Avoir cancer avancé ne signifie pas nécessairement que tout est fini

(EN) On entend souvent dire que le cancer ne représente qu'un chapitre dans la vie d'une personne. Lorne Cochrane le confirme.

« Après avoir reçu mon diagnostic, j'ai demandé à ma famille de fêter mon anniversaire sous forme de cérémonie commémorative pour me permettre de savoir ce qu'on allait dire à mes funérailles. C'était il y a cinq ans», a-t-il déclaré.

Ce chapitre dans la vie de Lorne a commencé en 2012, après avoir appris que son frère jumeau Lloyd avait reçu un diagnostic de cancer. Lorne a décidé de consulter pour un examen préventif.

« Je ne pensais vraiment pas que les médecins trouveraient quoi que ce soit, puisque je me sentais en pleine forme et que je n'avais aucun symptôme », affirme-t-il. Mais, les résultats ont confirmé que Lorne était bien atteint d'un cancer qui, de plus, s'était propagé à d'autres parties du corps.

Grâce à la recherche et à l'innovation, son histoire ne se termine pas ainsi.

Aujourd'hui âgé de 57 ans, Lorne vit bien malgré un cancer de stade avancé. Il comprend que son histoire peut donner de la force aux personnes qui acceptent difficilement leur diagnostic de cancer, et il continue de profiter de chaque jour passé auprès de ceux qu'il aime : son épouse, Mary, ses enfants et ses petits-enfants.

La survie à un cancer de n'importe quel stade, du diagnostic jusqu'à la fin de la vie, se doit d'être célébrée. Chaque étape franchie prend un sens particulier, puisqu'on est reconnaissant d'être en vie.

«Je profite de la vie, je savoure chaque jour et j'espère pouvoir connaître de nombreux autres anniversaires », conclut-il.

Lorne Cochrane est l'un des quatre Canadiens apparus dans la série de reportages photos CancerChangé, qui présente des histoires de Canadiens et de Canadiennes qui montrent qu'on peut vivre avec un cancer au stade avancé. La série se déroule à travers la lentille de photojournalistes primés. Apprenez-en plus à l'adresse saveyourskin.ca/conected-fr.

Forum : discussions concernant "Avoir cancer avancé ne signifie pas nécessairement que tout est fini"

  • Bonjour ou bonsoir a tous et toutes,
    Maman de 5 enfants, nous voilà confronter a des probs avec notre tite denrière.
    èeme mois de grossesse, on détecte un rein dilaté, mon gynéco m'envoie chez un spécialiste en écho, qui revele une hydronephrose rein droit.
    La naissance se passe, écho de controle...

  • bonjour à tous,

    Je viens de m'inscrire sur ce site que j'ai trouvé en faisant des recherches sur les maladies du rein.

    il m'arrive quelque chose de bizarre. je compte aller voir le medecin demain mais en attendant je cherche sur le web pour comprendre ce qui m'arrive. je ne sais pas si l'un de vous a...

  • Bonjour,

    Je m'appelle joelle, je viens juste d'avoir 55ans...
    J'ai eu un CANCER du REIN gauche il y a 9 ans, il s'agissait d'un adénocarcinome à cellules claires. j'ai subi l'ablation du rein gauche, le chirurgien a conservé la glande surrénale puisque la capsule du rein semblait intacte et que je n'...

  • Bonjour,
    Ma belle soeur n'a plus qu'un rein depuis l'enfance. Agée maintenant de 48 ans , son dernier rein ne fonctionne plus correctement depuis 6 mois et le verdict de l'équipe de Marseille vient de tomber : il parait qu'on va lui enlever son dernier rein.
    (Cette personne ne parle plus du tout au...

  • J'ai été opéré d'un reflux urétéral à droite en 1998 (j'ai 50 ans), tout allé bien puis les crises m'ont reprises et infections à répétition douleur trés violente type colique néfrétique. J'ai consulté un spécialiste urologue: une réimplantation de l'urtère (cohen) c'est trés lourd et ont ne peut pas m'enlever le...

Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Avoir cancer avancé ne signifie pas nécessairement que tout est fini"

Commentez l'article "Avoir cancer avancé ne signifie pas nécessairement que tout est fini"

Exprimez vous !