Augmentation du risque de certains cancers liée au gène BRCA

(EN) Nous connaissons tous une personne atteinte de cancer, et nous savons à quel point les effets de cette maladie sont souvent dévastateurs. Et si d'emblée il nous était possible de savoir que nous sommes plus à risque d'être atteints de certains cancers? Nous pourrions alors prendre des mesures visant à prévenir la maladie ou à la dépister à un stade peu avancé.

Cette année, plus de 2800 femmes recevront un diagnostic de cancer de l'ovaire, le plus meurtrier des cancers féminins au Canada. S'il est vrai que toutes les femmes sont à risque d'être atteintes de cette maladie, certaines le sont plus que d'autres. Comment pouvez-vous connaître le risque auquel vous êtes exposée?

La génétique joue un rôle clé dans le cancer de l'ovaire. Le quart des cas de cancer de l'ovaire ont un lien avec les gènes, la majorité d'entre eux étant imputables à des mutations des gènes BRCA. Ces gènes, dont nous sommes tous porteurs, sont qualifiés de « suppresseurs de tumeurs » en raison de leur rôle de réparateurs de l'ADN endommagé. Les mutations de ces gènes (transmises par la mère ou le père) rendent inefficace la fonction de réparation de l'ADN, et un lien a été établi entre ces mutations et le cancer héréditaire. Jusqu'à 60 % des femmes porteuses d'une mutation des gènes BRCA recevront un diagnostic de cancer de l'ovaire.

« Le cancer de l'ovaire est difficile à dépister et fait souvent l'objet d'erreurs de diagnostic», affirme la Dre Dianne Miller, chef de la division d'oncologie gynécologique à l'Université de la Colombie-Britannique. Elle poursuit: «Comme il n'existe pas de test de détection fiable ni de vaccin pouvant prévenir la maladie, il est impératif pour les femmes de connaître le risque auquel elles sont exposées et de parler à leur médecin au sujet de leur statut BRCA. »

Le risque d'être atteinte d'un cancer de l'ovaire est également plus élevé chez les femmes de plus de 50 ans, chez celles qui ont des antécédents familiaux de cancer de l'ovaire, du sein ou de l'endomètre ou de cancer colorectal, de même que chez les femmes de descendance juive ashkénaze.

Demandez à votre médecin si vous êtes admissible au dépistage génétique. Pour obtenir de plus amples renseignements, allez à ovairecanada.org.

Articles qui pourraient vous interesser

Forum : discussions concernant "Augmentation du risque de certains cancers liée au gène BRCA"

  • café indélicat ... Bonjour, Mon amie ne peut pas boire une seule gorgée de café ou de chicorée soluble sans qu'elle vomisse tout dans les 5 minutes qui suivent son ...
  • Café avant analyse : quelle incidence sur les résultat ? ... Bonjour, J'ai commis la bêtise de prendre un bol de chicorée/café (je ne sais plus si j'y ai ajouté du lait écrémé) 1 heure et demie ou ...
  • ... a me concentrer, envie de rien) 1h30 apres le petit dej (café de céréales donc sans caféine et à base de chicorée, malt...) Puis j'ai une fuite subite de toute mon energie vers ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Augmentation du risque de certains cancers liée au gène BRCA"

Commentez l'article "Augmentation du risque de certains cancers liée au gène BRCA"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.