Belle… avec les huiles essentielles !

Un peu de légèreté dans ce monde de brutes : parlons beauté, mesdames !

Les huiles essentielles (HE pour les intimes) sont maintenant rentrées dans les mœurs : tout le monde connaît plus ou moins leurs vertus antibactériennes, antivirales ou encore digestives. Mais saviez-vous que les HE peuvent faire des miracles pour notre peau ?

 

Les petits problèmes de peau

Les HE entrent en première ligne contre les problèmes de peau : l’arbre à thé (encore appelé tea tree ou melaleuca) lutte efficacement contre l’acné et les furoncles, la lavande aspic est royale contre l’urticaire ou les piqûres d’insecte… et quant à la lavande vraie : un chapitre ne suffirait pas pour en parler !

 

Un joli secret de beauté

Les HE sont certes là pour nous aider à lutter contre les petits bobos, mais aussi pour nous aider à nous trouver plus jolies !

Venons-en donc à ce qui nous embête tellement : nos témoins de vie, nos rides !

Un trio d’HE permet de les estomper de façon remarquable (appris, testé, approuvé, recommandé !) : il s’agit des HE que l’on appelle communément « les 3 roses ». Qui sont-elles ? Le géranium rosat, le bois de rose et le palmarosa.

Les principes actifs de ce trio de belles plantes jouent un rôle de première pour tous les problèmes de peau, et leur synergie s’avère des plus intéressantes pour tonifier notre peau, et en estomper rides et ridules.

Comment les utiliser ?

Le plus simple est d’acheter une petite bouteille d’HE vide, et de préparer le précieux mélange : 30 gouttes de chaque pour une bouteille de petite taille.

Ensuite, l’application se fait matin et soir.

Pensez d’abord à appliquer votre crème autour des yeux et de la bouche : pas d’HE au contact des yeux ! N'utilisez pas d'huile végétale, même si c'est ce que vous utilisez pour l'ensemble du visage : l'effet barrière pour protéger les yeux n'est pas assez efficace.

Ensuite, versez une seule goutte du mélange soit dans votre crème, soit dans une huile végétale (jojoba, avocat, abricot : tout dépend de ce dont votre peau a besoin) et étalez-la sur l’ensemble du visage et du décolleté (sauf autour des yeux et de la bouche donc) : effet jeunesse garanti !

 

Comment choisir ces huiles essentielles ?

Une huile essentielle de bonne qualité doit impérativement être bio, ou plus exactement HEBBD (huile essentielle biologiquement et botaniquement définie). Elle doit aussi être HECT (huile essentielle chémotypée), et porter la précision de son mode de vie : plante sauvage, biodynamie, etc., ainsi que son nom latin.

La lumière détruit les propriétés chimiques des HE : inutile de se précipiter sur les jolies petites bouteilles vendues sur les étals des marchés en plein soleil ! Les principes actifs sont détruits : l’HE doit se trouver dans une petite bouteille de couleur foncée, placée à l’ombre, et encore mieux dans un petit carton. Pensez-y pour conserver vos HE à la maison ! De plus, les HE étant particulièrement volatiles, pensez à bien fermer les bouteilles… sous peine de les retrouver très rapidement vides !

Le prix de l’HE est directement lié à la quantité de matière première nécessaire pour fabriquer cette huile : les HE de rose de Damas, de néroli ou de verveine officinale ne portent pas pour rien le nom d’huiles précieuses !

 

Comment agissent les huiles essentielles ?

De par leur mode d’extraction (distillation lente ou bien expression pour les agrumes), les HE sont particulièrement riches en principes actifs. Certaines sont ainsi des antiviraux redoutables, ou bien possèdent des propriétés antispasmodiques remarquables, d’autres présentent des qualités anti-inflammatoires de premier ordre ou sont encore de très bons antiseptiques.

Ces principes actifs sont tellement puissants que les HE peuvent en devenir toxiques : certaines ne peuvent être appliquées sur la peau ou être avalées car dermocaustiques (pensons à la cannelle de Ceylan, l’origan compact ou encore le thym à thymol), et la plus grande prudence s’impose pour les femmes enceintes et les nourrissons.

De même, les HE sont particulièrement irritantes pour les yeux et ne doivent en aucun cas entrer en leur contact. En cas de sensation de brûlure, il convient de nettoyer les yeux avec de l’huile (et non de l’eau). Si la brûlure est trop importante, il faudra foncer à l’hôpital !

De façon générale, une HE ne s’applique pas pure sur la peau, mais diluée dans 4 ou 5 fois son volume d’huile végétale (l’amande douce est sans doute la plus utilisée, mais les huiles végétales bio de première pression à froid que l’on utilise pour la cuisine peuvent convenir : sésame, olive, tournesol, le choix ne manque pas !)

Certaines huiles végétales vont entrer en synergie avec les HE et multiplier leurs effets : ainsi 1 goutte d’HE d’hélichryse italienne mêlée à quelques gouttes d’huile végétale d’arnica fera des merveilles contre bleus et bosses.

 

Pour conclure

Très peu d’HE suffit, car les principes actifs sont très puissants. Bien protégées, les HE se conservent très longtemps.

Les 3 roses constituent ainsi une très belle recette anti-âge, très efficace, et finalement bon marché.

Toutefois, pour une belle peau, bien nette, une détox s'impose : l'état de notre peau dépend directement... de l'état de notre foie ! Alors haro sur la sève de bouleau !

Alors, maintenant que je vous ai révélé mes petits secrets, on dit merci qui ???

Aucun commentaire pour "Belle… avec les huiles essentielles !"

Commentez l'article "Belle… avec les huiles essentielles !"

Exprimez vous !