A chaque rentrée c'est la même histoire: deux jours avant Maël commence à rabâcher "Je ne veux pas aller à l'école!" Et pourtant, cette fois-ci: rien. Il y a eu les nuits un peu plus chaotiques avec ses cauchemars; mais jusqu'au jour J: rien!

Il est suivi tous les lundis matin par une psychomotricienne. Je l'emmène à l'école ensuite. Arrivée sur le parking, il a commencé à me dire qu'il ne voulait pas y aller. Arrivée dans la classe, j'ai vu qu'il a pris sur lui: "C'est dur" m'a t'il dit... Mais, il a foncé. J'étais très fière de lui et en même temps c'était très dur pour moi aussi.

Enfin! Il grandit. autant physiquement c'est évident que mentalement c'est plus difficile. Je me rends compte qu'il fait de gros efforts.

Sinon, un caca culotte à l'école. Je ne lui ai rien dit. Heureusement l'ATSEM est géniale et s'occupe bien de lui. Elle est compréhensive et met Maël sur les WC au moins une fois par jour (après manger généralement) ou lorsqu'elle le voit se retenir.

Pour ça, l'évolution me semble très très lente. La psychomotricienne m'a rassurée en me disant: "Si, il évolue bien. Le reste en découlera."

Allez courage mon p'tit gars! Tu vas y arriver!

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "L'angoisse de la rentrée."

Commentez l'article "L'angoisse de la rentrée."

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.