Bronzage et allergie solaire

La lucite estivale est sans réelle conséquence sur la santé peut s’avérer gênante et gâcher votre séjour. En engendre des démangeaisons et de petites éruptions cutanées. On décrypte ce problème pour vous.

La lucite estivale, qu’est ce que c’est ?

Celle-ci apparaît lors des premiers rayons de soleil en contacte avec la peau, c’est pourquoi on l’appelle « estivale ». Sachez que celle-ci peut apparaître aussi bien en été qu’en hiver si vous partez bronzer sous les tropiques.

Les UVA sont à l’origine du problème. Ils pénètrent en profondeur la peau et provoquent une réaction immunitaire chez certaines personnes, souvent de petits boutons rouges ou bien des plaques sur les parties découvertes de notre corps à savoir les épaules, bras, décolleté. Ces plaques grattent énormément.

La lucite touche en particulier les peaux très claires mais sachez néanmoins que certaines femmes à peau matte sont concernées.

Comment en finir avec la lucite estivale ?

Malheureusement, celle-ci ne se soigne pas. Années après années, elle finira par s’estomper d’elle même pour disparaître complètement sans explication. Cependant, on peut la prévenir afin d’éviter ces symptômes désagréables.

Préparer sa peau au soleil

Avant les grandes expositions solaires, on peut prendre des compléments alimentaires riches en omega 3 et antioxydants afin de stimuler la pigmentation de la peau. On pensera aux huiles de poissons également.

Qui dit soleil, dit crème solaire ! Qu’on soit allergique ou non, c’est une protection qu’il ne faut jamais oublier sous peine d’entrainer de graves problèmes comme le cancer de la peau. Utilisez une crème solaire indice 50 c’est pas obligatoire, on peut très bien lutter contre la lucite avec une crème 30 et commencer à bronzer tranquillement.

Evitez de vous exposer entre 12 et 16h de l’après-midi, c’est là que le soleil est le plus important.

Même si après toutes ces précautions, la lucite finie par pointer le bout de son nez, appliquez des crèmes hydratantes et pulvériser d’eau thermale. Si le problème persiste, n’hésitez pas à consulter un médecin qui pourra vous prescrire un traitement à base de cortisone.

Vous voilà prêt pour bronzer pour l’été ! Pour d’autres articles et trucs et astuces de bronzage : http://www.unebellepeau.com/bronzage/

1 commentaire pour "Bronzage et allergie solaire"

Commentez l'article "Bronzage et allergie solaire"

Exprimez vous !