Quelles sont les dernières tendances en chirurgie esthétique et pourquoi choisissons-nous une opération plutôt qu’une autre ?

La chirurgie esthétique est de plus en plus populaire d’année en année, et ce, même si les opérations ne sont pas remboursées par l’Assurance Maladie. En effet, nombreuses sont les personnes décidant de faire appel aux chirurgiens plasticiens. Cela peut-être afin de pallier à un grave problème de santé, mais pas seulement. Beaucoup espèrent qu’une opération changera la donne et leur permettra de prendre confiance en eux et de mieux s’accepter.

Certaines des questions qui nous sont posées sont les suivantes : pourquoi ressentir le besoin ou l’envie de modifier son physique ? En quoi la chirurgie plastique modifie-t-elle la vie quotidienne des patients ? Les personnes qui décident de faire appel à la chirurgie esthétique se différencient-elles du reste de la population à travers des caractéristiques psychologiques  ?

Ces nombreuses questions ont mené à une nouvelle étude de longue haleine dans toute l’Europe. Durant celle-ci, il a été possible d’analyser et de déterminer les effets psychologiques de ce type de chirurgie sur approximativement 550 patients. Il a été constaté que de multiples patients, après avoir changé leur apparence par le biais de la chirurgie esthétique, déclarent jouir davantage du quotidien, être plus satisfaits et avoir une meilleure estime et confiance en soi.

Les chercheurs ayant mené cette enquête se sont demandé s’il existait des particularités chez les patients qui subissent une chirurgie plastique, que d’autres n’ont pas. Ils se sont aussi interrogés sur les objectifs que les patients se fixent en amont de la chirurgie, et si, une fois l’opération terminée, les objectifs sont bels et bien atteint.

Pour cette enquête, 544 patients ayant subi leur première opération esthétique ont été comparés avec d’autres groupes témoins. D’un côté, 264 personnes témoins souhaitant se faire opérer, mais ayant abandonné leur idée. De l’autre, un second groupe témoin composé de 1 000 personnes banales ne présentant aucun intérêt pour ce type de chirurgie.

Dans l’ensemble, aucune différence véritablement significative n’a été trouvée entre les différents groupes, que ce soit au niveau psychologique, ou au niveau de la santé, incluant la santé mentale, mais aussi la satisfaction de vivre, ainsi que la dépression.

Grâce à un outil d’évaluation psychologique, l’échelle des objectifs, les objectifs que les patients voulaient atteindre en se faisant opérer ont été minutieusement analysés. Dix objectifs standards ont été proposés avec des questions ouvertes, y compris deux objectifs irréalistes, comme « Tous mes problèmes disparaîtront » et « Je deviendrais quelqu’un d’autre ».

Ces objectifs considérés comme utopiques ont été énoncés par 12 % des interrogés. En parallèle, les patients ont donnés des réponses plus terre-à-terre, tels qu’« aller mieux », « se débarrasser des imperfections » et « avoir confiance en soi-même ».

Les patients ont été évalués avant la chirurgie et puis un trimestre, un semestre et un an plus tard, par des psychologues. Les patients ont alors annoncé qu’ils avaient réalisé leur souhait et qu’ils étaient satisfaits des résultats de la chirurgie.

Les patients ayant subi une opération plastique se sentaient mieux, étaient moins stressés, avaient développé une meilleure estime de soi, mais se sentaient également plus attrayants dans l’ensemble, contrairement au groupe témoin ayant décidé de ne pas se faire opérer.

Aucun effet indésirable n’a été trouvé. Suite à ces résultats, il a été reconnu que la plupart du temps, les interventions du domaine de la chirurgie esthétique ont un véritable impact, autant sur la psychologie que sur le physique.

Billets de la catégorie : Chirurgie Esthétique