Depuis le 19 décembre 2012, il est permis de vendre en France certains médicaments sur internet. 
L'Ordre National des Pharmaciens tire la sonnette d'alarme et dépose plainte contre 11 sites illégaux.

Vente de médicaments sur internet : gare à l'arnaque !

De 450 à l'origine (décret du 19 décembre 2012), le nombre de médicaments autorisés à la vente sur internet est passé à 4000 le 12 juillet : il s'agit de produits d'automédication, ceux qui sont vendus sans ordonnance dans les officines.
Une aubaine pour les arnaqueurs professionnels, qui ne reculent devant rien pour vendre sans scrupules des contrefaçons, sans se soucier des conséquences sur la santé des acheteurs.

Quels médicaments peuvent être vendus sur internet ?

  • Uniquement des médicaments à usage humain qui peuvent être achetés sans ordonnance.

Qui peut vendre des médicaments sur internet ?

  • Uniquement des sites autorisés par les Agences Régionales de Santé (ARS) : il faut que le site soit adossé à une vraie pharmacie "en dur". Ainsi, si la pharmacie ferme, le site doit aussi fermer.
  • Actuellement, 44 sites sont autorisés, leur liste figure sur le site de l'Ordre National des Pharmaciens.

Comment procèdent les sites illégaux ?

  • Ils adoptent un nom qui sonne très français, quitte à utiliser un nom de pharmacie ayant réellement existé
  • Ils sont en français, leur logo et leurs couleurs sont souvent tricolores
  • Ils vendent essentiellement des stimulants sexuels (Viagra, Cialis, ...)
  • Les prix proposés sont exceptionnellement bas (ainsi, la pilule générique du Viagra est proposée à 0,73€, alors que la pilule de Viagra vaut 15€ !)

Qui est derrière ces sites illégaux ?

  • Le plus souvent, des sociétés russes, belges ou espagnoles.

Pourquoi est-ce dangereux ?

  • Parce que la grande majorité des médicaments vendus sont des contrefaçons
  • Parce qu'ils peuvent vendre des médicaments interdits en France à cause de leur dangerosité prouvée

Comment repérer les sites illégaux ?

  • Toute pharmacie en ligne doit avoir une autorisation ARS, et l'Ordre National des Pharmaciens les répertorie. Consultez leur site avant de faire votre achat
  • Regardez bien l'adresse internet : souvent, elle ne correspond pas au nom du site
  • Vérifiez la présence d'informations légales : le lien vers le site du Conseil de l'Ordre des Pharmaciens doit notamment y figurer
  • Regardez le numéro d'appel : il n'est souvent pas conforme à la numérotation française
  • Méfiez-vous des sites qui proposent des médicaments normalement vendus sur ordonnance
  • Attention aux prix trop bas : c'est le signe qu'il s'agit d'une contrefaçon. Les prix doivent en effet être les mêmes que ceux pratiqués dans la boutique à laquelle s'adosse le site.
  • Jetez un coup d'oeil à l'orthographe : si le site est bourré de fautes grossières, méfiance !

En conclusion
La prudence est plus que jamais de mise. Ne prenez pas de risques avec votre santé : prendre un médicament n'est jamais anodin, et le risque d'acheter des contrefaçons est bien réel. 
Selon le Parlement européen et le Conseil de l’union européenne (directive 2011/62/UE ), "la vente illégale de médicaments au public via l’internet représente une menace majeure pour la santé publique  étant donné que des médicaments falsifiés peuvent être distribués au public de cette manière".
 

 

 

 

 

Suivant Anti-inflammatoires : nouvelle alerte sanitaire

1 commentaire pour "Vente de médicaments sur internet : gare à l'arnaque !"

Portrait de Aiden Acier
J'aime 0

Oui, vous avez raisons. J'etait decu par des sites qui voulaient me vendre des medicaments a l'internet, mais heureusement, ma pharmicien m'a aide a savoir les procedes corrects.

Commentez l'article "Vente de médicaments sur internet : gare à l'arnaque !"