Prévention des risques cardiovasculaires : les plantes à privilégier et celles à éviter

Les plantes (phytothérapie) peuvent nous aider à prendre soin de notre cœur pour limiter les risques de maladie cardiovasculaire.
Mais attention : si certaines sont bénéfiques, d'autres peuvent s'avérer dangereuses et leur consommation est déconseillée.

 

PLANTES À PRIVILÉGIER POUR PROTÉGER LE SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE

  • agripaume (feuilles et sommités) : 30 à 50 g en infusion, 2 à 3 fois par jour pendant au moins 3 mois
     
  • ail (gousse) : 2 gousses par jour
     
  • arjuna (écorce) : en poudre , 1 à 2 gélules de 400 mg par jour
     
  • aubépine (fruits, fleurs et feuilles) : 30 à 50 g en infusion, 2 à 3 fois par jour
     
  • baies (canneberge, cassis, cerise, mûre, myrtille, raisin noir, sureau, …) : 2 poignées de fruits frais par jour
     
  • curcuma (rhizome séché) : 2 cuillerées à café de poudre (ou quelques copeaux frais) par jour

 

PLANTES À ÉVITER POUR PROTÉGER LE SYSTÈME CARDIOVASCULAIRE

  • en cas d'hypertension artérielle :
  • en cas de troubles du rythme cardiaque :
  • en cas d'antécédents d'AVC, d'infarctus du myocarde ou d'angine de poitrine :
    • orange amère
  • si vous suivez un traitement cardiovasculaire :

 

ATTENTION
Les plantes contiennent des principes actifs qui les rendent efficaces mais peuvent aussi les rendre dangereuses.

  • respectez les quantités recommandées
     
  • n'utilisez que des plantes certifiées (attention aux cueillettes : risque de confondre une plante toxique avec une plante curative) : il est préférable de vous approvisionner en herboristerie ou en pharmacie
     
  • si vous suivez un traitement médical quel qu'il soit, demandez l'avis du médecin ou du pharmacien avant d'utiliser des plantes (risques d'interactions)
     
  • n'interrompez jamais un traitement médical sans l'autorisation de votre médecin
     
  • demandez un avis médical avant d'en donner à un enfant ou à une personne à la santé fragile

Suivant SONDAGE : Sucre de coco et santé

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "Prévention des risques cardiovasculaires : les plantes à privilégier et celles à éviter"

Commentez l'article "Prévention des risques cardiovasculaires : les plantes à privilégier et celles à éviter"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.