Les puissantes vertus antibactériennes du Ginkgo biloba

Le Ginkgo biloba est une plante universellement connue pour son action sur la circulation sanguine.

Mais un ouvrage datant du XVIème siècle, le Grand traité d’herbologie (Bencao Gangmu, considéré comme l’ouvrage le plus complet sur la médecine traditionnelle chinoise), écrit par Li Shizhen (médecin naturaliste et herboriste chinois né en 1518), le recommande pour traiter les infections cutanées.

Des chercheurs américains (Université Emory) ont voulu vérifier ses dires …

 

Dans son ouvrage, Li Shizhen préconise d’utiliser les ovules du Ginkgo biloba pour soigner les infections cutanées.
Ces parties aujourd’hui délaissées de la plante ressemblent à des petites prunes et dégagent une très mauvaise odeur une fois tombées au sol.

L’équipe de scientifique américains a analysé ces ovules et a constaté qu’effectivement, elles sont très efficaces pour neutraliser des germes pathogènes aussi virulents que le Staphylococcus aureus (staphylocoque doré), le Streptococcus pyogenes (streptocoque pyogène) et le Cutibactérium acnes, grâce à un de leurs composés : l’acide ginkgolique C15 :1

Cette découverte est considérée comme une piste très intéressante pour développer un nouvel antibiotique à l’heure où de plus en plus de bactéries ont su développer une résistance aux traitements pourtant toujours plus puissants.

Encore une fois, les connaissances ancestrales des pouvoirs curatifs des plantes viennent à la rescousse d’une médecine qui a oublié ses racines …

Suivant L'avocat contre le diabète de type 2

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "Les puissantes vertus antibactériennes du Ginkgo biloba"

Commentez l'article "Les puissantes vertus antibactériennes du Ginkgo biloba"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.