Les chiens et les chats peuvent détecter l'épilepsie

La découverte a d'abord été le fruit du hasard : des personnes atteintes d'épilepsie ont constaté que leur animal de compagnie (chien ou chat) avait une attitude particulère juste avant la survenue d'une crise (alors qu'eux-mêmes ne ressentaient aucun signe avant-coureur).

Qu'est-ce qui pouvait bien les alerter ? Et pourquoi ces réactions sont-elles importantes pour les malades, au point de pouvoir leur sauver la vie ?

 

 

Un chat qui monte et descend les escaliers en miaulant très fort, un chien qui glisse sa tête entre les genoux de sa maîtresse, un autre qui prend la main de son maître dans la gueule, ... de nombreuses personnes souffrant d'épilepsie ont constaté que leur animal de compagnie, dont ils sont très proches, a un comportement inhabituel quelques minutes avant la survenue d'une crise d'épilepsie.

Ces attitudes spontanées de l'animal, qui interpellent leur maître et son entourage et alertent sur l'imminence de la crise, sont extrêmement importantes : en effet, les personnes souffrant d'épilepsie ne savent pas quand ils vont avoir une crise, et cette "épée de Damoclès" impacte leur vie au quotidien.

En alertant son maître ou sa maîtresse sur l'imminense d'une crise, le chien ou le chat lui permet de se mettre en sécurité dans un endroit où il ne pourra pas se blesser. Certains animaux vont encore plus loin et protègent leur maître des chutes, se couchent sur eux s'ils sont au sol.
Après la crise, la présence de l'animal rassure le maître.

La question s'est donc posée de savoir ce qui permettait à l'animal de sentir la crise avant que son maître n'en perçoive le premier symptôme : est-ce dû à une odeur particulière ? À des vibrations ? Au rythme respiratoire ?
Une seule certitude : la force du lien d'attachement entre l'animal et son maître joue un rôle majeur.

Les chercheurs qui ont étudié ce phénomène ont découvert que les chiens réagissent à des molécules odorifères (des odeurs non perceptibles par un humain) dégagées par une personne victime d'une crise d'épilepsie.
C'est pourquoi des chiens sont formés à reconnaître ces odeurs et à agir pour aider leur maître : se coucher sur sa poitrine, aboyer, apporter des médicaments, ...
Selon plusieurs études, le taux de réussite pendant la crise d'épilepsie est de 100% et de 70% avant que la crise n'arrive.

 

 

 

AVANT LA SURVENUE DE LA CRISE D'ÉPILEPSIE

Les chiens formés peuvent détecter une crise d'épilepsie jusqu'à 7 minutes avant les premiers signes.
Il préviennent alors leur maître par un coup de museau appelé "poke" : cette attitude très particulière du chien permet à son maître de comprendre immédiatement de quoi il s'agit et de se mettre en sécurité (les risque liés à la crise d'épilepsie étant essentiellement liés aux chutes et aux heurts contre des meubles ou des objets), de prendre un médicament ou d'alerter (proches, médecin).

 

PENDANT LA CRISE D'ÉPILEPSIE

Le chien peut :

  • se coucher à côté de son maître pour l'apaiser et le réconforter par le contact de leurs corps
     
  • poser sa tête sur le buste ou sur la cuisse de son maître
     
  • appuyer sur un bouton pour alerter les proches

 

APRÈS LA CRISE D'ÉPILEPSIE

Le chien peut aller chercher des médicaments, apporter le téléphone, aider son maître à se relever, ...

 

 

https://youtu.be/gFtM_bji0VM

 

 

Crédit photo : Pixabay

 

 

Suivant Maladies nosocomiales : un champignon mortel à l'hôpital

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "Les chiens et les chats peuvent détecter l'épilepsie"

Commentez l'article "Les chiens et les chats peuvent détecter l'épilepsie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.