Le soja fermenté contre l’hypertension

Le soja, découvert par le grand public en Occident essentiellement grâce à la cuisine asiatique, est un aliment dont les bienfaits pour la santé sont très controversés.

Il se consomme sous diverses formes, fermenté ou pas : germes, lait, tofu, tempeh, miso, …

Des chercheurs japonais ont voulu étudier comment le soja impacte la santé selon qu’il est fermenté ou pas.

 

L’étude japonaise a suivi pendant 5 ans plus de 4000 personnes ayant une tension artérielle normale au départ.

Durant ces 5 années, chaque participant a noté scrupuleusement ce qu’il mangeait.

Au terme de l’étude, les scientifiques ont constaté que les personnes ayant consommé du soja fermenté (miso, tempeh, natto, tamari) avaient moins développé d’hypertension artérielle que celles qui avaient consommé du soja non fermenté (lait, tofu, yaourts, …).

C’est le processus de fermentation, qui met en œuvre des bactéries et des champignons, qui semble diminuer la toxicité du soja et favoriser certaines molécules protectrices comme la vitamine K.

 

 

Suivant Sport et diabète

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "Le soja fermenté contre l’hypertension"

Commentez l'article "Le soja fermenté contre l’hypertension"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.