L'encens : un anti-inflammatoire méconnu

L'encens se trouve communément sous forme de bâton utilisé pour parfumer une pièce.
Mais il existe également sous d'autres formes et dispose de nombreuses vertus thérapeutiques.

 

QU'EST-CE QUE L'ENCENS ?

L'encens est une oléorésine (sécrétion naturelle formée d'une essence et de la résine résultant de l'oxydation de cette essence) de couleur or, originaire d'Inde, émane directement d'un arbre : le Boswellia serata.
Les médecins indiens le prescrivent déjà depuis des siècles pour apaiser toutes sortes de maladies inflammatoires.

Des études ont comparé les effets de l'encens et ceux des anti-inflammatoires industriels : les résultats sont indéniables sur les maladies intestinales difficiles à soulager par les médicaments telles que la maladie de Crohn ou les colites chroniques ulcéreuses. Pour la maladie de Crohn, l'encens diminue les symptômes jusqu'à 82% alors que la sulfasalazine (molécule anti-inflammatoire de synthèse) en réduit au maximum 75%.

Mais l'encens est également efficace pour de nombreuses autres pathologies telles que l'arthrose ou la polyarthrite rhumatoïde.

De plus, comme l'encens n'est pas toxique, il n'y a aucun risque d'effets secondaires comme peuvent en provoquer les médicaments conventionnels.

 

POURQUOI L'ENCENS EST-IL SI EFFICACE ?

L'encens dispose de ces nombreuses vertus grâce aux acides boswelliques, des principes actifs fondamentaux qui empêcheraient la synthèse des leucotriènes, éléments responsables des maladies inflammatoires.
De plus, il stimule le système immunitaire

 

COMMENT LE CONSOMMER ?

Il est préférable de l'ingérer sous forme de gélule :

  • Pour un trouble aigu ou pour démarrer une cure, commencez par 300 à 400 mg 3 fois par jour
     
  • La dose pourrait atteindre 1 500 mg 3 fois par jour sur prescription d'un thérapeute
     
  • Une cure dure généralement de 6 à 12 semaines

PRÉCAUTIONS D'UTILISATION

La résine d'encens ne comporte pas réellement de contre-indication mais elle est déconseillée aux femmes enceintes et en cas de traitement anticoagulant.

 

Crédit photo : Close-up of natural aromatic incense musk isolated on - Massimo - Fotolia.com

Suivant Les bienfaits de la chlorophylle

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "L'encens : un anti-inflammatoire méconnu"

Commentez l'article "L'encens : un anti-inflammatoire méconnu"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.