L'avocat contre le diabète de type 2

L’avocat est bon pour la santé.
Sa richesse en vitamines, minéraux et acides gras lui confère un large éventail de vertus thérapeutiques et il est notamment étudié pour évaluer ses vertus anticancéreuses.

Mais des chercheurs canadiens ont découvert une autre action de ce fruit sur l’organisme.

 

Des études récentes l’ont constaté, et d’autres sont en cours pour le confirmer : l’avocat protège contre le diabète de type 2, pathologie au cours de laquelle l’organisme ne parvient plus à réguler le niveau de sucre dans le sang. En cause, les mitochondries, « usines de traitement » à l’intérieur des cellules qui ne sont plus aptes à transformer les acides gras.

Un lipide présent dans la chair de l’avocat (et nulle part ailleurs), appelé l’avocatine B, semble capable de restaurer les capacités des mitochondries à dégrader les acides gras.

Des études plus fines sont en cours afin d’évaluer précisément les doses thérapeutiques à administrer pour que l’avocatine B puisse être administrée aux patients souffrant de diabète de type 2.

 

 

Lire également :

Diabète : les signes qui doivent vous alerter

Suivant Le soja fermenté contre l’hypertension

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "L'avocat contre le diabète de type 2"

Commentez l'article "L'avocat contre le diabète de type 2"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.