COVID-19 : le traitement cubain

Cuba est connu depuis longtemps pour la qualité de sa médecine.
Face au Covid-19, les scientifiques cubains ont choisi de prescrire un médicament qu'ils utilisent depuis de nombreuses années contre la dengue, contre certaines hépatites et même contre certains cancers.

Les Cubains ont décidé de traiter les malades atteints du Covid-19 avec un médicament appelé Interféron alpha-2b (ou alfa-2b).
Un interféron est une substance produite naturellement par notre organisme, notamment par nos cellules immunitaires, pour intervenir lors d'une infection virale en empêchant la réplication du virus dans les cellules infectées et en stimulant les cellules immunitaires.

Les fonctions des interférons sont donc essentiellement antivirales, mais aussi antifongiques (contre les infections par des champignons) et anti-oncogéniques (contre les cellules cancéreuses).
On les classe en 3 catégories : alpha, bêta et gamma.

L'industrie pharmaceutique fabrique des interférons pour traiter un certain nombre de pathologies, notamment l'hépatite C et la sclérose en plaques.
 

À Cuba, depuis de nombreuses années, un interféron (l'interféron alpha-2b) est utilisé pour traiter la dengue (maladie virale transmise par un moustique) et les hépatites B et C.
Face à l'épidémie de coronavirus Covid-19, les scientifiques cubains ont donc choisi d'utiliser les propriétés antivirales et immunostimulantes de ce médicament pour traiter les malades.

En 2003, le Canada avait utilisé l'interféron alpha lors de l'épidémie de SRAS.

La Chine a utilisé l'interféron alpha-2b avec succès à Wuhan, au moment du pic de l'épidémie de Covid-19.

 

QUELLES SONT LES DONNÉES SCIENTIFIQUES ?

2 études ont été réalisées :

  • 1 étude in-vitro a démontré que l'interféron alpha-2b diminue la charge virale dans les cellules.
     
  • 1 étude chinoise, portant sur 77 patients atteints de formes modérées du Covid-19 auxquels on a administré l'interféron alpha-2b, a démontré une diminution de la durée d'infection et une baisse du nombre de cytokines IL-6, impliquées dans la réaction inflammatoire de l'organisme, qui est une des causes de l'aggravation de la maladie.

 

CONCRÈTEMENT

À Wuhan :

  • 2944 membres du personnel soignant ont reçu le traitement à l'interféron alpha-2b à titre préventif : aucun n'a contracté le Covid-19
     
  • 3387 membres du personnel soignant n'ont pas reçu ce traitement : 50% ont contracté le virus

 

À Cuba :

Depuis les premiers cas (en mars 2020), l'interféron alpha-2b a été administré à 93,4% des patients testés positifs au Covid-19.

Patients traités à l'interféron alpha-2b

  • taux de mortalité : 0,9%
  • évolution vers un stade grave : 5%
     

Patients non traités à l'interféron alpha-2b

  • taux de mortalité : 2,7%
  • évolution vers un stade grave : 15 à 20%

Ce traitement est d'ores et déjà prescrit non seulement à Cuba et en Chine, mais également au Vénézuela et au Nicaragua.
Plus de 80 autres pays ont demandé à Cuba l'autorisation d'acheter le traitement.

 

Quant à L'OMS, elle a décidé d'inclure dans ses essais l'interféron bêta.

Suivant Bienfaits, dangers, précautions : tout ce que vous devez savoir sur le café

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "COVID-19 : le traitement cubain"

Commentez l'article "COVID-19 : le traitement cubain"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.