Le traitement de la constipation dépend de sa cause.

On distingue deux types de constipation :

  • La constipation primitive.
  • La constipation secondaire.

Le traitement de la constipation primitive, comprend le plus souvent deux volets :

  • Une alimentation adaptée.
  • Le recours à des médicaments ayant une action laxative.

La constipation secondaire disparaît quand sa cause est traitée. 

Les règles hygiéno-diététiques sont :

  • L'alimentation joue un rôle central, essentiel, dans le traitement de la constipation, ainsi que la pratique régulière d'une activité physique. Quelques règles de base, doivent être impérativement respectées :
    • Boire suffisamment chaque jour, entre 1,5 et 2 litres de liquide (eau, jus de fruits, infusion).
    • Manger à des heures régulières.
    • Consommer des produits riches en fibres : pain complet, salade, légumes verts, fruits (frais ou secs), céréales. En retenant l'eau, les fibres augmentent le volume des selles, et accélèrent le transit. Elles agissent aussi favorablement sur les contractions de l’intestin.
    • Prendre son temps pour manger, et bien mâcher chaque bouchée.
    • Avoir une activité régulière (comme la marche par exemple), afin de renforcer la ceinture abdominale.
    • Ne pas se retenir d'aller aux toilettes quand le besoin se fait ressentir.
  • Les traitements médicamenteux sont :
    • Les mucilages : substances ayant la capacité d'augmenter le volume des selles. Citons par exemple Transilane, Enteromucilage, Spagulax. Attention, ces médicaments sont contre-indiqués en cas de constipation secondaire, faisant suite à une obstruction.
    • Les laxatifs : médicament provoquant l'évacuation des selles.
    • Les laxatifs lubrifiants (à base d'huile de paraffine sous différentes formes). Citons par exemple Lansoyl, Laxomalt, Lubentyl. Ces médicaments ont un délai d'action, et provoquent un suintement par l'anus. Ils ne doivent donc pas être utilisés au long cours. De plus, ils entraînent une mauvaise absorption des vitamines liposolubles, c'est-à-dire des vitamines solubles dans les corps gras, tels que la vitamine A, la vitamine D, la vitamine E et la vitamine K.
    • Les laxatifs osmotiques ont la capacité d'augmenter l'hydratation des selles. Par exemple le Duphalac, Lactulose, et l'Importal.
    • Les laxatifs ayant une action sur le rectum, tels que l'Eductyl en suppositoire, et la glycérine, sont utilisés quand un patient présente une constipation terminale. Il ne faut surtout pas les employer sur une longue période. ​Certains laxatifs sont irritants et toxiques à long terme, par exemple le Pursennide, les tisanes à base de séné ou d'aloés, le Jamylène ou la Boldolaxine.
  • Le traitement kinésithérapique est, la rééducation de l'anus et du rectum, que les spécialistes médicaux appellent la biofeedback méthode et qui a pour résultat de faire prendre conscience des sensations, et des contractions de l'anus, permet de tonifier les sphincters.
  • Le traitement chirurgical, reste exceptionnel pour les formes primitives de constipation.

 

Suivant Qu'est-ce exactement que la constipation ?

Aucun commentaire pour "Constipation : traitement"

Commentez l'article "Constipation : traitement"