Comment faire passer le hoquet ?

Vous êtes tranquillement assis en train de déjeuner dans un restaurant quand tout à coup, sans prévenir, un bruit s’échappe de votre bouche. Vous avez le hoquet. Vous savez à l’avance qu’un autre va arriver, mais il vous est impossible de prédire exactement quand. Tout ce que vous pouvez faire, c’est espérer que les spasmes s’arrêtent bientôt. Bien que gênant, le hoquet n’est pas grave dans la grande majorité des cas. Toutefois, si les symptômes persistent, le hoquet peut nécessiter un traitement médical plus détaillé. Quelles sont les causes du hoquet ? Peut-on le prévenir ? Comment le faire passer ? Nous allons tenter de répondre à ces questions et vous révéler quelques trucs et astuces.

Quelles sont les causes du hoquet ?

Que nous soyons encore qu’un bébé, un enfant ou un adulte, nous connaissons tous au cours de notre vie le hoquet. Même lorsque nous ne sommes qu’un fœtus dans le ventre de notre mère, celui-ci est assez courant. Et pourtant, curieusement, les experts ne savent toujours pas vraiment pourquoi le hoquet se produit.

Nous connaissons cependant leur fonctionnement. Les spasmes thoraciques contractent le diaphragme, poussant l’air jusqu’à la gorge, fermant la glotte, partie médiane du larynx où se trouvent les cordes vocales, libérant ainsi le son du hoquet. Chez les adultes, tout se passe soudainement et involontairement sans que tout cela semble avoir de but en soi.

Peut-on prévenir le hoquet ?

Étant donné que les causes du hoquet ne sont pas claires, il est difficile de prévenir son apparition. Heureusement, les chercheurs ont observé des modèles qui peuvent aider à garder le hoquet à distance :

  • Manger de plus petits repas et manger plus lentement. En effet, si nous mangeons une trop grande quantité de nourriture, notre estomac peut s’étirer, irriter le diaphragme et provoquer un hoquet court et limité.
  • Limiter les boissons gazeuses.
  • Éviter les aliments irritants tels que les piments forts, l’alcool et le tabac.
  • Réduire l’anxiété et le stress qui peuvent entraîner une hyperventilation ou une ingestion excessive d’air.

Comment puis-je faire passer mon hoquet ?​

De nombreux remèdes maison ont été proposés, mais aucun n’a été prouvé et largement testé. Toutefois, ces méthodes simples et courantes de traitement du hoquet aigu semblent aider certaines personnes. La prochaine fois que vous aurez le hoquet, essayez de :

Retenir votre respiration pour agir sur le diaphragme.

En 2015, une étude réalisée par le Dr Mark Fox montrait que le taux de Co2 dans le sang avait une incidence sur la survenue ou non, du hoquet. Le docteur affirmait ainsi que : « On agit sur le centre respiratoire du tronc cérébral ». « Nous pensons que ce signal pourrait couper le circuit anormal qu’emprunte le hoquet. »

Dès lors, en retenant votre respiration, votre diaphragme se contracte plus intensément du fait d’une augmentation du taux de dioxyde de carbone dans le sang. Cela permet de stopper automatiquement les spasmes.

Boire un verre d’eau

Le fait de boire un verre d’eau la tête à l’envers permettrait de forcer les muscles de l’abdomen à se contracter et ainsi de stopper le hoquet.

comment arrêter le hoquet

Une autre astuce de grand-mère consiste à boire un verre d’eau froide avec une cuillère à l’intérieur en s’assurant que le métal touche bien l’un des bords du verre.

Certains réussissent à faire passer le hoquet en suçant un glaçon, d’autres en buvant plusieurs gorgées d’affilée ou en se faisant un bain de bouche d’eau glacée. De cette manière, les contractions de l’œsophage surpassent les spasmes du diaphragme.

Stimuler le nerf vague

Le nerf vague s’étend du tronc cérébral à l’abdomen et, s’il est irrité, peut provoquer le hoquet. Il semblerait que si on le stimule à l’aide de diverses astuces, on peut en théorie stopper le hoquet. Pour ce faire, vous pourriez par exemple :

  • Faire fondre du sucre imbibé de vinaigre sur votre langue. En effet, ceux-ci stimulent les nerfs du larynx et peuvent stopper le réflexe de hoquet.
  • Frotter votre palais avec vos doigts.
  • Demander à quelqu’un de vous faire peur.
  • Vérifiez vos oreilles. En effet, si un cheveu ou tout autre corps étranger se loge dans votre oreille, il peut activer le nerf vague.

Buvez à la paille

Une étude récente du JAMA Network Open semblait suggérer qu’un outil en forme de paille fonctionnait pour le hoquet. C’est un tube en plastique d’aspiration et de déglutition inspiratoire forcées que l’on met dans un verre d’eau à moitié plein. Il suffit d’aspirer et d’avaler rapidement l’eau. En répétant l’opération, le hoquet est censé disparaître. De nombreuses personnes ont participé à une étude pour s’assurer de l’efficacité de cet objet. Sur 249 participants, 92 % ont déclaré que l’outil avait arrêté leur hoquet et 90 % le préféraient à d’autres méthodes.

L’inventeur de cet outil, Ali Seifi, professeur agrégé de neurochirurgie au Centre des sciences de la santé de l’Université du Texas à San Antonio aux États-Unis, a breveté l’appareil. Celui-ci est désormais disponible à la vente sous le nom de HiccAway.

Quand faut-il consulter un médecin pour le hoquet ?

Une personne sur 100 000 environ souffre d’un hoquet chronique qui persiste plus de 48 heures. Celui-ci peut entraîner des troubles du sommeil, des problèmes d’alimentation voire une dépression. Les cas de hoquet persistant doivent ainsi faire l’objet d’une grande attention, car ceux-ci peuvent également avoir des causes plus graves et cacher des maladies sous-jacentes néfastes pour la santé. Par exemple, si le hoquet s’accompagne de brûlures d’estomac, il peut être causé par un reflux gastro-œsophagien.

Le hoquet peut également avoir d’autres causes plus rares :

  • Une tumeur maligne ou bénigne, au cou ou à la poitrine. En effet, il est possible qu’une tumeur irrite les nerfs ou d’autres structures qui régulent la fonction du diaphragme, entraînant le hoquet.
  • La maladie de Parkinson, une sclérose en plaques, un accident vasculaire cérébral ou bien encore une tumeur cérébrale. Les personnes atteintes de ces maladies présentent généralement d’autres symptômes en plus du hoquet.
  • Des problèmes cardiaques, comme une péricardite ou un infarctus du myocarde
  • Un déséquilibre électrolytique
  • Une glycémie élevée
  • L’utilisation de benzodiazépines, d’opiacés ou de stéroïdes
  • Des troubles anxieux

Si vous n’avez eu que quelques épisodes de hoquet sur une période de 2 jours, il est probable que le hoquet n’indique rien de grave. Toutefois, pour prévenir plutôt que guérir, vous devriez prendre contact avec votre médecin, notamment si vous avez eu des difficultés à dormir et à manger.

Faits surprenants concernant le hoquet

  • Les hommes sont apparemment plus susceptibles que les femmes d’avoir le hoquet, bien que la raison ne soit pas claire.
  • Francis M. Fesmire, expert américain reconnu dans le domaine de l’infarctus du myocarde, a reçu en 2006 le prix Ig Nobel de médecine pour un rapport de cas de 1988 détaillant l’utilisation du massage rectal numérique comme remède contre le hoquet chronique.
  • Celui-ci a également mentionné lors d’une interview : « un orgasme résulte en une stimulation importante du nerf vague. Je recommande donc d’avoir des rapports sexuels avec, si possible, un orgasme, afin de traiter le hoquet persistant. »

Suivant Comment calmer les palpitations du cœur ?

Aucun commentaire pour "Comment faire passer le hoquet ?"

Commentez l'article "Comment faire passer le hoquet ?"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.