Cancer du sein : une nouvelle piste thérapeutique prometteuse

Des chercheurs australiens ont mené une étude sur l’effet du venin d’abeille sur le cancer du sein.
Les résultats sont très prometteurs.

Explications.

L’étude a porté plus spécifiquement sur 2 types de cancers du sein particulièrement agressifs et très difficiles à soigner :

  • les cancers dits « enrichis en HER2 »
  • les cancers dits « triple négatifs »

Pour mener leurs recherches, les chercheurs ont analysé et comparé les effets de 312 extraits de venins d’abeilles et de bourdons venant d’Australie, d‘Angleterre et d’Irlande.

Les venins d’abeilles se sont tous révélés très efficaces, contrairement à celui de bourdon.
La différence vient d’une petite protéine contenue dans le venin d’abeille : la mélitine.

Les expériences menées sur des souris de laboratoire ont révélé que l’action de la mélitine : non seulement elle détruit les cellules cancéreuses, mais elle réduit très fortement (et très rapidement : 20 minutes suffisent) les messages chimiques qu’elles envoient et qui déclenchent le développement d’autres cellules cancéreuses.

Les résultats de cette étude, très prometteurs, devront être complétés afin de savoir quelle est la meilleur façon d’administrer la mélitine, et à quelles doses.

 

 

Source : Duffy C. et al. Honeybee venom and melittin suppress growth factor receptor activation in HER2-enriched and triple-negative breast cancer. Nature precision oncology. 

Suivant Impact du sel sur la sclérose en plaques

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "Cancer du sein : une nouvelle piste thérapeutique prometteuse"

Commentez l'article "Cancer du sein : une nouvelle piste thérapeutique prometteuse"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.