Bienfaits, dangers, précautions : tout ce que vous devez savoir sur le café

Le café est la 2ème boisson la plus consommée en France, juste après l’eau.
Et probablement aussi dans le monde, puisqu’il représente le 2ème produit le plus échangé à l’international après le pétrole.

On sait que c’est un excitant dont il ne faut pas abuser.
Mais présente-t-il d'autres risque ? Et a-t-il des avantages pour la santé ?

 

 

LE CAFÉ EN FRANCE EN QUELQUES CHIFFRES

  • chaque Français consomme en moyenne 5,5 kg de café par an
     
  • 85% des Français en boivent tous les jours
     
  • 75% des Français en boivent au moins 2 tasses tous les matins

Nous ne sommes pas tous égaux face aux effets du café : certains sont « énervés » après une seule tasse quand d’autres peuvent en boire plusieurs par jour sans ressentir la moindre accélération de leur rythme.

Mais d’un point de vue chimique, les réalités sont indiscutables.

 

QUELLE DOSE NE PAS DÉPASSER ?

Une étude européenne a estimé à 400mg la dose maximale de caféine à consommer sans risque d’impact négatif sur la santé. Cette dose maximale baisse à 200mg pour les femmes enceintes.

Teneur moyenne en caféine pour 100 ml de café :

  • Café filtre : 50 mg
     
  • Café expresso classique : 75,5 mg
     
  • Café en capsules à remplir : 126 mg
     
  • Café en dosettes : 131 mg
     
  • Café en capsules : 150 mg

La dose létale (mortelle) de caféine chez l’humain est de 10g par jour, soit l’équivalent de 130 expressos.

 

LES APPORTS NUTRITIONNELS DU CAFÉ

Le café contient :

 

Y A-T-IL DES SUBSTANCES TOXIQUES DANS LE CAFÉ ?

La torréfaction (le fait d’exposer les grains de café verts à une forte chaleur pour les griller) génère 2 substances chimiques suspectées d’être cancérigènes : l’acrylamide et le furane.

 

CAFÉ ET DÉPENDANCE

Le café est-il une drogue et à ce titre, crée-t-il une dépendance ?

D’un point de vue chimique, la réponse est oui : le café peut être considéré comme une drogue douce.
En cause, les 1 à 2% de caféine présents dans les grains de café. Cet alcaloïde a des propriétés stimulantes et entraîne aune augmentation de la sécrétion de dopamine (neurotransmetteur lié aux sensations de plaisir) et de cortisol.

Certains consommateurs deviennent « addicts » et ne parviennent plus à « fonctionner » normalement s’ils n’ont pas leur « dose ».
L’arrêt brutal de la consommation de café, quand elle est importante, peut provoquer un syndrome de sevrage (symptômes liés au manque) : courbatures, maux de tête, nausées, somnolence, baisse de la concentration, … Il faut une dizaine de jours pour que ces signes disparaissent.

 

LE CAFÉ EST UN EXCITANT

Le café a un effet stimulant, et c’est d’ailleurs la raison essentielle pour laquelle il est consommé : il masque notre fatigue et accroit notre vigilance, notre concentration, notre réactivité.

Cet effet est dû à la caféine qui :

  • bloque l’action de l’adénosine, un neuromédiateur qui favorise le sommeil
     
  • stimule la production d’adrénaline et de cortisol, hormones de l’action

Mais sur la durée, la surproduction de cortisol et d’adrénaline épuise les glandes surrénales qui les produisent et finit par entraîner l’effet inverse de celui recherché : une fatigue chronique.

 

IMPACT DE L’HEURE À LAQUELLE LE CAFÉ EST CONSOMMÉ

Avant 9h : l’effet de la caféine se cumule au pic naturel de sécrétion d’adrénaline et de cortisol (notre organisme est programmé pour un coup de fouet matinal). Cela est donc non seulement inutile, mais dangereux (risque de fatigue chronique, voir ci-dessus).

Entre 9h30 et 10h : notre taux de cortisol chute naturellement. La caféine peut donc être efficace pour compenser cette baisse et maintenir le niveau de vigilance et de réactivité.

 

QUAND FAUT-IL LIMITER SA CONSOMMATION DE CAFÉ ?

Il est recommandé de ne pas consommer trop de café (voire de ne pas en consommer du tout) si :

  • vous souffrez d’hypertension
     
  • vous êtes stressé, anxieux (l’adrénaline et le cortisol sont aussi les hormones du stress)
     
  • vous avez des troubles du sommeil (la caféine peut agir chez certains jusqu’à 6 heures après la digestion : évitez donc de boire du café après 16h)
     
  • vous manquez de fer (le café chélate le fer)
     
  • vous avez des troubles digestifs (la caféine irrite la muqueuse de l’estomac et son action excitante aggrave de nombreux troubles du transit)
     
  • vous avez des difficultés à tomber enceinte (le café serait un obstacle à la fertilité et provoquerait des fausses-couches)
     
  • vous êtes enceinte (le fœtus est impacté par tout ce que vous consommez, donc par la caféine)

 

LES SUBSTITUTS DE CAFÉ

Ce sont la plupart du temps des boissons solubles à base de chicorée et de café.
Si la quantité de caféine absorbée est moindre qu’avec un café « normal », l’acrylamide et le furane sont bien présents et même en quantité supérieure (parfois 2 fois plus) que ce qu’on trouve dans le café, car les autres composants de ces boissons (thé, céréales, …) sont également torréfiés.

Suivant 3 plantes efficaces contre les bactéries multirésistantes

Articles qui pourraient vous interesser

Aucun commentaire pour "Bienfaits, dangers, précautions : tout ce que vous devez savoir sur le café"

Commentez l'article "Bienfaits, dangers, précautions : tout ce que vous devez savoir sur le café"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.