Adénome de la prostate : les médecins misent sur la prévention

L'adénome de la prostate est une maladie bénigne qui touche 1 homme sur 2 après 50 ans.

La prostate est une glande. Avec l'âge, elle grossit, parfois de manière excessive et développe ce que l'on appelle un adénome. Elle devient alors hyperactive ce qui entraîne des envies très fréquentes d'uriner, jour et nuit.
Si l'hérédité joue un rôle dans la survenue d'un adénome de la prostate, l'hygiène de vie est aussi importante : l'embonpoint et la sédentarité notamment sont des facteurs aggravants.

La prise en charge de l'adénome de la prostate passe par la prévention :

  • Eviter la surcharge pondérale (une étude récente menée sur 4600 Français a démontré la relation entre poids et taille de la prostate)
  • Marcher 2 à 3 heures par semaine
  • Ne pas rester trop longtemps assis devant la télévision (après 50 ans, 40 heures par semaine devant la télévision doublent le risque de développer un adénome de la prostate)

Les patients déjà atteints sont soignés (selon le stade de la maladie) par des traitements médicaux ou chirurgicaux  :

  • 2 nouveaux médicaments ont été récemment mis sur le marché : des inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 qui traitent les troubles urinaires et les troubles sexuels, et des anticholinergiques qui agissent à la fois sur la vessie et sur la prostate
  • l'intervention chirurgicale sera désormais envisagée dès que les médicaments ne seront plus assez efficaces, afin de préserver au mieux la vessie.

Reste à convaincre les hommes de ne pas trop attendre pour oser parler de leurs problèmes urinaires ou sexuels à leur médecin afin que la prise en charge soit la moins lourde et la plus efficace possible. Les études montrent que souvent, ils se décident trop tard, par pudeur, par peur du cancer, et parce qu'ils craignent que le traitement nuise à leur sexualité.

Suivant Bientôt la pilule contraceptive pour homme ?

Aucun commentaire pour "Adénome de la prostate : les médecins misent sur la prévention"

Commentez l'article "Adénome de la prostate : les médecins misent sur la prévention"