Portrait de titinettep

Mon frère qui a déjà une grave dépression à l'âge de 23 ans, vient à nouveau de craquer. Dans un premier temps il est parti de chez lui en déposant chez son fils, avec qui il venait de se disputer, tous ses papiers personnels et son chien. Sans nouvelles de lui pendant 3 jours, il a été trouvé en état d'errance. Il a refusé de se faire soigner et il a été emmené de force en urgence spychiatrique. On a du le laisser en chambre, vu son état devenu agressif. Au bout de 2 jours d'hospitalisation, sa vessie s'est bloquée, et d'urgence on lui a posé une poche accrochée à la jambe. Malheureusement, 15 jours après on l'a laissé sortir de l'hôpital sans traitement pour sa dépression, simplement des soins concernant la visite d'une infirmière pour sa poche. Les examens urologiques devant lui être remis 15 jours plus tard. Ce qui devait arriver, arriva, mon frère, 2 jours après son retour chez lui a gravement rechuté, ne supportant aucune contradiction, roulant à 130 à 'heure sur des petites routes, achetant une voiture, un chien etc.. Et le 4° jour a refusé les soins de l'infirmière, a coupé le tube relié à sa poche.
Bref il a été réhospitalisé d'urgence, à nouveau contre son gré, donc par la force.
Tout cela est très long, mais mon problème est lié à sa vessie qui ne remplit plus son rôle. Est-ce que cela peut être en rapport avec son état neurologique ? Est-ce que c'est ces problèmes urinaires qui peuvent affecter son raisonnement ?
On vient de lui dire qu'on lui enlèverait sa sonde mi-juillet et qu'il devrait rester au service urologique 2 jours pour voir si elle fonctionnait à nouveau.
Il ne comprend pas qu'on le garde si c'est lié à son problème urologique et quel est le problème ? Est-ce son problème neurologique qui est a cause de tout. J'aimerais comprendre moi aussi pour pouvoir l'aider car il a des moments de parfaite lucidité, et il a besoin de bien comprendre pour accepter de se soigner.
Merci à tous ceux qui pourraient me mettre sur la voie

Portrait de Marialou
J'aime 0

Bonsoir,
est-ce qu'il prend des anti-dépresseurs, des neuroleptiques, anxiolityques ?... nombre d'entre eux peuvent provoquer des rétentions urinaires. Je le dis par expérience propre, mais je suis toujours à des doses extrèmes et cela depuis 10 ans... Chaque cas est un cas.
D'autres médicaments peuvent être à l'origine de ce trouble, normalement réversible, heureusement !
Il peut même s'agir d'une somatisation de l'état dépressif, l'expression de la somatisation varie énormément selon les malades. Je pense que le plus sage est de s'informer directement à la source : les médecins. Vous avez le droit de savoir et le devoir d'exercer ce droit.
Bon courage.

Participez au sujet "troubles importants de la personnalité, et vessie bloquée"