Portrait de Invité

Je souffre depuis plusieurs années de douleurs pelviennes qui ce sont calmé sous Luteran 10 mg en continu.
Les medecins n'ont aucun diagnostique, Si ce n'est le syndrome premenstruel. en allant sur internet je ne me retrouve pas dans le tableau. La description parle d'une maladie psychiatrique, qui causerai un désordre physique au origine inconnu.
Pour ma part je ne cache pas que je me traite actuellement contre la depression mais elle est consecutive aux 6 années de douleurs non traité car non comprise par les médecins que j'ai rencontrer.
De plus les echographies montrent des kystes, plusieurs epanchements et un uterus fibromateux.
Je ne sais pas quoi penser car j'ai arréter le luteran à cause d'un effet secondaire genant et j'ai a nouveau mal. Quels sont les traitements de cette maladie? Et suis-je réellement folle? Je pense à consulter quelqu'un d'autre mais je ne sais pas si je serai mieux soigner.

Portrait de anonymous
J'aime 0

voici les dernieres nouvelles, je ne retournerai plus chez mon generaliste car elle s'est bien foutu de ma gueule!!!
Je n'aurai jamais du arréter mon luteran et en plus le seul examen qu'elle n'a pas voulu me prescrire est un IRM qui aurai simplement pu poser le diagnotic d'adenomyose de l'uterus.
En d'autres termes, les echographistes avaient demander cet examen il y a plus d'1 an 1/2 et ni le generaliste ni le gyneco n'ont voulu le faire : j'ai donc souffert pour rien et eu une celio pour rien.
je pense qu'elles sont toujours en train de se demander si je sais tenir la douleur et si mes problémes personnelles me font mal aux ventres :
ma reponce est donc que depuis que je ne souffre plus mon mari et moi nous entendons trés bien et que mon traitement m'a permis d'aller travailler sans probleme;
Je remercie donc le personnel du chu de grenoble pour son soutien et son ecoute. En espérant que les medecins de ville admettrons un jour leur limite en gynecologie et passeront la main plus facilement , un jour.
messieurs et mesdames les docteurs en medecine: reflechisser un peu plus avant de diagnostiquer un syndrome prémenstruel ? Ne serais t'il pas plus logique de commencer par soulager la douleur avant de jouer les psychologues aux rabets????

Petit coup de gueule bien merite et qui fait beaucoup de bien.

A bon entendeur..

Participez au sujet "syndrome pre menstruel"