Portrait de Marie d

Bonjour,

j'habite en belgique et recherche désespérément un moyen de me procurer un implant d'antabuse : pourriez vous m'aider ? Me dire où je pourrais m'en procurer un. Mon copain prend de l'antabuse par voie bucale mais cela ne marche pas car il "oublie" trop souvent de le prendre. C'est lui qui veut mettre un implant. Il en avait déjà mis un il y a 24 ans et il avait arrêter pendant 20 ans.
Merci de m'aider ...

Marie d

Portrait de pirlouit
J'aime 0

Bonjour Marie,
Je suis passée par le service de psychiatrie de l'hôpital Brugmann à Bruxelles. J'ai fait la demande pour un implant, mais avant que le psychiatre accepte ou non, il faut de toute façon faire une cure de désintoxication (3 semaines). Autant le dire tout de suite, apparemment, la demande pour la pose d'un implant d'antabuse n'est pas souvent acceptée. 1 ou 2 personnes qui étaient avec moi lors de ma cure se sont aussi renseignées et j'ai entendu le personnel médical leur répondre qu'ils étaient généralement contre cette méthode. Or, pour moi, ils ont accepté. Tout dépend sans doute de la motivation du patient, de son état de santé, de ses antécédents, de sa situation familiale, professionnelle, etc. Et surtout de sa volonté à s'en sortir. Boire sur un implant peut être mortel. J'imagine que votre copain doit le savoir… Pour infos, c'est le service du Pr. Verbanck, unité d'alcoologie, Centre de Psychologie et de Psychiatrie de l'Hôpital Brugmann. Ce que je conseille à votre ami, c'est d'abord de demander pour faire une cure et, une fois sur place, d'en discuter avec le ou la psychiatre qui s'occupera de lui. Voilà. J'espère avoir répondu à votre question. J'espère que votre compagnon s'en sortira. Et bon courage à vous aussi.

Portrait de Marie d
J'aime 0

Milles merci Pirlouit, tu nous aide beaucoup.
Plein de belles choses pour toi...

Marie d

Portrait de François Baré
J'aime 0

Bonjour.

Je suis Belge également.
Je cherche aussi à me faire poser un implant... je m'explique :

Après une rechute d'alcool, je prends un demi comprimé d'antabuse 2x par semaine.
Pendant plusieurs semaines.
Ensuite je reste abstinent un certain temps sans plus prendre d'antabuse.
Mais lors d'une occasion spéciale, je me laisse tenter par un verre, ce qui n'a pas d'impact immédiat.
Mais la semaine suivante, je remets ça, et 1 verre devient 2 verres, puis c'est la spirale infernale.

J'ai eu une très mauvaise surprise... quasi mortelle :
Après 5 jours sans antabuse, je bois qqs verres, sans conséquences néfastes.
Le lendemain, je me prends une cuite, et ooh surprise, je me ramasse les effets de l'antabuse, j'ai fini aux soins intensifs.

De plus, j'ai perdu la confiance de tous mes proches. Le seul moyen est de prendre le comprimé (dilué) devant eux.
Mais en permanence, je suis surveillé, je souffre de toute cette méfiance, et également de cette faiblesse qui peut me reprendre à n'importe quel moment.

Je veux définitivement me faire poser cet implant.

François.

Participez au sujet "Recherche Implant d'antabuse"