Portrait de Elomoon

Bonjour à tous,
Je sais que il y a plusieurs posts à ce sujet, j'ai lu les informations dans l'encyclopédie mais j'ai encore quelques renseignements à demander.
Voilà mon médecin a diagnostiqué une pyélonéphrite après analyse de sang et d'urine.
La bactérie concernée est Escherichia coli. Sang et beaucoup de cellules épithéliales dans celle-ci.
Je n'ai pas essentiellement de douleurs pour uriner, juste une gêne. Par contre j'ai de la fièvre, douleur lombaire, frissons, etc...
Mon médecin m'a prescrit des antibiotiques.
Cependant, je me demande si je ne dois pas faire d'examens complémentaires car quand j'étais plus jeune j'ai eu beaucoup d'infections urinaires. Je me pose beaucoup de questions à ce sujet.
Si vous pouvez m'éclairer?
Merci à tous

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Il y a énormément de choses à dire à propos de la pyélonéphrite. Je vais essayer de résumer.
La pyonéphrite est une affection du calice c'est-à-dire de la partie de l'uretère (canal qui transporte l'urine du rein vers la vessie) qui est immédiatement situé à la sortie du rein, puis du rein dans son ensemble. La pyonéphrite est le plus souvent la conséquence d'une infection urinaire. Il est nécessaire de savoir que ces affections ont en effet tendance à remonter le long des voies urinaires. Cela peut également survenir à la suite d'un obstacle sur les voies d'excrétion comme par exemple quand il y a un calcul rénal.
Pour dire qu'il y a pyonéphrite il faut les symptômes suivants : une fièvre élevée qui s'accompagne de frissons et à l'examen une douleur lors de la palpation défausse lombaire (partie située en bas du dos). Il est suspecté ce que l'on appelle un syndrome rénal à cause de la présence de urinaires et l'envie fréquents d'uriner par exemple. Néanmoins il est difficile de distinguer une pyélonéphrite seule grâce à l'examen clinique.
À la palpation le rein apparaît volumineux et très sensible. Quand la pyélonéphrite est due à une bactérie, l'examen cytobactériologique des urines c'est-à-dire le ECBU permet d'isoler la bactérie responsable et de prescrire un traitement antibiotique adapté. Quand l'affection est liée à une anomalie ou à une infection des voies urinaires il est nécessaire de procéder à une échographie et à une urographie intraveineuse éventuellement. Parfois il faut même également effectuer un scanner rénal qui permet de localiser l'origine de la pyélonéphrite.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de lucideria
J'aime 0

bonjour j'aimerais des informations sur l'algodistrohie du genou car j'ai été opéré il ya 10mois d'une réaxation rotulienne,je poursuie la kiné mais les douleurs m'empéche de progrésser, mon docteur ma parler de cette maladie que je ne connais pas,je dois revoir un chirurgien fin février.
Ensuite j'ai contracter un staphilocoque doré ya 3ans suite a une pose de BAHA qui c'est solder par un grand échec,aujourd'hui je vie pas trés bien vue que j'aimerais avoir des réponses a cette infection,qui me ronge,car quand je suis faible il reviens et je ne sais jamais ou la il est dans l'oreille gauche et avant il été a droite,ensuite dans les urines dans l'estomac,breffff je voudrais savoir comment le combatre car il ya beaucoup d'antibiotiques qui n'agisse plus et que je ne supporte plus non plus,je suis épuiser moralement et physiquement.
MERCI DE BIEN VOULOIR M'AIDER SVP

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

Bienvenue
Je me permets de vous signaler que votre question devrait se positionner dans la partie du forum consacré à la rhumatologie.
Faites attention à cela car vous risquez de ne pas avoir de réponse (la question passant inaperçue et n'est donc pas traitée)

En ce qui concerne l'algodystrophie du genou voici quelques renseignements en quelques mots car le plus important se trouve dans le texte
algodystrophie
dans l'encyclopédie médicale Vulgaris.

L'algodystrophie appelée également algoneurodystrophie se caractérise par des douleurs, en l'occurence du genou, durant quelques semaines ou quelques mois après un traumatisme, une fracture ou un infarctus du myocarde.
La peau, à l'examen, apparaît fine, rouge, chaude, brillante et au niveau de quelques endroits on constate une augmentation de la sudation c'est-à-dire un excès de sueurs.
L'algoneurodystrophie concerne le plus souvent la main ou le pied et moins généralement le genou. Elle peut néanmoins atteindre cette articulation ou bien la hanche.
Au départ la douleur ressemble à une brûlure et s'accompagne d'une gène de l'articulation et d'un gonflement.
Les symptômes durent plusieurs semaines ou plusieurs mois. Ensuite la peau adopte une couleur luisante et devient froide :
pour 2 malades sur trois les symptômes que je viens de citer surviennent après un traumatisme, une fracture ou à un infarctus du myocarde. Le sexe féminin et le sexe masculin sont également atteints à des âges très variables.
Pour poser le diagnostic il suffit de faire un bon examen clinique par un praticien (médecin généraliste, ostéopathe rhumatologue) qui connaît la question. La radiographie montre le plus souvent une déminéralisation c'est-à-dire une fragilisation des os. La scintigraphie est utile car elle met en évidence des modifications osseuses caractéristiques de l'algoneurodystrophie et pose le diagnostic avec quasi-certitude.
Le traitement fait appel aux antalgiques c'est-à-dire aux antidouleurs qui soulagent la douleur.
On utilise de moins en moins à la calcitonine (effets secondaires notables et peu d'efficacité).
Il est également conseillé des bains chauds et des bains froids alternés qui sont quelquefois efficaces chez les patients. Enfin la rééducation est indispensable dès que la douleur est moins forte.
Lors du dernier congrès de rhumatologie qui a eu lieu cette année les participants c'est-à-dire les spécialistes en rhumatologie ont proposé pour traiter l'algoneurodystrophie, l'utilisation de médicaments que l'on appelle Bisphosphonates, et c'est nouveau, dont vous trouverez une description dans la partie médicaments de l'encyclopédie médicale Vulgaris. En effet, les biphosphonate ont été proposé en raison de la perte osseuse localisée avec hyperrésorption (excès de destruction) importante qui caractérise la maladie. Des études ont montré des résultats encourageants essentiellement sur l'évolution de la douleur.
Le produit utilisé a été le clodronate.
La prise quotidienne d'alendronate 40 mg pendant huit semaines a diminué la douleur et amélioré la mobilité articulaire des patients ayant une algodystrophie post-traumatique du membre inférieur comparativement aux autres groupes qui n'avaient pas pris ce médicament. L'efficacité a persisté durant 12 semaines.

Je vous invite à lire le texte sur alendronate dans l'encyclopédie médicale Vulgaris, dans la partie médicaments.

Certaines équipes spécialisées en rhumatologie préconisent l'utilisation de tranquillisants ou d'antidépresseurs. D'autres préconisent l'utilisation du Neurontin et du Lyrica, avec plus ou moins d'efficacité.
Des injections de toxine botulinique ont également été essayées avec plus ou moins de succès.
Des blocs régionaux intraveineux avec le buflomédil, la réserpine ou la guanéthidine sont réservés pour les centres spécialisés des universités médicales.
Certaines équipes spécialisées en rhumatologie et en Turquie proposent même, pour traiter l'algodystrophie, l'oxygénothérapie hyperbare.

La chirurgie fait appel à la sympathectomie
bien entendu la kinésithérapie est importante également.

Enfin, le patient souffre le plus souvent d'une incompréhension voire une absence d'écoute. Ceci, sur le plan psychologique, est très important d'où l'intérêt de la prise en charge psychothérapeutique au cours de cette maladie également.

(j'espère que j'ai su vous écouter et vous comprendre)......LOL
Bon courage.
Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Portrait de lucideria
J'aime 0

Bonjour docteur,je viens de prendre connaissance de votre méssage,merci pour tous ses renseignements qui je pense me seront util,veuillez m'excuser,mais je ne connais pas encore bien le fonctionnement du forum.Pouvez vous me donner les réponses du reste de mes questions svp.
Je ne sais pas comment faire car je me trouve dans plusieurs problémes(pyélonéphrite,artrose,orl,gastro)Je voudrais savoir si tous mon état est haltérer par le staphylocoque doré????Comment faire car a plusieurs reprise j'ai eu une antibiothérapie 3 voir 6mois qui a chaque fois est un échec je suis sous morphine et codéine depuis 3ans.
MERCI de bien vouloir m'aider.

Portrait de Dr Martzolff Richard
J'aime 0

En ce qui concerne le staphylocoque doré la réponse est très facile et très clair.
Nous avons tous en nous ce microbe, plus précisément cette bactérie.

Lire mon texte saprophyte et staphylocoqus doré dans l'encyclopédie médicale vulgaris.

il n'est donc pas étonnant que vous le rencontriez un peu partout. Étant donné qu'il est toujours présent dans notre organisme et qui ne survient pas, qui ne surgit pas chez tout le monde ou si vous préférez qu'il n'est pas apparent chez tout le monde, le fait d'apparaître chez vous est liés à votre immunité c'est-à-dire à vos moyens de défense. Ceci porte le nom d'immunité. L'immunité d'un organisme s'affaiblit consécutivement à différents mécanismes et en particulier au stress intense. La fatigue et une mauvaise nutrition est également à l'origine d'une défaillance de l'immunité.
Quelquefois les carences en cuivre ou en d'autres oligoélément favorise la chute immunitaire.
Mais le plus souvent il s'agit du stress.

Je vous invite à lire le texte stress et immunité également.

Au final,il ne faut pas se débarrasser de cette bactérie mais il faut au contraire refaire remonter votre immunité. Pour cela il existe différents moyens. Je vous propose d'aller lire ce texte est de me recontacter en me reposant une question dans la partie du forum de vulgaris qui porte le nom infectieux.

Dr Martzolff Richard médecin responsable de l'encyclopédie médicale Vulgaris

Participez au sujet "Pyélonéphrite"

Articles à lire concernant "Pyélonéphrite"

  • Pyélonéphrite aiguë ... Une pyélonéphrite est une infection, ainsi qu'une inflammation d'origine ... Imprimer Dans quelques cas, la pyélonéphrite aiguë se complique d'un choc septique qui se caractérise ...
  • Pyélonéphrite emphysémateuse ... La pyélonéphrite emphysémateuse est une maladie concernant l'appareil urinaire ... scanner permet de différencier deux types de pyélonéphrite emphysémateuse :   Le type 1 se caractérise avant ...
  • ... qui suit immédiatement l'accouchement. C'est ainsi que la pyélonéphrite du post-partum est susceptible d'être observée comme étant ...
  • ... une pyélite (inflammation du bassinet du rein), ou une pyélonéphrite (inflammation du bassinet du rein et des néphrons), ...
  • ... des reins provenant de complications graves lors d'une pyélonéphrite.   Commenter 0 J'aime ...