Portrait de isée

Quelqu'un sait-il combien de temps après une phlébite on peut encore faire une, ou peut-être plusieurs embolies pulmonaires, en l'absence de traitement ?
Un caillot peut-il se dissoudre seul, au bout d'un certain temps, et si oui combien de temps faut-il compter, ou bien peut-il revenir mettre les poumons en danger régulièrement ?
Est-ce que, comme j'ai cru le comprendre, le traitement de l'embolie pulmonaire consiste surtout à éviter toute récidive par la prise d'anticoagulants ?
Mon ami ( 37 ans ) a reçu un coup de sabre en bois très violent (il faisait du kendo) sur le mollet gauche au mois d'octobre dernier. Il n'y avait pas de plaie ouverte, il a attendu un mois avant de consulter et là on lui a prescrit des anticoagulants. Son mollet a réagi très fort et est devenu encore plus douloureux, il a arrêté son traitement.
Début décembre il a fallu l'emmener à l'hôpital tant il souffrait, et là plusieurs médecins et divers spécialistes n'ont cessé de donner des diagnostics différents. Certains affirmaient une phlébite, d'autres l'infirmaient... finalement ils l'ont laissé sortir sans aucun traitement.
Depuis il a mis des bas de contention, et petit à petit la douleur au mollet a presque disparu, mais jamais complètement, et il a gardé des angoisses et la sensation de ne plus avoir autant d'énergie. Et puis voilà qu'il n'arrête plus de tousser depuis janvier, malgré les antibiotiques sirops et tout, qu'il fait de temps en temps de la fièvre et a même depuis plusieurs semaines des douleurs extrêmes au niveau du coeur et autour, surtout quand il tousse, et la nuit.
Un nouveau médecin consulté, ostéopathie, médecine chinoise etc..., diagnostique une embolie pulmonaire et lui prescrit de l'homéopathie et des pilules fabriquées dans une boutique chinoise.
Je suis inquiète, car le nouveau traitement qu'il prend sérieusement depuis une semaine, ne semble apporter aucune amélioration sensible pour l'instant, et je me demande s'il ne devrait pas être sous anticoagulant pour un moment...
Cela fait maintenant cinq mois qu'il a reçu ce coup, et qu'il va mal. J'en viens à me dire qu'il a peut-être fait plusieurs embolies de faible intensité plutôt qu'une seule, et que cela peut se reproduire... et qu'une prochaine pourrait être plus grave...
Les causes de la phlébite restent obscures, aussi... était-elle due au coup en lui-même, qui aurait endommagé la veine profonde au niveau du genou, ou à la prise d'anticoagulants au mauvais moment, qui aurait aggravé l'hématome déjà formé, et comprimé trop fort et trop longtemps la veine profonde, ou bien à d'autres facteurs comme un problème sanguin non détecté, ce qui serait plus inquiétant encore...
Merci de m'avoir lue malgré la longueur du message, et de me répondre si vous le pouvez...
Isée

Portrait de gerardino
J'aime 0

bonsoir,

tout celà me semble assez sérieux il faut savoir qu'une phlébite mal soignée est dangereuse le danger réside dans le caillot qui peu migrer vers les poumons ou dans le coeur ambolie pulmonaire pour l'un infarctus pour l'autre ce que je ne comprends pas lui a-t-on fait une echographie lui a-t-on effectué une prise de sang qui cible ce type de problème ?attention on ne prend pas des anticoagulants comme çà il y a risque d'hémorragie je vous parle en connaissance de cause il faut réagir si vous voulez aider votre ami demander au médecin une prise de sang complète notamment avec les marqueurs cardiaques pour éliminer tout soucis de problèmes au niveau du coeur ainsi que les d-dimères qui donnerons une indication s'il y a ou s'il ya risque d'embolie pulmonaire aisi qu'une echographie du coeur et des jambes un scanner thoracique vous rassurerez totalement si je peux encore et selon mes connaissances vous donner des conseils n'hésitez pas

cordialement

Portrait de isée
J'aime 0

Merci de votre réponse Gérardino...
Il a fait deux écho-dopplers qui ont tous deux montré une phlébite, l'un au moins de novembre, peu après qu'il ait commencé à prendre des anticoagulants, l'autre début décembre, à l'hôpital où on l'avait transporté car il était prêt à s'évanouir et ne pouvait plus marcher... Mais à l'hôpital d'autres médecins n'ont pas voulu croire à la phlébite, parlant seulement d'hématome important, contenant des morceaux du muscle endommagé et beaucoup de sang non résorbé...
Il a fait une analyse sanguine qui avait montré un léger déficit en protéine S, et il a fait assez récemment une radio des poumons, qui est normale d'après un pneumologue. Insuffisance respiratoire due à l'inflammation de la trachée d'après le pneumo, qui lui a donné un vasodilatateur et anti-inflammatoire pour les bronches et des trucs contre le reflux gastrique... Mais pas d'amélioration du tout depuis ce traitement... C'est pourquoi il est allé voir un ostéopathe-homéopathe qui, lui, a diagnostiqué une embolie pulmonaire de faible intensité... Il l'a manipulé en douceur, ce qui lui a fait du bien au niveau des douleurs thoraciques, et lui a prescrit des médicaments homéopathiques et des pilules assez mystérieuses...
Mais il n'a jamais fait d'échographie, ni d'électrocardiogramme...
Je voudrais savoir s'il risque encore, plus de cinq mois après le coup qui semble à l'origine de tous ses problèmes actuels, une récidive d'embolie, en se contentant de ces médecines douces, même s'il les prend bien, et s'il ne faudrait pas qu'il soit mis sous anticoagulants pendant un certain temps, malgré la réaction violente qu'il avait faite à ces produits au moment où il les a pris... Il avait même pensé à l'époque qu'il faisait peut-être une réaction allergique aux anticoagulants...
C'est compliqué, d'autant qu'il commence à en avoir marre des médecins, des examens et des traitements inefficaces, presque autant que de ses douleurs...

Portrait de gerardino
J'aime 0

bonsoir,
il faut savoir que le risque d'embolie existe bien moi-même je suis sous contrôle strict étant donné que j'en avais les symptomes et malgrès différentes investigations les médecins n'on rien vu et ces fameuses d-dimères sont toujours très élevés le médecin a peur d'un caillot qui est quelque part c'est pour celà que je vais passer un scanner thoracique il faudrait que la recherche de son problème soit mieux structuré et un contrôle sanguin pointu est nécessaire et il faut insister pour voir un cardio qui qui lui fera les investigations nécessaires c'est à dire echo+ecg au risque de me répéter il ne faut pas prendre celà à la légère moi je sort d'un avc avec plein de problèmes votre ami est trop jeune pour avoir ce type de problème

amicalement et à bientôt

Portrait de isée
J'aime 0

Merci de tout coeur Gerardino...
Je vais tout faire pour convaincre mon ami d'aller voir un cardiologue alors...
Courage à vous aussi et mes amitiés
Isée

Portrait de nessab
J'aime 0

bonjour,

votre ami devrait faire une scintigraphie des poumons au moins il serait fixé sur son embolie et une echographie du coeur pour voir si cette embolie n'a pas fragilisé ses fonctions caridaques depuis le temps!! moi je viens de faire fin mars une tres grosse phlebite sur toute la jambe gauche jusqu'au nombril et une embolie pulmonaire et j'avais les meme symptomes ke votre ami, cad toux, difficultés à respirer profondement, douleur au niveau gauche du thorax, point au niveau du coeur. je suis sous previscan et je me sens mieux, car le previscan est un anti coagulant qui en meme temps aide à resorber les caillots! bon courage!!

Portrait de danielled
J'aime 0

Bonjour
Un médecin vasculaire m'a diagnostiqué par un écho dopler, il y a 1 mois une trombeuse veineuse profonde dans le soléaire ; immédiatement, il m'a prescrit en urgence 15 piqures d'Arixtra (dans le ventre) suivies de Préviscan 1cp/jour pour 3 mois + bas de contension ; j'ai eu un 2ème écho dopler 15 jours après par ce même médecin vasculaire qui m'a dit : persistance de la phlébite profonde sans extension, continuation du traitement AVK avec prise de sang tous les 3 jours pour contrôle TP + INR. Mon médecin généraliste que je consulte en acupuncture tous les mois, a eu un doute (je ne sais pas pourquoi) sur ce diagnostic, même s'il était fait par un médecin vasculaire ; il m'a fait faire un 3ème échodopler chez un radiologue, 1 semaine après le 2ème, qui a démenti complètement la phlèbite profonde ; il m'a dit que je n'avais rien au niveau veineux, et que je n'avais jamais fait de phlébite ; mon médecin traitant m'a arrêté immédiatement le Préviscan et m'a donné un traitement homéophatique léger pour la circulation du sang. Je suis très en colère et en même temps inquiète. Qui a raison ? comment peut-on se tromper sur une phlébite profonde lorsqu'on est médecin vasculaire ? j'ai arrêté les prises de sang de contrôle mais je ne suis pas rassurée sur mon sort. J'ajoute qu'on m'a fait une multitude d'échographie pour rechercher un cancer éventuel : pancréas, foie, reins, utérus et thyroide et on m'a pris 15 flacons de sang pour une multitude d'examens génétiques ; heureusement, tous les résultats étaient normaux. J'ai 58 ans ; j'ai eu ce rdv chez le spécialiste car j'avais la jambe gauche pleine de fourmis, un pied enkilosé et froid, et cette jambe qui me faisait mal à la palpation et qui était chaude et un peu enflée. Et je revenais de faire un voyage de 14 heures en avion.
Quelqu'un a t-il un jour rencontré ce genre de situation ? et que me conseillez-vous ? je suis un peu désemparée car je ne sais plus en qui avoir confiance ? je n'ai pas osé appeler ce médecin spécialiste pour la tenir au courant.
Merci de réponde à ce long message si vous avez des précisions ou une expérience similaire.
Dany

Portrait de Oraily
J'aime 0

Bonjour,

J'ai 23 ans, j'ai fait une EP bilatérale en novembre dernier le 18 trés exactement. Pour ma part ça c'est fait trés trés vite, car la veille tout allé super bien et le matin plus de souffle. Le medecin trés rassurant ma précisé qu'a 1 heure prés je fesais un arrêt cardiaque. J'ai été soigné, et mes dopplers n'ont pas pu determiné une quelconque phlebite antérieur. En juin j'ai passé des examens biologiques pour savoir si ce serait pas du à un problème génétique et aujourd'hui mon medecin me dit qu'il trouve rien.
Je sais que j'ai des chances de récidives mais je ne m'en fait pas. Il y a beaucoup de personnes sur ce site qui en parle comme d'un cancer quelques chose de grave qui vous amène à être dêpressif. Et je trouve cela ridicule car quoi que vous pouvez ressentir cela n'empêchera rien bien au contraire. Donc respiré un bon coup et pensé y plus

Participez au sujet "phlébite, embolie pulmonaire et risque de récidive"