Portrait de marjolyne33

J'ai 26 ans une petite fille de 1an et demi et je viens de perdre l'homme de ma vie, ma dignité et ma crédibilité!
Je suis soulagée d'un énorme poids, de mon stress et de mes angoisses liées aux mensonges mais je passe un moment difficile!
une grande page blanche est posée en face de moi et j'ai peur de cet inconnu vers lequel je me dirige... J'ai commencée une thérapie, pour moi mais aussi pour mon entourage, ma fille, et pour je l'espère un jour retrouver l'homme que j'aime.
Je pense avoir besoin d'un peu d'encouragements, car la route est difficile et des témoignages de malades me seraient réconfortants et trés enrichissant.
je vous remercie d'avance, car tous ce que j'ai pu lire jusqu'a présent me poussent au fond!
Merci a sayanne qui a su me montrer les ravages de ma maladie!

Portrait de marjolyne33
J'aime 0

Serais je la seule a etre malade et a vouloir m'en sortir?

Portrait de anonymous
J'aime 0

Ma chérie,

On ne pardonne que ce que l'on comprend.

J'ai fait cet incroyable effort, après m'être séparée de mon compagnon au bout de cinq ans de vie commune. J'ai voulu, malgré tous ses mensonges et infidélités, comprendre sa manière d'exister. J'ai appris seulement il y a 4 mois ses vies multiples, sa fausse vie professionnelle. Au début il me disait la vérité, une vérité modeste sans orgueil mal placé, et ensuite il a dérivé dans ses rêves de réussite utopique pour me plaire, pour se plaire, s'accepter sans fadeur ni lassitude. Il ne m'a jamais fait de mal, en paroles ou en gestes déplacés, au contraire, mes souvenirs ne sont que : nombreuses attentions, surprises adorables et mots d'amour sans compter.

Il m'a fallu ce recul pour comprendre, je n'avais pas conscience, avant de le connaître, qu'une telle maladie pouvait exister, alors voilà ce que nous avons décidé après ma proposition : il a entamé une thérapie chez un psychiatre, on se téléphone régulièrement, il me voit de temps en temps et nous parlons sans nous étendre sur un sujet qui pourrait l'amener à broder et verser dans le mensonge, il est très appliqué et très décidé à ne plus replonger, car après chaque échec, il a toujours reproduit le même cycle.
Pour l'empêcher de retomber, je me suis chargée de devenir sa conscience, il le sait et l'accepte, car je lui ai prouvé que j'avais très bien compris son problème. Je le rassure systématiquement, sans le presser dans une envie de guérir ou d'aller mieux, il a le droit de se tromper et de revenir sur une erreur même longtemps après, je veux qu'il sache tout doucement que sa vie pourra être belle sans ses rêves éveillés. Belle tout simplement, sans ce besoin de vouloir séduire la terre entière par peur de manque d'amour. Il m'écoute, il ne perçoit pas forcément tout, je le sais, mais à force d'aide et d'amour et de lien, je crois qu'il pourra un jour abandonner ce qui l' aide à vivre aujourd'hui et faire confiance au vrai et en lui.

Cet été, je lui ai offert un moment de sa vie, de notre vie, sans complaisance mais sans amertume, un livre qui retrace notre vie commune agrémentée de flash back sur son enfance et toutes les informations que j'ai pu glaner le concernant. C'est un cadeau à sa renaissance, il s'en servira au fil du temps pour ne plus retomber, pour se repérer. Nous en parlons régulièrement, très tendrement.

Lui aussi ,au travers de sa maladie de l'âme, m'a apporté beaucoup, du discernement, et surtout de la tolérance, de la générosité, tout ce que j'avais avant, mais à présent, décuplé, je l'aime aussi pour ça. C'est un gros travail, car sans cesse, lors de nos échanges, je ne dois pas oublié qu'il n'a pas la même façon de réfléchir que les autres, mais il sait que je sais et me respecte énormément. Nos avons bien fait le distingo entre thérapie et aide amicale, je ne prends pas la place du psy, je n'en suis pas capable, mais je donne de l'amour, de la patience, des conseils et surtout je le rassure sans exigences outrancières. Je parle franc pour qu'il sache que je ne suis pas dupe, qu'il ne doit pas me manipuler, et je te jure que ça le rassure énormément, je suis le Gimini cricket de mon Pinocchio préféré, ça le fait sourire.

Tout ça pour t'expliquer que tout le monde à le droit d'être compris et soutenu, tu as le droit aussi, donne l'envie aux autres de t'accompagner, joue franc jeu, explique que tu pourras quelquefois déraper, tant pis, ça ira de mieux en mieux, ne fais pas croire qu'une vie troublée depuis des années peut se réorganiser en un temps record, mais que tu es prête à faire des efforts et pardon d'avance si des fois ça cloche.

Je t'embrasse, courage et réponds moi si tu veux ou si tu es inspirée

Portrait de marjolyne33
J'aime 0

Tout d'abord bonjour et merci a toi, corinne, pour ce message de tolérance, d'amour et de générosité.

J'avoue que jusqu'a présent, lorsque j'ai surfer sur le net, je n'ai trouvé aucun réconfort, aucune issue a ma maladie et toutes les personnes qui en parlaient marquaient de fuir a toute jambes!!!
Je suis soulagée de voir qu'il y a encore des personnes pretes a venir en aide aux autres!

Je n'ai pas trompé mon conjoint, du moins ex maintenant mais je me suis laissée envahir par mon mal de vivre et ma souffrance, je me suis sentie submergée par tout le quotidien et les difficultés auxquelles nous devions faire face ( mon ex a des dettes et passe en commission de surendettement bientot!) et j'ai été chercher dans une relation ambigue avec mon meilleur ami le réconfort que je ne trouvai pas avec lui.... mais c'était pas de sa faute, juste moi qui n'ai pas su lui dire combien j'avais peur qu'il me laisse comme le précédent avant lui, et cette peur de ne jamais etre assez bien pour lui!!!
Alors j'ai commencé a lui mentir, sur des petites choses sans importance au début, pour qu'il m'estime plus et ensuite, les ennuis venant dans son boulot, au niveau des finances, plus ma fille plus mon boulot plus tout, ben j'ai plongée et je n'ai jamais eu le courage de revenir en arrière avant qu'il ne soit trop tard!

lorsqu'il est tombé sur cette lettre pour mon meilleur ami, ça a été la goutte d'eau et hop! c'est finit maintenant. Mais au moins, j'avance j'ai repris le controle et je ne mens plus, pas meme pour des broutilles! J'assume petit a petit, j'ai reglé mon probleme avec mon meilleur ami, et je me reconstruis peu a peu pour ma fille pais aussi dans l'espoir qu'un jour je puisse de nouveau serré mon ex dans mes bras! les sentiments sont la, le lien est la pour notre fille, et j'assume les dettes avec lui, mais il souffre, et il ne sait plus ou il en est!

Je suis une maman responsable, je suis une jeune fille qui veut continuer a vivre et montrer qu'enfin, a 26 ans je peux etre moi!!!

merci encore pour ta réponse qui me convainc que meme si on ne change pas, on evolue et on peut devenir soi meme, le tout étant de le vouloir!

bien a toi, bon courage a bientot!

Participez au sujet "mythomanie : aidez moi"