Portrait de audrey7252

Bonjour,
Ma mère a eu des tumeurs phyllodes aux seins qui ont été opérées. Après plusieurs années d’opérations successives, ces tumeurs sont devenues des sarcomes.
Elle a eu une radiothérapie, puis une chimiothérapie suite à des métastases aux poumons. Cette chimiothérapie s’est terminée en février 2006. Fin avril 2006, elle fait une crise d’épilepsie (cela faisait une semaine que sa main droite se paralysait), on lui a fait une IRM cérébrale, et on a découvert 2 métastases cérébrales de près de 3 cm de diamètre. Elle décède 15 jours plus tard.

Depuis son décès, j’ai de nombreuses questions qui restent sans réponse et qui rajoutent une souffrance supplémentaire à son absence. Quelles que soient les réponses, elles m’aideront à me sentir mieux. Le plus dur est de ne pas savoir. Aidez-moi.

Voici donc mes questions, si quelqu’un peut m’apporter des réponses, je l’en remercie par avance.

1/ Pourquoi n’a-t-elle pas eu d’IRM cérébrale avant sa crise d’épilepsie, sachant :
- Qu’elle avait des scanners thoraciques réguliers dans le cadre de sa chimio,
- Qu’elle se plaignait auprès de notre généraliste de maux de tête depuis des années qui étaient soignés à coup de paracétamol et d’aspirine,
- Qu’elle était soignée pour de l’hypertension depuis des années, y compris pendant sa chimio, et n’a jamais eu d’examen pour chercher l’origine de cette hypertension (autre que la prise de sa tension).
- Qu’elle avait le « nez qui coule et les yeux qui pleurent depuis des années » qui étaient soignés avec des anti allergènes et sans jamais avoir eu ne serait-ce qu’une radio des sinus (ces symptômes ont disparus avec les perfusions qu’elle a eu les 15 derniers jours après sa crise d’épilepsie, ce qui me laisse penser que cela était lié).
Il y avait donc des symptômes avant sa crise d’épilepsie.

2/ Que l’on ne me réponde pas, que même si on avait découvert des tumeurs cérébrales avant, on aurait rien fait avant que cela ne devienne handicapant dans la vie quotidienne, car dans ce cas là :
- A quoi servent les neurochirurgiens, la radiochirurgie…etc.… ?
- On ne me fera pas croire, que l’on aurait attendu que les tumeurs fassent 3 cm de diamètre pour tenter quelque chose ? Qu’en pensez-vous ?

3/ Pourquoi les hôpitaux ne font pas d’IRM cérébrales systématiques lorsque la personne est suivie dans le cadre d’une chimio, sachant que 15 % des sarcomes dégénèrent en métastases cérébrales ?
- Est-ce pour faire faire des économies à la Sécu que l’on joue à pile ou face avec la vie des patients ?

4/ Lorsque sa main a commencé à se paralyser (quelques jours avant sa crise d’épilepsie), elle a consulté notre généraliste, qui lui a prescrit un veinotonique, un anti-inflammatoire et des séances de quiné, sachant qu’elle était suivie en chimio.
- Y a-t-il eu erreur de diagnostic ou était-il facile de confondre les 2 pathologies ?

5/ Depuis combien de temps avait-elle ces tumeurs au cerveau, sachant qu’il s’agissait de métastases liées à des sarcomes ? Depuis 10 ans ? 1 an ? 1 mois ?...quelques jours ?

6/ A quelle vitesse évoluent et grossissent ce style de tumeurs cérébrales ?

Merci d’avance de vos réponses.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour,
Moi c'est mon pére qui a eu des tumeurs au cerveau, personne ne sait rendu compte de sa maladie.
Il se plaignait de son genoux (il boitait et ensuite ne pouvait plus marcher) de trouble oculaire, le medecin lui disait que cela était a cause de son poid.
Quelque jours aprés une partis de son corps se paralyse et le médecin ne réagit pas, se sont nous qui avons du prendre la décision de l'hospitalisé.
Arrivé a l'hopital on lui fait pleins d'examens et nous annonce q'il s'agit de tumeurs au cerveau et qu'il n'avait rien a faire.
Quelques mois auparavant, il a du se faire hospitalisé car il avait des problémes cardiaques. Je ne comprend pas non plus pourqu'oi on ne c'est pas rendu compte qu'il avait un cancer au cerveau.
Moi je voudrai juste savoir s'il se rendait compte de son état et si il a souffert.

Portrait de audrey7252
J'aime 0

Bonjour Denais,
Merci pour ton témoignage.
Quant à savoir s'ils sont conscients ou non de leur état, je pense que cela dépend de la situation des tumeurs dans le cerveau et de la quantité de calmants que les médecins leur font ingurgiter. Je suis bien placée pour savoir ce que tu ressens et pour savoir comme cette réponse n'ai pas satisfaisante.
Bon courage.

Participez au sujet "métastases cérébrales"