Portrait de quentin

Bonjours, j'ai un amis qui à la gale et je l'ai vu il y à deux semaines. Quels sont les risques de contamination pour moi ? il y a t'il des traitements en préventif, je viens tout juste d'avoir un nouveau boulo et je n'aimerais mieu pas avoir à me mettre en arret maladie.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Au sujet de la gale je vous conseille de lire le texte qui se trouve actuellement dans l'encyclopédie médicale Vulgaris:http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/gale-2002.html
Gale : causes, symptômes, traitements, dans l'encyclopédie Vulgaris-Médical

Portrait de rossignol
J'aime 0

Propreté corporel avec du savon souffré, ébouillanter les linges draps ,habits etc, exposer les tapis au soleil . maintenir une bonne propreté.

Profitons de la vie tant qu'on est en vie.Le temps passe vite .Aimons nous;amusons nous et aidons nous les uns et les autres.Personne ne restra là.Nous passerons tous..............................!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!..POINT ET FIN.

Portrait de quentin
J'aime 0

est il vrais que lorsqu'on a eu la gale une foie on est immunisé?
ça me parrait douteu...

Participez au sujet "la gale"

Articles à lire concernant "la gale"

  • Le syndrome de Baader, est une affection à début brutal et d'origine inconnue, qui frappe particulièrement les sujets jeunes (hommes et femmes) caractérisée par :
    • Une atteinte de la muqueuse buccale.
    • Une atteinte de la muqueuse génitale.
    • Une atteinte de la conjonctive.
    • Une atteinte de l'urètre.
    • Des lésions cutanées à type d'érythèmes discrets.
  • La babésiose est une maladie parasitaire des globules rouges, occasionnée par un parasite qui a infesté l'homme, et appelé le babésioïdé. Il s'agit d'un protozoaire qui parasite l'homme, mais également des animaux comme le chien, en lui donnant une maladie appelée la piroplasmose.
  •  Le signe de Babinski sert essentiellement à dépister une lésion du système nerveux central (cerveau et moelle épinière).
  • Le baby-blues, appelé aussi dépression post-natale, touche les jeunes femmes dans les deux à cinq semaines qui suivent l'accouchement.