Portrait de Invité

Quelqu'un pourrait-il m'éclairer au sujet de ce problème ? quelles sont les conséquences de cette maladiie ? comment la soigne-t-on ? Merci de me répondre

Portrait de anonymous
J'aime 0

Grosso modo il nécessaire, pour comprendre, de distinguer :
1) l'insuffisance de rénale aiguë qui correspond à une dégradation totale et brutale de la fonction rénale (filtration du sang) et qui se traduit par l'absence ou la très faible quantité d'urine à l'intérieur de la vessie....
2) l'insuffisance rénale chronique qui correspond à la réduction de la capacité d'un rein ou des deux reins à assurer la filtration du sang permettant d'évacuer les déchets et à assurer l'équilibre en eau et en sels minéraux avant tout le sodium et le potassium, de notre organisme.

En cas d'insuffisance rénale aiguë il existe dans certains cas des urines qui restent présentes mais le rein n'assure plus convenablement la filtration du sang. Parmi les insuffisances rénales aiguës il faut distinguer trois principales formes qui sont l'insuffisance rénale aiguë fonctionnelle qui est le résultat d'une diminution de la circulation sanguine au niveau du rein avec chute de la tension artérielle de manière prolongée et l'état de choc, l'insuffisance rénale aiguë par altération du tissu rénal comme c'est le cas au cours de la glomérulonéphrite d'origine inflammatoire ou toxique et l'insuffisance rénale aiguë par obstacle à l'écoulement des urines, généralement ceci étant le résultat d'un calcul entre autres.
Pour ce qui est de l'insuffisance rénale chronique, le rein joue par ailleurs un rôle important dans l'équilibre de la pression artérielle et la production de certaines hormones (intégration du calcium dans les eaux, vitamine D) et la production des globules rouges (érythropoïétine), toute les maladies rénales aiguës ou chroniques peuvent aboutir à une insuffisance rénale chronique.
Comme vous pouvez le constater rien n'est simple. En ce qui concerne les symptômes, dans le premier cas, c'est-à-dire en cas d'insuffisance rénale aiguë, il existe une diminution du volume des urines que l'on appelle oligurie. Celles-ci ne sont pas évacuées par le rein. Dans certains cas on constate même une absence totale d'urine c'est-à-dire une anurie qui est associée à des signes de rétention d'eau et de sel avec vomissements, asthénie générale (fatigue), gêne à la respiration, oedème aigu du poumon, modification du fonctionnement du cerveau (troubles de la conscience (et modification du fonctionnement du coeur avec apparition le plus souvent de troubles du rythme cardiaque.
En ce qui concerne l'insuffisance rénale chronique les symptômes sont les suivants. On constate l'apparition d'une hypertension artérielle (excès de tension artérielle dans les vaisseaux) associée à des signes d'anémie qui se traduise par une pâleur, une chute de la tension avec des malaises et fatigue générale. On constate d'autre part une fragilisation des os qui portent le nom d'ostéomalacie. Certains patients présentent d'autre part des crampes ou des fourmillements des mains et des pieds à cause du manque de calcium. Enfin il existe également des troubles digestifs à type de nausées et manque d'appétit.
Dans le premier cas c'est-à-dire en cas d'insuffisance rénale aiguë l'évolution est la suivante. Étant donné qu'il s'agit d'une affection sévère avec une intoxication de l'organisme à cause de l'accumulation des déchets toxiques susceptibles d'entraîner un arrêt du coeur survenant brutalement (si pas de traitement proposé rapidement). Néanmoins, dans la majorité des cas, heureusement l'évolution est favorable en quelques jours ou en quelques semaines parce que les reins se régénèrent et la fonction des reins également. Mais il existe un risque de lésions définitives avec passage vers une insuffisance rénale chronique. Donc en cas d'insuffisance rénale chronique l'évolution va se faire à vitesse variable, selon les individus, vers le stade terminal qui nécessite une dialyse (rein artificiel) ou une greffe de rein.

Participez au sujet "insuffisance rénale terminale"