Portrait de Invité

J'ai été victime récemment d'un infarctus renal ayant entrainé la destruction à 60 % de mon rein gauche. J'aimerai pouvoir etre mis en contact avec des personnes ayant subi le même genre de pb afin de savoir comment elles en vivent par la suite (Traitement, incidence du traitement, effets secondaires, précautions diverses, hygiene de vie particuliere, etc....)
Merci d'avance

Portrait de grischatte
J'aime 0

Bonjour,
J'ai eu début août un infarctus du rein qui n'a été décelé que fin février de cette année.
Depuis août j'ai eu de fortes nausées, une bronchite sévère , de l'HTA et perdu 10KG. Quelques hospitalisations après,le diagnostic indique qu'1/3 de mon rein gauche est abîmé sans que les examens en aient décelés la cause . J'ai un traitement contre l'HTA ( 3 médicaments) mais je suis extrèmement fatiguée , au bord du malaise et je ne reprends pas de poids.Les médecins ne comprennent pas ces problèmes et de ce fait je n'ai aucun traitement pour ces maux.
Ils parlent de m'envoyer éventuellemnt consulter un service de médecine interne.
S'agissant du rein les médecins n'ont pas l'air inquiets et je n'ai aucune précautions particulière à suivre.
Je suis inquiète de ne pas retrouvée ma forme insolente d'avant , mais surtout que personne ne prenne en compte cette extrème fatigue ainsi que l'amaigrissement.
Désolée , je n'ai parlé que de moi, mais peut être avez vous aussi ce genre de soucis.
Bien cordialement

Portrait de anonymous
J'aime 0

J'ai également été victime d'un infarctus rénal qui a détruit ~50% du rein gauche.
Le diagnostic a été effectué via un scanner une semaine après les premières douleurs (entre temps une écographie, une analyse d'urine et une urographie intra veineuse n'ont rien révélé d'anormal).
Suite au diagnostic j'ai été hospitalisé 11 jours (3 jours en urologie pour vérifier l'étendue des dégats via une artériographie et 8 jours en cardio).
Je suis sorti sans qu'une cause ait été identifiée (analyse de sang, échographie doppler, échographie trans oesophagienne ... tout est OK), de plus je ne présente pas de facteur de risque (45 ans, sportif, pas de diabète, pas de cholestérol, non fumeur ...).
Je dois faire un scanner 1.5 mois après l'infarctus pour vérifier la cicatrisation du rein.
Sinon j'ai un traitement anticoagulant pour prévenir une éventuelle récidive (Préviscan + Kardégic 75 mg).
J'ai dû arréter la prise d'Inexium 20 mg (prescrite pour protéger l'estomac) suite à des effets secondaires importants (vertige, fatigue proche de l'épuisement).
Merci de me préciser si la cause de votre infarctus a été identifiée et en quoi consiste votre traitement.

Portrait de Sonia123
J'aime 0

Bonjour,

J'ai également été victime d'un infarctus rénal il y a 2 semaines - perdu 10% de mon rein gauche. J'ai été hospitalisée 6 jours, passé des scans, radiographie pulmonaire, échographie cardiaque, prises de sang, test d'urine, et j'en passe... Diagnostic : inconnu! Les médecins soupçonnent mes anovulants mais ne sont pas certain. J'attends toujours des résultats de prises de sang. Je suis aussi très fatiguée et je maigris beaucoup! On m'a prescrit du coumadin 5mg pour anticoaguler mon sang, j'ai été piqué à l'Innohep à l'hôpital et j'ai des supeudols à prendre contre la douleur. Est-ce que qqu d'entre vous se sent souvent étourdi? Mangez-vous régulièrement, comme avant quoi? Quel risque existe-t-il afin qu'un autre caillot de sang ne se promène encore? Le médecin de la "médecine interne" m'a dit qu'il n'était pas impossible que ça se reproduise. Sécurisant!!!!
Salut!

Portrait de JUJULILI
J'aime 0

BONJOUR

J'ai eu un infarctus renal en 2000, j'étais alors tout juste agée de 20 ans
j'ai eu les mêmes symptomes :céphalées, perte de poids, hypertension etc... je suis restée 2 mois à l'hopital avant qu'il trouve d'où cela venait. C'était dû au fait d'avoir consommé du cannabis pendant longtemps et à fortes doses. Très peu de cas ont été recensés. J'ai depuis arreté bien sur et j'ai un traitement à vie qui a été diminué depuis la naissance de mon fils. Je vis très bien comme ça.

c'était un petit message pour redonner le moral car à l'époque on m'avait dit que ne pourrais pas avoir d'enfants et j'en ai 2 en très bonne santé.

Portrait de joce34
J'aime 0

mon mari âgé de 34 ans a eu un infarctus rénal en septembre 2008
Les médecins pensent qu'il devait être atteint d'une malformation de l'artere renal l'association avec le tabac (20ans) + une grande consommation de café aurait multiplié les risques par 40 . Son rein gauche fonctionne a 1/10ème de sa capacité nous aimerions recueillir des temoignage de personnes qui ont vecues cela. il a toujours des grands moments de fatigue et il lui est imposible de travailler a temps plein; il s'iquiète de douleurs persitante au niveau des deux reins lmerci pour otre aide

Portrait de sylisa
J'aime 0

mon mari& a été vicime de 2 infarctus renale sur le rein droit le 1er le 01/11/11le 2eme le 09/11/11 le 1er a été diagnostiqué comme une colique nephrétique avec une echographie sous 48 h qui elle a decelée un eventuel infarctus le 2eme retour au urgences : scanner qui a mis en évidence ,necrose de l'artere et rein detruit a presque moitié ,ses douleurs sont insoutenables morphine en pompe +profenid + acupan paracetamol et encore morphine en poche pour le soulager ,il va y avoir d'autres exams pour voir d'ou est arrivé ce caillot il a également un anticoagulant ,c'est une pathologie peu commune et meme le medecin traitant n'a jamais eu de cas comme ça voilà pour la suite nous attendons que les douleurs disparaissent il faut relativiser on a 2 reins bon courage à toutes et tous

Portrait de mikl
J'aime 0

Sonia123 wrote:
Bonjour,

J'ai également été victime d'un infarctus rénal il y a 2 semaines - perdu 10% de mon rein gauche. J'ai été hospitalisée 6 jours, passé des scans, radiographie pulmonaire, échographie cardiaque, prises de sang, test d'urine, et j'en passe... Diagnostic : inconnu! Les médecins soupçonnent mes anovulants mais ne sont pas certain. J'attends toujours des résultats de prises de sang. Je suis aussi très fatiguée et je maigris beaucoup! On m'a prescrit du coumadin 5mg pour anticoaguler mon sang, j'ai été piqué à l'Innohep à l'hôpital et j'ai des supeudols à prendre contre la douleur. Est-ce que qqu d'entre vous se sent souvent étourdi? Mangez-vous régulièrement, comme avant quoi? Quel risque existe-t-il afin qu'un autre caillot de sang ne se promène encore? Le médecin de la "médecine interne" m'a dit qu'il n'était pas impossible que ça se reproduise. Sécurisant!!!!
Salut!

mikl, 40 ans.
J'ai grosso modo la même expérience. Mon infarctus date d'il y a 2 mois et on ne sait toujours pas d’où est venu ce caillot puisque tous les examens sont plutôt bons pour moi.
Je suis également sous coumadine 7 mg et je suis très fatigué, je dormirai tout le temps si je pouvais.
Je pensais que c'était parce que j'avais repris le travail trop tôt mais même en vacances, je dors alors j'espère qu'avec le temps ca va passer.
Le seul détail qui m'ennuie, c'est de légères douleurs, comme un point de côté, sur le côté droit (infarctus du rein gauche pourtant).
Par contre, je ne maigris pas vite et c'est bien dommage.
Au niveau appétit, tout va bien. J'ai arrêté de fumer depuis 2 mois donc je mange et j'ai tout le temps faim.
Quels risques pour la suite ?
Assez réduit si tu continue à être sous anticoagulant à mon avis, le traitement réduit de beaucoup la formation de caillots.

Portrait de sylisa
J'aime 0

bonjour à toutes et tous ,depuis mon premier message la pathologie de mon epoux à evoluée ,8 jours après mon message il à de nouveau fait un infarctus cette fois ci sur le rein gauche (ce qui fait 3 infarctus en 3 semaines ) il a de nouveau beaucoup souffert 4 semaines d'hospitalisation ,en fin de compte il s'agirait pour les 3 infarctus de dissection spontanée des arteres ,dechirures de l interieur de l'artere qui a provoquée hematome caillot de sang et infarctus les 2 reins sont détruit au 1/3 le 2 eme a eu un steint trés rapidement et malgré tout il a continué à se nécroser au dessus du steint ,la premiere artère a été dilatée dans la foulée çà c'etait le 19/11/11 ,diagnostique provisoire enn attendant les conclusions definitives :maladie de marfan ou elhers danlos ,la morphologie de mon mari ne correspod pas du tout à ces maladie qui sont genetique ,il a auusi beaucoup maigri de 63 kg ,il est passé à 56kg ,il commence à reprendre un peu ,il est trés rapidement fatigué anti coagulant maintenant par comprimé et contre la tension on est impuissant devant cette douleur et toujours sur le qui vive car pour lui aussi ça peut recommencer ( il est suivi au chu de caen ,une bonne équipe ) ,bon courage à tous (

Portrait de nico2012
J'aime 0

Bonjour à vous tous,
Ce mercredi mon ami de 50 à ete hospitalise croyant à une pierre au rein, mais aujourdh ui vendredi après un scan, il ont decouvert a un infactus du rein gauche, il a perdu 30 % de ce dernier,,
et la il est hospitalisé, il ne veulent pas dire de cause,
Toute les questions lui on ete pose,, de sa famille, jusqu au voyage en pasant pas ces relation sexuelle,,
je ve cela trop vague comme question
il est branche depuis ce temps, sur des moniteurs et ne peu se lever ?
Est-ce génétique ?
Une bacterie?
une forme d'hépatithe ?
une malformation ?
Est relie a la cigarette il a fume pendant 15 ans ?
etc??
d'ou proviens ce caillot
cela peu revenir, encore sur les reins ou ce peur aller se loger ailleur (le cerveau le poumons etc,,)?
J'ai peur pour lui
svp aidez moi par vos réponse
merci à l'avance

Portrait de sylisa
J'aime 0

bonjour nico 2012 ou est t il hospitalisé ? il faut de toute façon attendre les resultats si il ne souffre pas ? et se dire qu'il est entre de bonnes mains les diagnostiques sont longs ,pour mon mari nous n'aurons pas les conclusions eventuelles avant mars ,les medecins vont faire faire d'autres examens a votre ami ? cela devrait mais il faut patienter allez bon courage et patience

Participez au sujet "infarctus renal"