Portrait de Invité

Bonjour,

J'ai accouché de jumeaux (fille-garçon) à 29 + 5 SA. Un dépistage néonatal a été fait sur les 2 enfants à 4 jours de vie et a révélé chez le petit garçon un taux très élevé de 17OTH (175nmol). Un deuxième prélèvement a été effectué à 3 semaines avec un taux de 116 nmol. Comme mon petit garçon ne présente pas de signes cliniques évidents (hyponatrémie normale, organes génitaux externes normaux) un troisième prélèvement a été programmé pour dans une semaine. Je voulais donc savoir si le taux élevé des premiers examens pouvait être dû à la grande prématurité de mon fils et si tout pouvait rentrer dans la normale. Dans le cas contraire, et étant donné que pour l'instant mon fils ne reçoit aucun traitement pour corriger cette "anomalie", je voulais savoir s'il n'y a pas de risque de séquelles.

Merci d'avance pour votre réponse

Portrait de anonymous
J'aime 0

Vous devriez sans doute attendre la consultation et la réponse du troisième dosage avant de vous faire du souci. Normalement ça devrait aller s'il n'y a pas de signes extérieurs. Mais je ne suis pas médecin, bon courage.

Portrait de claudine
J'aime 0

Bonjour,

Comme Nicolas, je pense que vous ne devez pas vous inquiéter avant le 3è résultat.
La prématurité donne des taux de 17 OHprogestérone plus élevés que chez un bébé né à terme.
Amicalement
Claudine

Participez au sujet "hyperplasie congénitale des surrénales"