Portrait de fischer

Depuis 5 ans maintenant je vis en couple avec ma compagne.Nous sommes homosexuelles.Depuis peu, je me suis appercue que ma compagne (on va l'appeler A) n'avait toujours pas oubliée son 1er amour(on l'appellera B), celui la même, il y a 10 ans, où A et B ont découvert leur penchant homosexuel.Au début, B, femme mariée, a dit à A qu'elle aimait son mari et qu'elle ne le quitterait pas mais qu'elle voulait bien assouvir ses fantasmes avec A qu'elle aime mais pas au point de s'engager..Aussi B, souhaite avoir un enfant avec son mari.
Depuis une récente dispute, A, ma compagne, m'a avoué que je n'étais qu'un pansement à l'amour qu'elle éprouvait pour B ; que ça lui faisait du bien que je sois dans sa vie (nos relations sexuelles étaient épanouies)car elle souffrait moins de l'absence de B.Mais J'ai mis un terme à notre relation n'acceptant pas que "la femme de ma vie " m'ait trahi et m'ait fait croire en un engagement bancal depuis le début...
Aujouird'hui, et ce, depuis notre honnéteté mutuelle, je vis toujours chez A( le temps pour moi de déménager) mais nous sommes bien séparées de corps et d'esprit.
Là où ça m'ammène à vous écrire c'est que j'ai remarqué que A (une amie pour moi maintenant) souffrait de l'absence de B mais pathologiquement.Elle espionne cette fermme inaccessible en allant le soir voir si elle est partie en vacances, prends toujours le chemin le plus long pour passer devant chez elle et espérer sans doute que B la voit...(alors qu'il y a peu A a envoyé une lettre au mari de B où elle lui disait ADIEU B !! et A m'a dit "ça a du l'énerver!!!MAIS B est indifférente (pour l'instant? car c'est un peu "le secret de Brockback Montain" le film qui ,pour résumerdans la tête de B lui s'atisfait car vivant avec son mari mais voulant de temps en temps vivre une relation homosexuelle (à ne dévoiler sous aucun prétexte pour B )avec A qu'elle mène par le bout du nez( A m'a dit qu'elle était le joujou de B )et concernant leur relations sexuelles c'est platonique pour A car me dit-elle tout ce qu'elle souhaite c'est donner du plaisir à B sans contre partie.
En résumé qui accepterait une telle relation d'attente, un amour à moitié partagé, un amour qui fait mal au point où A me dit qu'elle a eu un cancer du sein à cause de B, amours masochistes. Comment faire pour que A ait UN SENS CRITIQUE DE LA SITUATION, faire qu'elle ne rêve plus sa vie avec B qui lui est hallucinante. Est-ce une forme d'érotomanie alors qu'elles se sont déclarer leur amour respectif?Comment l'aider à lui ouvrir les yeux ? Merci de votre aide...

Participez au sujet "erotomanie"