Portrait de Invité

je souhaiterais avoir l'avis de personnes ayant eu ce genre de problème ou de professionnels de la santé. merci d'avance

Portrait de anonymous
J'aime 0

Voilà,
J'ai fait une mauvaise chute de vélo en juillet dernier.
Je suis allée aux urgences ou ils n'ont pas vus l'hématome que j'avais sur la cuisse.Il était assez volumineux et je ne m'en étais pas rendu compte.
je suis allée voir mon médécin traitant qui m'a donné des anti inflammatoires.Et puis rien ne s'est passé.Je suis infirmière, j'ai montré mon hématome aux médecins de mon service et passé une écho qui a confirmé l'étendue de la lésion de 10 cm sur 10 cm.Puis on m'a dit d'attendre 15 jours et que cela permettrait de savoir si cela diminuait..La deuxième écho montrait que c'était stationnaire

RDV chez un orthopédiste qui voulait m'opérer mais cela ne pouvait se faire car je changeais de région.
Il a demandé conseil à un autre collègue pour avancer l'intervention mais celui ci lui a dit qu'il ne fallait pas y toucher.En fait il y a deux complications à ce problème.
La première c'est que cela devienne chronique avec la cicatrisation musculaire et la seconde c'est la surinfection.Si l'on ponctionne cela risque de rendre cela chronique de toute facon.
Il y a un mois je suis allée consulter sur mon nouveau lieu d'habitation et l'orthopédiste m'a dit que cela passerait et qu'il ne fallait pas y toucher car dans un cas sur deux cela revenait.
En attendant pas de sport ni de randonnées. Cela peut durer des mois.
Ma cuisse reste toujours la meme pas de diminution.
J'hésite à aller voir un médecin du sport.
J'aimerais des avis
cordialement,

Portrait de anonymous
J'aime 0

Rubrique FORUM du site vulgaris-medical.com

Le 08 juin dernier, je suis tombée dans les escaliers sur mon lieu de travail. En premier lieu, j'avais un hématome sur le côté externe de mes 2 jambes (plus importnat sur la jambe gauche). Mon médecin traitant voulait me mettre en arrêt de tavail et comme je me sentais bien je lui ai dit non. Je suis allée à la Clinique passer des radios pour savoir si il y avait cassure ou non. Le 18 juin en fin de soirée, j'avais les jambes énormes (surtout la gauche) je suis retournée voir mon médecin traitant qui m'a mise en arrêt de travail (cela a duré presque 3 mois). Sur conseil de celui-ci, je suis allée voir un chirurgien orthopédique qui m'a informé que j'avais un épanchement séreux Morel Lavallée aux 2 jambes (apparamment rare sur les jambes). Début juillet, il a fait un drainage chirurgical pour la jambe gauche et une ponction pour la droite.4 jours plus tard, l'épanchement était revenu, je suis retournée voir mon chirurgien qui m'a fait une ponction aux 2 jambes. L'épanchement est revenu quelques jours plus tard. En août, pour la jambe gauche, le chirurgien a posé un redon (que j'ai gardé 5 jours ) et une ponction pour la jambe droite. A chaque fois, l'épanchement s'est reformé de plus en plus important. J'ai essayé plusieurs remèdes : jambes allongées et surélevées, glace, cataplasme d'argile verte... et rien n'a changé. Je suis allée voir un médecin angéiologue qui m'a prescrit de porter des chaussetes de contension (catégorie 2 et catégorie 3). Je dois retourner le voir en décembre pour contrôle. J'ai repris mon travail le 18 septembre (secrétaire de Mairie) à force le temps me paraissait long. A ce jour, j'ai toujours cet épanchement plus ou moins important selon les jours et la température. Une chose est sure je n'ai jamais ressenti la moindre douleur (sauf les 2 preimiers jours parès ma chute).
Je sais ce genre de maladie est très longue à soigner c'est pourquoi je souhaiterais savoir si dans votre entourage vous connaissez des personnes ayant eu ce genre de problème ou si des médecins ont soigné des patients atteints de cette maladie.
Merci d'avance des réponses et des témoignages que vous porterez à ma requête.
Marlène DELAFUYE

Portrait de anonymous
J'aime 0

Pour vous répondre, il m'est arrivé a peu pres la même chose. L'été dernier, j'ai eu un accident, un catamarran m'a foncé dedans ( plutot original je sais ! ). Apres ça, j'ai eu mal aussi pendant quelques jours puis c'est passé. Mais ma cuisse était toujours extremement enflée, et j'avais un hématome énorme. Puis, quelques semaines apres, j'ai fait une échographie, et je me suis rendu compte que j'avais une poche remplie de liquide a l'interieur de la cuisse ( du sang et du serum ). Je l'ai montré a un médecin du sport qui a décidé de ponctionné, il a retiré 180mL de liquide. Apres ça, il m'a interdit toute pratique de sport, et il fallait que je me déplace le moins possible. Aussi, je restais sous contension 24h/24h avec des collants. Du liquide s'est reformé, et donc j'y suis retournée mais le docteur en a extrait beaucoup moins que la fois précédents, peut etre moins de la moitié ! Et a chaque fois c'etait pareil : il me ponctionnait, et ça revennait mais en beaucoup plus petite quantité ( bien sur je faisais comme il me disait, c'est a dire de marcher le moins possible ). J'ai fait 5 ponctions, et a la derniere, il a retiré uniquement 5mL. Mais depuis le début, il m'a dit qu'une intervention chirugicale n'etait pas nécéssaire puique ma poche se trouvais dans du tissu graisseux, et qu'il est impossible de faire des points de suture sur ce genre de tissu ! Donc voila, ça fait presque 4 mois mais je vois enfin le bout du tunnel, puisqu'apres la derniere ponction, la poche ne s'est presque pas reformée ( il m'avait injecté des corticoïdes pour coller les 2 cotés de la poche entre elles ). Je sais a quel point c'est long, alors bonne chance !!

Portrait de Lau
J'aime 0

Il y a un mois je me suis faite mordre par un âne entier. Dangereux un âne entier !!! plus qu'un cheval.

Habituée à être un peu cognée, je ne suis allée voir le medecin qu'au bout de 20 jours car le gonflement n'avait pas diminué, bien que l'ecchymose avait presque disparu, avec les couleurs habituels...

Le chirurgien de l'hopital a déclaré que ce n'était pas un hématome mais un "morel-lavallée". Il voulait m'opérer le lendemain même, soit vendredi dernier (on est mardi). Mais pas de place dans son planning. Comme lundi était férié à cause des oeufs, il m'opère demain mercredi en me faisant rentrer cet après-midi.

J'ai une petite angoisse, surtout qu'ils ne m'ont rien expliqué.

Je vous raconterai à mon retour.

Portrait de Lau
J'aime 0

Suite ...

Je suis entrée à la clinique mardi en fin d'après-midi.

J'ai été opéré à 10h30 mercredi matin, ce n'est pas une opération qui dure très longtemps, à 11h30 j'étais réveillée dans la salle de réveil.

Je me suis reveiller avec un redons dans la cuisse (tuyau allant à une bouteille qui collectait le sang).

J'ai gardé le redons 48 heures, il n'a pas beaucoup donné : des traces. Il parait que c'est bon signe.

Je suis sortie de la clinique vendredi matin.

Une infirmière doit refaire le pansement tous les 4 jours : j'ai une incision avec deux points de sutures (fils non résorbables), et un trou (celui du tuyau).

Premier pansement : rien à dire, parfais, juste qu'il reste une ecchymose en dessous.

Deuxième pansement, aujourd'hui, soit 10 jours après l'opération : toujours l'ecchymose (indélibile ?) et une petite regonfle. L'infirmière a fait la grimace et me conseille de rappeler le chirurgien dès lundi pour réprendre un rendez-vous.

Quelle guigne !

Portrait de Lau
J'aime 0

pour ceux qui se posent des questions de comment ça fonctionne le Morel-Lavallée : http://attelagepeda.info/Morel-lavallee.html

Portrait de jonkille
J'aime 0

bonjour
ben moi je me suis faite ecraser par mon cheval ...
je vient de me faire opérer après 4 semaines d'hématome
pouvez vous me faire savoir votre résultat d'opération a la date d aujourd hui merci je suis un peu inquiète après vous avoir lu ??? merci de votre compréhension a bientot

Portrait de anonymous
J'aime 0

Vous trouverez des informations dans l'article ci-dessous, issu de notre Encyclopédie en ligne :

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/morel-lavallee-(epanchement-sereux-de)-3081.html
Morel-Lavallée (épanchement séreux de) : causes, symptômes, traitements, dans l'encyclopédie Vulgaris-Médical

Portrait de jonkille
J'aime 0

bonjour
oui merci j avais déja lu mais je voulais surtout savoir ce qu il en était du memebre lau qui avait décris la meme opération que moi mais qui 10 j après avait constater un nouveau gonflement je crains tellement que cela revienne
merci encore

Portrait de jonkille
J'aime 0

[bonjour sara,

j ai été opérée le 9 mai dernier,recollage de la peau du
muscle et de ma peau et vide d'air entre le deux après avoir
enlever le liquide qui se trouver dans la poche (24 cm de long
sur 10 cm de larg et 1 cm d'épaisseur.
quand je suis remontée du bloc ma jambe était enroulé dans une
bande assez serrée le tout comprimé dans une atelle mi mollet
jusqu en haut de la cuisse.
le chir m a laissé sortir 2 jours plus tard en me recommandant
le moins de mouvement possible afin de ne pas faire travailler
la cuisse et ce pendant 10 jours.
au bout de 10 jours ablation des fils et la il m a dit de
retirer l'atelle je ne l ai fais que 3 jours après par peur
avec ce que j avais lu sur le site j ai eu si peur que ca
recommence.
ensuite j ai commencé la rééducation qui a dans un premier
temps été uniquement du compex (capillarisation et antalgique
puis contraction musculaire, ) puis tout doucement musculation
proprement dite avec vélo, step.
j'ai refais le 1er juillet une course de vélo donc ca va, j ai
repris le cheval cette semaine mais je ne te cache pas que c
plus comme avant ma jambe est traumatisée, il reste une partie
sensible et ou l on croirait que l on m'a mis une plaque
métallique mais bon ca ne me gene pas plus que cela pour ma
vie de tout les jours et plus ou moins pour ma vie sportive.
voila je reste à ta dispo si tu veux d'autres précisions
bon courage et à bientot

lisette

Portrait de Vertigo
J'aime 0

Bonjour, j'ai fait une chute de vélo il y a 3 semaines. Je suis allé aux urgences en signalant que je pensais avec un hématome de Morel-Lavallée. Ils m'ont dit d'attendre pour voir si ça se résorbait. J'ai vu un médecin du service de traumatologie hier, je me fais opéré lundi : chirurgie sous anesthésie générale ou seulement des membres inférieurs (j'ai choisi le 2nd) et après 3-4 jours d'hospitalisation. Je vous ferai savoir les suites quand je serai rentré.

Portrait de Claraloo
J'aime 0

bonjour bonjour !

Et voila, aujourd'hui je fete l'anniversaire de mon hématome :S ( youpiii ). ça fait deja un an que je traine ça, et je vais pas dire que ça c'est pas arrangé, ça serait exagéré. Mais ça doit bien faire 3 ou 4 mois que ça stagne... il me reste seulement quelques millilitres de liquide dans la poche, trop peu pour ponctionner, mais ils ne veulent pas partir. Et je reste avec une légere bosse, toujours forcée a faire du sport avec une bande, sinon la bosse bouge et ça fait mal. C'est pas comme si j'etais encore immobilisée, mais il reste des traces, et je sais pas vraiment quand est ce que ça va partir. Désolée si cela en décourage quelques uns mais je voulais vous prévenir qu'il y a des risques pour que ça dure longtemps. Mais peut etre aurez vous plus de chance que moi !

Bon courage !

Portrait de roque
J'aime 0

bonjour,

apres echographie,mon medecin du sport,me conseille de ne pas ponctionner ou operer,je fais un traitement a l'alcool a 60°.

Portrait de Natchka
J'aime 0

Bonjour à tous,

J'ai fait une chutte violente sur un obstacle en wakeboard il y a 3 mois, j'ai eu une double déchirure du grand fessier + un décollement de morel lavallée.
On m'a fait immédiatement une ponction de 100cc, et 10 jours après on m'a opéré, ils ont encore retiré 400 cc. Ensuite je suis rentrée chez moi avec un redon pendant 2 jours qui a encore donné environ 600 cc. L'hématome a bien diminué après l'opération mais est resté important.
Ca fait 2 mois et demi que je garde une grosse boule en dessous de ma fesse, comme une très grosse culotte de cheval.
On m'a refait une ponction il y a 1 mois mais il n'y avait plus rien.
L'ortho m'a conseillée 18 séances de drainage lymphatique + ultrasons, j'en suis à la 9ème scéance et ma boule n'a pas diminuée du tout.
La dernière IRM a montré que tout s'était bien recollé, je remarche normalement, encore un peu de douleur mais supportable.
Je suis accro aux sports, d'abord, on m'a dit reprise après 2 mois, ensuite 3 mois, maintenant on me dit 6 mois :s.
Je me doute que je remonterai sur une planche un jour ou l'autre car je sens de réels progrès au niveau musculaire. Mais l'oedème ne veut pas partir alors que les ponctions ne donnent plus rien
Je dois continuer à porter une bande et des bas de contention toute la journée sinon ça bouge trop... L'orthopédiste m'a annoncé à la dernière visite que je devrais faire de l'endermologie et que ça devrait se résorber...
Ou au pire une liposucion (je ne suis pourtant pas grosse et j'ai peu de cellulite).
Merci pour vos avis, avez-vous aussi garder un oedème important pendant longtemps, s'est-il résorbé et comment ?
Merci pour vos réponses

Natacha

Portrait de Lyrco
J'aime 0

par Lyrco » 13 Mars 2011 09:21

J'ai fait une mauvaise chute sur le haut de la cuisse gauche.Au bout de 8 jours un hématome s'est formé et diagnostiqué comme étant un hématome Morel-Lavallé.Une premiere visite à l'hopital a cofirmée ce diagnostic.Le chirurgien m'a proposé une ponction en m'avertissant que cet hématome avait de forte chance de récidiver et qu'une opération serait surment nécessaire.Effectivement au bout de quelques jours l'hématome un peu plus réduit s'est reformé et sur conseil de mon chirurgien une opération à été effectuée.Entré le Jeudi matin opéré avant midi avec une pose d'un drain,retiré le Samedi matin je suis sorti avant midi.Pendant 8 jours j'ai évité de marcher,de forcer sur ma jambe,j'ai repri le travaille au bout d'une semaine.Cela fait 6 mois et je ne regrète vraiment pas cette opération,j'ai repri pratiquement toute la capacité physique de ma jambe.N'ésitez pas à suivre le conseil de votre chirurgien.

Portrait de Loua
J'aime 0

Bonjour à tous,

Je suis tombée dans les escaliers, en juillet dernier. J’ai subit un traumatisme résultat d'une chute tangentielle, au niveau de ma jambe gauche, partie molle coté postéro-externe, sans avoir engendré ni plaie, ni douleur remarquable.
Après trois semaines, et suite à une station debout prolongée, j'avais la jambe gauche très énorme (par rapport à celle droite) et l'emplacement du traumatisme prend la couleur rouge et dégage une chaleur et une sensation de brûlure très localisées. Les glaçons et les jambes allongées m'apportent un soulagement ponctuel.

En un premier temps, des chirurgiens (Chirurgie Orthopédique et traumatologique et chirurgie générale) que j'ai consulté, m'ont soumis à un traitement par antibiotiques et anti-inflammatoires. En deuxième temps et après cinq jours sous ce traitement, je suis allée consulter un médecin du sport pour avis, surtout que les premiers symptômes n'ont cessé de s'accentuer. Sous conseil de ce dernier, j'ai consulté un radiologue pour vérifier s'il y a une fissure osseuse ou non. Ce dernier, a identifié une phlébite (thrombose veineuse superficielle) et par conséquent, j'étai sous-mise à un traitement par anticoagulants, pour une période (globale) de trois semaines. Ce dernier a réduit le gonflement mais, légèrement la chaleur et la sensation de brûlure. La peau, au niveau du traumatisme, a pris la forme d'un creux avec un tissu cutanée épais, dur et de couleur brune. C'est pendant cette période et à presque deux mois de la date de la chute, que j'ai mise des contentions élastiques (catégorie II), sous conseil de médecins angiologues.

Après presque trois mois, et à l'occasion d'une visite de contrôle, un médecin angiologue me confirme qu'il ne s'agissait pas, en fait, d'une phlébite mais, plutôt de formations kystiques sous cutanées. Aussi, il trouve une autre au niveau de la jambe droite. Ainsi, plusieurs hypothèses étaient plausibles et à ce stade, il a proposé la ponction pour identifier la nature.

Le 29/12/2014 (six mois après l'accident), j'ai exposé mon cas à un médecin physique qui m'a été prescrit pour un massage soulageant d'un effet de fibrose musculaire/sous-cutanée. La fibrose m'a été diagnostiquée comme la source d’une démangeaison qui n'a cessé de me déranger au niveau de l'emplacement du traumatisme. Ayant un diplôme en Médecine du Sport, ce médecin m'a dit que les formations kystiques doivent être des épanchements séreux de Morel Lvallée. Il m'a prescrit quinze (15) séances de massage circulatoire et des exercices d’étirement pour les tendons, dont l'objectif est d'éliminer/réduire la fibrose et éventuellement de faire dissoudre/absorber ces épanchements séreux. Encore une fois, un anticoagulant superficiel m'a été prescrit et utilisé pour le massage.

Le 09/02/2015 (sept mois après l'accident et juste après avoir finit les séances de massage), j'ai visité mon médecin angiologue pour un contrôle et je lui ai transmis l'interprétation du médecin physique à propos des formations kystiques : il confirme l'identification de mon cas au Syndrome de Morel Lavallée.

L'écho-doppler de contrôle retrouve, à cette date (09/02/2015), des formations sous cutanées, hypoéchogènes à contenu transonore, situé au tiers inférieur de la face postéro-externe de la jambe, de taille et de forme différentes dont le calibre varie de 5 mm à 20 mm sans aucun signal vasculaire, évoquant un syndrome de Morel Lavallé. Il note aussi, la présence du coté droit d'une petite formation sous cutanée kystique de 3 mm de calibre. Mon médecin angiologue me propose de ponctionner la forme la plus grosse. C’est la première fois qu’il lui arrive de traiter ce type de maladie.
En ce qui concerne l'état de la peau, il est à dire qu'avec le temps, l'épaisseur et le durcissement sont réduits laissant sentir, avec la touche, les formations kystiques (dures). La couleur brune, au niveau de l'emplacement du traumatisme, persiste. La chaleur dégagée par l'emplacement traumatisé semble disparaître après les séances de massage. Toutefois, une sensation de pincé est de temps en temps ressentie, surtout en marche accélérée. Je continue à porter les contentions élastiques, sans quoi, la sensation de pincé et le gonflement de la jambe ont tendance à croître.

Je me trouve indécise à propos de la ponction de l’épanchement le plus gros, chose qui m’a été proposée par mon médecin angiologue mais non conseillée par le médecin physique, pour des raisons de taille minime. Les démentions de cet épanchement s’étalent sur un plan de 20 mm/6 mm.

Je souhaiterais avoir l'avis de personnes ayant eu ce genre de problème ou de professionnels de la santé sur les points suivants :
1/ Y- t-il des dimensions minimales pour appliquer la ponction ?
2/ Qu’en est-il des conséquences de la ponction ? La récidive ? Qu’en est-il du risque de reprise d’une taille plus importante ?
3/ Qu’en est-il du risque de non traitement ? La surinfection ? La probabilité de l’évolution vers une tumeur ? Ces épanchements pourraient-ils disparaître spontanément en fonction du temps ?
4/ Qu’en est-il de l’activité sportive vs repos ? La marche ?
5/ Qu’en est-il des séquelles ? Tissus et couleur (brune) cutanés ? Fonctionnement des muscles ?
6/ Sachant que je souffre d’une insuffisance veineuse, particulièrement au niveau de la jambe gauche (traumatisée) où il est observé un reflux tronculaire des saphènes externe : dans quelle mesure ce phénomène pourrait-il influencer l’évolution des épanchements de Morel Lavallée ?

Merci d’avance.

Portrait de Patou30
J'aime 0

Répondre

Portrait de Patou30
J'aime 0

Bonjour Loua,

Je suis en train de vivre les problèmes que vous. En effet, j'ai fait une chute le 28/11/2013 et depuis je vis un cauchemar... j'ai la jambe (celle traumatisée) qui enfle énormément dès que je suis en position assise ou debout. J'ai une boule derrière la cuisse, pas très grosse, mais qui est très douloureuse en période d'inflammation (brûlures tout le long de la jambe et impossibilité de rester debout ou assise). Personne n'arrive à poser un diagnostic exact, l'angiologue dit qu'il n'y a aucun problème au niveau des veines justifiant les symptômes que j'ai décrit (brûlures, grosseur, pas de trace de thrombose veineuse à l'écho doppler) qu'il s'agit d'un problème rhumato. Je suis allée consulter un chirurgien orthopédiste et traumatologue, qui m'a dit qu'il ne s'agit pas d'un épanchement séreux Morel Lavallée (sans avoir fait d'IRM) mais d'un lipome sauf... qu'un lipome n'est pas douloureux. La boule dont je fais état grossie lorsqu'il y a inflammation, puis elle diminue lorsque l'inflammation est passée (avec des anti-inflammatoires bien sûr !) L'orthopédiste dit qu'il s'agit d'un problème qui relève de l'angiologue (à cause de la jambe enflée). En fait, tout le monde se renvoie la balle... Je suis complètement perdue. Avez-vous des informations ou conseils à me donner concernant l'examen qui a permis de poser un diagnostic sur votre état ? Quel examen a permis de poser le diagnostic "épanchements séreux Morel-Lavallée" ?
Merci d'avance...

Portrait de chapardeur1
J'aime 0

Grosse chute de ski à vitesse élevée sur piste noir/rouge glacée pour moi ... Gros hématome deux jours plus tard et une deuxième chute dans la foulée du même côté pour ne pas arranger les choses. Aimant tellement le ski je n'ai pas voulu gâcher mon plaisir et est terminé ma semaine avec une troisième fesse ... L’hématome prenait de la Poitier de ma fesse gauche jusqu'à mis hauteur de la cuisse . Il ne faisait pas franchement mal et me suis assis régulièrement dans la neige quand je sentait l’inflammation revenir. La nuit je ne bougeait du coté ou j'étais. L’hématome c'est réduit, mais j'ai eu mal tout au long du retour en voiture. J'ai remarqué une sorte de poche dans laquelle il y a une pression mais elle s'est bien réduite depuis 2 semaine qu'est arrivée cette chute. Il reste toujours deux belle trace rouge et une grosse bleue, j'espère que l'épanchement va se résorbé de lui même en totalité . Il est conseillé d’arrêter de faire du sport mais pourtant faisant également du vélo et de la natation je me demande si le fait de faire fonctionné les muscles ne favoriserait pas finalement le drainage de l'épanchement. Il m'est arrivé de faire des pneumothorax et les médecins étaient aussi catégorique "les pneumothorax ne se résorbe pas" !! Mais je garantis que c'est faux et est bien guérit d'un pneumothorax spontanément en deux semaine par des exercices respiratoire. Je pense que les gens devraient d'avantage écouté leurs corps ... Il y a aussi le problème de l'argent dans le système de santé ... Pour un oui ou pour un non ou vous passe sur le billard aujourd'hui mais le corps est habituer à des contraintes et blessures beaucoup plus grave. De plus dans le cas des maladie nosocomiale, le risque de se faire opérer est largement plus grand que le risque de rester avec une poche de sang . Alors risqué de perdre une jambe ou autre pour un hématome faut pas poussé .

Portrait de Mobydick
J'aime 0

Bonsoir tout le monde,
Ça fait 17 mois aujourd'hui que je me traîne deux énormes hématomes sur ma cuisse droite, suite immense chute d'échelle.
Je lis vos discussions car je sors de l'échographie, qui, en effet, a révélé un hématome séreux de Morel Lavallée.
J'avoue être en plein stress, apparement , rien n'y fait.
Mon médecin me disait que ca passerait avec le temps et je ne prends absolument pas soin de moi, j'ai laissé traîner cette histoire. Mes hématomes sont évidemment placés haut cuisse droite au niveau de ma culotte de cheval...
Quelle est ma prochaine étape : IRM, RV chirurgien ou médecin du sport?
Bonne soirée Mesdames.
À plus tard.

Participez au sujet "épanchement séreux morel lavallée"