Portrait de krieg

bonjour ,ma fille agée de 39ans nous a fais cet accident neurologique une dissection d'artére .Sportive elle fais de la course en amateur sans forcer ,elle c'est ecrouler a 50m de l'arrivée est ce un trop gros effort physique ?
est ce que cet accident aura des repercutions sur sa vie de tous les jours ?
quels sont les régles d'hygiene a maintenir ?
et quel en sont exactement les causes ?
est ce que cela peut ce reproduire ?
aura t'elle des sequelles ? sa main droite n'obéir pas encore completement au geste demander?
une réponse d'un spécialiste nous serais bien nécessaire
ou avais vous eue une expérience identique
merci de me repondre rapidement
une maman et un papa qui ce mine

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour. Je vous renvoie au texte écrit dans l'encyclopédie médicale à propos de la dissection de l'aorte.
En ce qui concerne l'évolution et les complications susceptibles de survenir, tout ceci dépend de plusieurs facteurs et en particulier de la classification c'est-à-dire du type ou si vous préférez de la variété de dissection aortique. Selon qu'on se fonde sur la classification de DeBakey et de ses collaborateurs qui avaient établi une classification des dissections aortique en distinguant trois types de dissection : dans le type numéro un : la fissuration intima siège sur l'aorte ascendante mais intéresse aussi l'aorte descendante. Dans le type numéro 2 la dissection est limitée à l'aorte ascendante. Dans le type numéro 3 la fissuration de l'intima est située sur l'aorte descendante et se propage en aval.
Il existe une autre classification de Stanford qui distingue un type A ou la dissection intéresse l'aorte ascendante (dissection proximale) et un type B où elle est limitée à l'aorte descendante. On appelle cela dissection distale.
D'un point de vue thérapeutique la classification que nous venons de dire est plus pratique est utile puisque le traitement des dissections des types numéro un et du type numéro deux de DeBakey est identique.
La correction chirurgicale immédiate en urgence est bien entendue le meilleur traitement des dissections de l'aorte ascendante de type A et dissection de type B. compliquée qui comprenne celles qui se caractérisent par la propagation, atteignant les principales branches de l'aorte et menaçant de rupture (persistance d'une douleur).
Pour les dissections distales non compliquées et stables de type B. le traitement médical est préférable. La mortalité à l'hôpital est variable selon les individus mais baisse énormément depuis quelques années.
Le traitement au long cours des malades qui ont une dissection aortique avec ou sans intervention visent à contrôler l'hypertension et à réduire la contractilité cardiaque en utilisant des médicaments que l'on appelle des bêtabloquants que l'on associe à d'autres médicaments visant à lutter contre l'hypertension artérielle comme les inhibiteurs de l'enzyme de conversion ou les inhibiteurs calciques.
Les patients qui ont une dissection chronique de type B. doivent être suivis tous les 6 à 12 mois par des scanners avec injection ou par un IRM pour déceler une propagation ou une expansion de leur dissection de l'aorte.
Les patients atteints du syndrome de Marfan (il faut le rechercher) présentent un risque élevé de complications après la dissection. Le pronostic à long terme des malades qui présentent des dissections bien traitées est le plus souvent bon, voire excellent. Il est nécessaire que ces patients soient suivis très soigneusement. La survie et la qualité de vie de ces patients se sont énormément améliorés depuis 10 ans.

Portrait de krieg
J'aime 0

je vous remercie de m'avoir répondu aussi rapidement ,j(ai omis de dire que la douleur et toujours au niveau du cou ,car sa dissection d'aorte c'est passer au niveau du cervelet dont epanchement , mais pas de paralysie pouvais vous m'en dire plus
en vous remerciant krieg

Portrait de krieg
J'aime 0

bonjour ,je voudrais rectifier et vous dire ,que ma fille a fais une dissection de l'artére en au côté droit du cou et a donc atteint le cervelet dit moi vos connaissance sur ce sujet merci de me le dire a c'est vite car on ne sais plus comment et quoi faire et quel sont ses régles d'hygienes de vie a suivre et son suivi et enfin peut elle récidivée
krieg

Portrait de niconor
J'aime 0

Mon mari a fait une dissection aortique en décembre2007,La douleur a été intense et vive,je l'ai emmené aux urgences moi meme.En arrivant l il a bien été pri pour un prbleme cardiaque,mais la suite a été bien différente,puisque pas descelée à l'electro.Les Médecins se sont rendus compte de la gravité quand mon mari est revenu à la maison(12 jours après)par une prise de sang qu'un remplaçant a fait effectuée,il est suivi tous les 5,6 mois pour un scanner , le dernier fin mai donné une augmentation du problème.Le professeur qui le suit maintenant,nous a dit ,attendre une autre douleur pour opérer,et surtout savoir que si la dissection augmentée il faudrait opérer en urgence(quoique ayant parler de dissection aortique chronique)Mon mari a des coups de fatigues malgré son repos plus ou moins accepté.Enfin bien compliqué pour une néophite,Merci, à bientot

Portrait de niconor
J'aime 0

ce message , pour un problème que je ne connais pas ""burn-out""dont a été victime un membre de ma famille avec un trou de mémoire de 3h,cela m'inquiète ,quelle sont les suites???Merci.

Participez au sujet "dissection aortique"

Articles à lire concernant "dissection aortique"

  • Dissection aortique ... Le mécanisme exact de la dissection aortique est pour l'instant inconnu. Le point de départ est ...
  • ... d'une suture appropriée. Par exemple en ce qui concerne la dissection de l'aorte abdominale, cette technique consiste, après dissection rétropéritonéale de l'axe aortique, à contrôler puis clamper (pincer) l'artère avant l'anévrisme. Ce ...
  • ... Le plus souvent la bicuspidie concerne la valve aortique. Voir la vidéo en 3D montrant les valves sigmoïdes aortiques.Une ... en chirurgicale cardiovasculaire.Voir également :Dissection aortique. ...