Portrait de dominique-jeanne

Je suis suivie pour depression
Psychiatre deux fois par semaine et Antidepresseurs.
J'ai craqué à mon travail : Epuisement, effondrement sur mon bureau. Je n'arrivais plus a utiliser mon ordi. Mon ami (maintenant ex-ami) a dû venir me chercher et me ramener à la maison. s'en sont suivi Manque de sommeil et hallucinations.
Je sui s généralement très optimiste et gaie (mon ex-ami dit désormais que c'est un faux optimiste et que je me mens sur les problèmes et la réalité). Je ne sais si c'est lié à des troubles bipolaires car j'ai vu certains témoignages et ça ressemble.
j'ai aussi des problèmes d 'estime de moi. J'ai acheté un livre du Dr Christophe André (psychiatre à l hopital ste anne à Paris : "Imparfait libre et heureux, pratique de l estime de soi"). En le lisant ca me désespère encore plus. Je ne trouve pas de réponse à mon mal être.
J'ai choqué ma psy en lui parlant du site ou on parle d'alternative aux médicaments (livre "halte aux antidepresseurs " et "l'alternative aux antidepresseur" qui ne sont d'ailleurs dispo que par correspondance . Pas trouvés à la Fnac Paris) et de se méfier des antidepresseurs et autre médicaments dans ce style car les effets négatifs sont parfois pire que leur bienfaits (elle est restée dans un long silence, bras et jambes croisées). Lundi je revois mon généraliste. Que lui aura-t-elle dit?
Je doute qu'il me laisse reprendre le boulot d'autant que dans un premier temps je n'ai pas voulu y retourner : je suis chef de service et je me suis totalement efondrée davant mes chefs et mes subordonnés.
Je suis très (trop) exigeante avec moi même ( c'ets sur) peut être avec les autres ( à eux de le dire). Du coup difficile de revenir là où on a craqué.
Quelqu'un peut-il me répondre?

Portrait de nikita48
J'aime 0

Méfie-toi des mots comme "troubles bipolaires", qui te collent une étiquette qui risque de devenir ta "carte d'identité" et dont tu auras du mal à te défaire. Certains psychiatres raffolent de ce type de diagnostic qui, en te laissant croire que tu es malade, les rend indispensables.
La seule chose qui semble réelle, c'est que tu traverses une passe difficile, comme il arrive à beaucoup d'entre nous. Et tu ne trouveras de solutions à cette crise ni dans des médicaments qui vont t'assommer, ni auprès de cette psychiatre qui semble si peu ouverte à la discussion.
A ta place, je continuerais donc sur la lancée qui t'a poussée t'informer sur tes traitements au travers de livres, et j'échangerais mes rendez-vous chez la psychiatre par des consultations chez un psychothérapeute dont le métier est d'aider les gens à trouver la cause de leur mal-être et d'y apporter des solutions concrètes. Si tu as vraiment besoin d'un traitement, continue-le en même temps. De toute façons, il ne faut surtout pas arrêter d'un coup ce type de médicaments car tu risques de gros problèmes (décompensation). Par contre, tu peux les diminuer très progressivement, et ainsi t'en libérer.
Continue à prendre ta vie en main, et à rester celle qui décide ce qui est bon pour elle.

Portrait de lysmi
J'aime 0

bonjour,

en effet fais très attention si ton psychiatre ne sait pas ou alors nie les effets des antidépresseurs je peux te dire que c'est de la cochonerie qui cachent tes symptômes mais ne résoud en rien tes problèmes. ( je suis étudiante en psychologie)
je te conseille aussi d'aller voir un psychologue méfie toi des psychothérapeutes statut pas protégé par l'état, vérifie bien qu'il a vraiment le diplome de psychothérapeute. les psychologues quand à eux sont protégés par l'état.
Ton psychiatre ne cherche pas la cause de cette dépression c'est qu'il a rien compris comme bcp de psychiatre de tte façon cela reste des medecins. Va voir un medecin de l'âme un psychologue!!!

Portrait de dominique-jeanne
J'aime 0

merci a nikita 48 et Lismy

Participez au sujet "depression et autres symptomes"