Portrait de coco67

Dans la nuit, mon fiançé a eu d' atroces douleurs dans le genoux droit avec beaucoup de fièvre. Le lendemain au reveil, son genou et sa cuisse était énormement enflés et tout rouge. Le medecin a diagnostiqué une simple inflammation et lui a injecté une dose de cortisone en piqure et lui a prescrit du DICLOFENAC en pillule (AINS). Suite à la prise de ces médicaments, il a fait une septicémie, suivi d' un choc toxique et pour finir une gangrène gazeuse. Il a été hospitalisé deux jours plus tard dans un étât critique car en fait ce n' était pas une inflammation du genou mais une infection bacterielle de streptocoques hémolytique béta. Aujourd' hui après 8 opérations, 11 jours de coma et le 3/4 de la jambe greffée, il cherche des réponses à ses questions.
Y a t- il une personne sur ce forum qui pourrait nous dire si la prise de ces AINS serait vraiment responsable de la gravité qu' à pris son étât et s' il y a eu oui ou non une erreur médical dès le départ par son medecin de famille ?
Soyez nombreux à nous répondre, nous cherchons des informations pour poursuivre notre combat, car moralement on ne va pas bien.
coco...

Portrait de gigi
J'aime 0

bonsoir ,je ne c pas si se que j'ai trouver sur ce medicament va pouvoir t"aider
mais je l'espere
bonne chance es t"inquiette pas tous va s"arrenger pour vous
Molécule(s) Diclofénac

Classe thérapeutique Anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) dérivé de l'acide aryl-carboxylique

Laboratoire(s) G.GAM

Indications DICLOFENAC est utilisé pour traiter l'inflammation et la douleur. Il est employé dans les traitements de courte durée des rhumatismes inflammatoires et des arthroses, et pour les traitements au long cours des rhumatismes inflammatoires chroniques.

Informations pratiques DICLOFENAC est délivré seulement sur ordonnance.

Mode d'action DICLOFENAC est un AINS, il diminue les effets des prostaglandines (produits de l'organisme responsables de la douleur et de l'inflammation).

En cas d'oubli La conduite à tenir varie selon les formes, demandez conseil à votre médecin ou votre pharmacien.

Effets secondaires Les effets indésirables de DICLOFENAC sont les suivants : nausées, vomissements, trouble du transit, douleurs abdominales, voire même ulcération du tube digestif. Dans certains cas il apparaît : jaunisse, céphalées (maux de tête), vertiges, somnolence, perte de cheveux, photosensibilisation. Enfin, on observe parfois : des manifestations allergiques cutanées et un asthme. D'autres manifestations peuvent être observées, en cas d'anomalies, arretez le traitement et signalez-le à votre médecin traitant.

Contre-indications /
Précautions d'emploi DICLOFENAC est contre-indiqué en cas d'allergie au principe actif ou à tout autre AINS.
DICLOFENAC est contre-indiqué en cas d'ulcère de l'estomac, ou en cas d'insuffisance hépatique ou rénale.

DICLOFENAC est susceptible de diminuer l'efficacité du stérilet.

Consultez votre médecin avant de prendre DICLOFENAC en cas de grossesse ou d'allaitement.

Selon sa forme et son dosage, DICLOFENAC peut être contre-indiqué.

Les sujets âgés ne doivent prendre DICLOFENAC que sous contrôle médical.

L'utilisation prolongée de DICLOFENAC doit être suivie par des examens médicaux réguliers.

Interactions
médicamenteuses DICLOFENAC ne doit pas être associé aux anti-inflammatoires non stéroïdiens, y compris l'acide acétylsalicylique (aspirine). Cette association risque d'accroître les effets indésirables, en particulier ulcérogènes et hémorragiques.

L'association aux anticoagulants oraux, aux héparines, à la pentoxyfilline, aux thrombolytiques et aux antiagrégants plaquettaires est déconseillée.

De plus, DICLOFENAC est susceptible d'interagir avec le lithium, le méthotrexate, les diurétiques, les inhibiteurs de l'enzyme de conversion et de l'angiotensine II, les béta-bloquants, la zidovudine (AZT) et la ciclosporine.

Signalez tout autre traitement en cours à votre médecin traitant ou à votre pharmacien.

Surdosage En cas de doute ou de réaction allergique, contactez immédiatement votre médecin traitant ou le centre antipoison le plus proche.

Portrait de coco67
J'aime 0

Salut,
Merçi pour ta réponse et ta recherche. Nous l' avons imprimée, mais malheureusement il rejoint les informations que nous avons déjà. Un jour, un medecin en France ( la maladie, les soins et l' hospitalisation, se sont passés en Allemagne ) nous a dit que le Diclofénac était le responsable de la gangrène gazeuse appelée aussi maladie mangeuse de chair et que d' après lui il y a eu de la part du medecin mais également du premier hopital, de graves erreurs. Mais il refuse de nous faire une attestation pour l' avocat. On connait tous le cercle fermé des medecins et on sait également que les loups ne se mangent pas entre eux. Aujourd' hui nous essayons désesperement de trouver un article ou c' est clairement écrit, ou éventuellement sur le forum quelqu' un ayant connu ce même traumatisme.
Tendresse
Corinne

Portrait de anonymous
J'aime 0

bonjour,
j'ai lu attentivement les pbs rencontrés avec le diclofénac molecule dci du voltarène ou autres princepts.Dans le para-médical, je peux vous donner qques infos lorsqu'il y a un pb avec un médicament le milieu médical ou para-médical est obligé d'en informer le labo par un suivi qui se nomme la pharmacovigilance.Vous pourriez peut être vous renseigner auprès de ce labo(si vous avez encore le nom) ou bien demander auprès de votre avocat qu'il s'informe auprès de la grande hiérarchie des médecins (l'ordre national) ou idem pour la pharmacie, s'il n'existe pas de cas similaire.
Mais à savoir que l'injection, à la base, de cortisone à pour effets secondaire de diminuer les défenses donc la bactérie anaérobie en a profitée pour se développer à ce moment là.(regarder sur le net corticoîdes en IM (intra musculaire)et les effets 2daire)
Courage!

Portrait de onolan
J'aime 0

Bonjour Corinne Coco 67

Je comprends votre déprime… et la difficulté de votre situation, ceci pour des motifs personnels.
Votre médecin a peut etre fait une erreur de diagnostic, il a vu une inflammation symptomatique du genou et de la cuisse et a donné, classiquement, un antiinflammatoire… car une simple inflammation du genou type tendinite ne provoque pas de tels symptômes, ou du moins sont-ils localisés. Si en outre, les ganglions de l’aine étaient gonflés, cela devait laisser penser à une infection et dans le doute, un médecin plus attentif vous aurait prescrit un antibiotique genre pénicilline qui « antidote » les streptocoques bêta hémolytiques… qui eux, provoquent, entre autres, septicémie ou impétigo !… Y avait-il eu avant une blessure ou un foyer infectieux dans la zone du genou ou éloignée ?

Si non, il faudrait rechercher si votre compagnon avait eu des antécédents de fièvre rhumatismale, les humains pouvant être porteurs de ce microbe à l’état latent. Des études ont mis en évidence qu’ils pouvaient être présents chez des sujets atteints de douleur de gorge (en aigu). Mais comme tout microbe, il peut coloniser l’organisme par d’autres voies : digestive inférieure, génital ou génital urinaire et produire une bacterimie et un shock toxique avec fièvre, invasion du microbe par la circulation sanguine vers les tissus périphériques, d’où l´oedéme.

D’autre part, certaines personnes sont allergiques aux AINS ce qui se manifeste en général par un urticaire géant et un gonflement général, dans la plupart des cas, mais jamais par une septicémie.

Le Diclofénac peut provoquer en effets secondaires des nécroses musculaires (rare mais certain) http://www.biam2.org/www/Sub4891.html et se prescrit par exemple en cas de tendinite…

Dans d´autres études médicales on a vu des cas rares de vasculitis -
www.minsa.gob.ni/bns/monografias/Full_text/otras/Dermatologia/Reacciones_adversas_cutaneas.pdf
Mais en général, il produit plutôt des réactions cutanées.

Je ne crois pas qu’il faille incriminer ce médicament dans les suites graves subies par votre compagnon, mais plutôt le streptocoque.
Pour un homéopathe les symptômes décrits me font penser à Pyrogenium ou Apis mellifica.
Bon courage.

Amities O´nolan

Portrait de soleya
J'aime 0

bonjour,
J'ai été atteinte d'une gangrène gazeuse ou gangrène de fournier à 25 ans, mon état de santé général était très satisfaisant, je soupçonne avoir attrapé cette horrible maladie au sein même du service où j'ai été hospitalisé pour une folliculite.J'ai besoin de comprendre.Je recherche des témoignages de personnes ayant contracté la même maladie.
Merci.

Portrait de jenny-et-sam
J'aime 0

Bonjour à toi corinne,
je suis aller voir les effet secondaire du ains...

Et ils disent que C'est quand on les utilise quotidiennement, de façon continue, pour soulager la douleur et les autres symptômes de l'inflammation qu'ils peuvent causer certains problèmes. Tel est le cas des personnes souffrant d'arthrose ou d'arthrite inflammatoire, d'arthrite rhumatoïde plus particulièrement. Or, un usage prolongé d'AINS peut entraîner des effets secondaires néfastes qui concernent les prostaglandines.

Je pense que ton fiancé n'a pas supporter le ains,et de ce faite ben que son inflammation c'est transformer en autre chose,du moin c'est ce que je crois,maintenant je suis pas médecin hein.. ;-)
Mais c'est pas normal ce qu'il a eu.

Bon courage dans tes recherches et surtout bon courage à ton fiancé,qui surement etre fière de ce que tu fais pour lui :-)
bizz à 2.
Jenny

Participez au sujet "demande de l' aide"