Portrait de Fil-Beter

Bonjour à tous,

Quelques mots pour vous dire bonjour et me présenter. J'ai survolé vos messages et je compatis à vos problèmes, mais impuissante car j'attérris ici suite à ma recherche sur la "curalgie", j'ai ainsi pris connaissance de ce forum.

De mon côté, depuis l'âge de 20 ans, je souffre du dos et les années avançant, je n'ai rencontré que sciatiques, autres problèmes dont en 2000, une affreuse hernie cervicale.
En fin 2004, je déménage, patatras, gros mal de dos que je banalise car j'y suis tristement habituée. Malgré les inflammatoires pris, aucuns résultats. Pour changer, je me tourne vers la médecine chinoise, voir "massage chinois" mais hélas, ici, aucuns résultats positifs. Je retourne alors chez le rhumatologue de ma région. Celui-ci me dit que je souffre d'une hernie discale et qu'il vaut mieux ne pas opérer vu mon cas complexe, et patienter, attendre que le "disque meurt de lui-même", ainsi sont ses mots. Alors bien-sur, j'accuse le cocktail cortisone alterné d'anti-inflammatoires et qui me maintiennent "à-peu-prés" .... Récemment, ce rhumato m'envoie faire des séances de massage dans le but d'atténuer la douleur. Je me retrouve chez un kiné, du type: "Votre dos est bon pour la déchetterie" ... Ah oui, au-passage, je vous mentionne mon âge qui est 54 ans. Ce kiney ne regarde pas mes radios, ni la feuille de soins du rhumatologue et me fait des manipulations , si je me souviens du terme: "endermologie" mais je dois me tromper. Excusez moi. Ce kiney me conseille de bouger le plus possible sans tenir compte de mes problèmes car "bouger" m'est salutaire. Ce conseil me va bien et je me défonce dans le jardin, heureuse de ma liberté car selon ce kiney, les conseils de mes hérapeutes m'ont empirée. Mon rhumato' m'engage aussi à bouger, faire tout ce que je veux.
Et ici, je doute car depuis une semaine, me voici paralysée par unre crise de cruralgie terrible et handicapante. Je puis à-peine dormir et écrire ce message m'est pénible, il me faudra m'allonger aussitôt. Je prends désormais des médicaments lourds tels que morphine ... physiquement et moralement, je suis même patraque et démoralisée. J'en pleure tant je me sens désormais diminuée. Depuis 2004, je ne sais plus ce qu'est une journée sans douleur dorsale et désormais, cette cruralgie vient s'ajouter à tout cela. Je désespère. Je doute des soins de mon rhumato et qui semble vouloir se débarasser de moi car il ne m'a donné aucun rendez- vous, ni conseils ....

Alors, ici, je viens vous demander certains conseils à-propos de la cruralgie. Faut il rester allongée? .... Quand je me lève, je me ressens d'avantage handicapée. J'essaie de fuir la douleur allongée et puis.... si je puis dormir, ça permet aussi d'oublier ...
Y a t'il sur ce forum, des personnes souffrant de cet handicap, ou bien ayant souffert de ce fléau de douleurs.
J'ai l'impression qu'on me brutalise les os du tibia, de genoux et de la cuisse et j'ajoute la persistance des douleurs lombaires.
Bon, assez de blabla, je vous remercie déjà beaucoup de m'avoir lue .... En espérant quelques réponses, si possible ...

Cordialement à tous et surtout BON COURAGE.
Fil-Beter

Portrait de Fil-Beter
J'aime 0

Excusez moi pour avoir mal écrit le mot "CRURALGIE". J'aimerais avois plus d'explications à-propos. Je souffre depuis 15 jours de ce problème douloureux et qui m'est aussi pénible à supporter debout comme allongée. Je prends de la morphine qui ne fait aucun effet. Par-contre, je subis les effets secondaires de ce médicament.
Quelle est la position indiquée pour se soigner d'une cruralgie. Faut IL rester allongée, bouger un peu??? .... Je ne sais rien à-propos.

Portrait de Fil-Beter
J'aime 0

Y. A. T.il. Quelqu.un. Dans. Ce. Fo.rum.....? ? ? ? ? ?

Portrait de anonymous
J'aime 0

j,ai eu pendant deux semaines crises artroses je sais c'ést tres douloureux rester allonger plus possible en plus une forte crise de curalgie dans toute la jambe en pleurant dure dure

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour et merci d'avoir répondu à mon message. Je conçois ce que vous avez souffert pour le souffrir acruellement.
Désormais ça fait plus de 15 jours mais avec une trés légère amélioration que je subis tout cela, l'arthrose avec. Que ce soit allongée ou debout, la douleur lance. Ce sont comme les os qui font mal, autour des hanches, terrible! ... dans le genoux, le tibia, autour de la cheville.
C'est vrai, j'en pleure de souffrances, mais les larmes ne rendent que plus tragique cette douleur tenace. Comment ne pas y penser?
..... et j'ai l'impression que l'on me casse les membres de cette jambe.

Comment vous en êtes vous sorti?

Merci encore pour votre témoignage et je vous souhaite le meilleur!
Fil-Beter

Portrait de arsinoé
J'aime 0

Renseignez-vous sur les champs magnétiques pulsés sur internet. Le flexilium en gel ou en liquide vendu dans les magasins diététiques apaise bien . Bon courage.

Participez au sujet "curalgie"