Portrait de proserpine

je suis en arrêt maladie depuis 5 mois pour cruralgie, on m'a fait des infiltrations, de la mésothérapie, du kiné, de l'électrothérapie, de la piscine. Dernièrement des infiltrations longues en clinique ce la à fait de l'effet 15 jours et c'est repartie de plus belle. J'ai déclenché cette pathologie a mon boulot ou je suis aide-soignante et ou je passe beaucoup de temps à monter les escaliers. Je ne peux prendre des anti-imflammatoires pour problêmes d'estomac. Je suis donc à la maison et peux active et je me pose la question est-ce que ma cruralgie ne serait pas déclenchée par les escaliers car j'en ai chez moi c'est una association que je viens de faire. Je précise que j'ai de l'arthrose lombaire et pas d'hernie. J'envisage de voir un neurologue. Pouvez-vous me conseiller je ne sais plus quoi faire. Merci beaucoup. Pros..

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour, vous devriez tenter une consultation avec un médecin ostéopathe. Bon courage.

Portrait de jacques
J'aime 0

bjr,je viens de lire ton message et je voulais te dire que moi aussi je suis dans la meme situation depuis 2mois1/2 et je te plaint de tout coeur,tu dis que tu ne prends pas d'anti inflammatoire pour la douleur que prends tu alors pour te soulager? car moi aussi je voudrais bien arreter ces medicaments.je te souhaite bon retablissement

Portrait de caron
J'aime 0

Bonjour
Si tu prends des antiinflammatoire slautomatiquement le médecin te donne un medoc pour l'estomac.Le revotril est un bon medoc pour les douleurs neurologiques Bon courage

Portrait de dora
J'aime 0

je viens de sortir de huit jours d'hopital pour une cruralgie avec perfusion d'anti douleur et anti infammatoire de profénid. La cruralgie est passée mais j'ai desormais des réactions secondaires aux anti inflammatoires.
C'est la deuxième fois que je fais une cruralgie en 8 ans , et j'ai moi aussi une quantité impressionnante de marches à monter chaque jour .
Bon courage à tous ceux qui sont atteint de cette cochonnerie car les douleurs sont insupportables.

Portrait de dodo
J'aime 0

bjr prosperine, est ce qu a ce jour tu as trouvé le medicament miracle pour te soulager? moi ca fait 3 mois que je souffre et c est tjr pas le pied.peux tu me dire si lorsque tu as des crises tu es pratiquement paralisé des jambes avec enorme douleurs au dos. je te remercie et te souhaite bon retablissement merci jacky

Portrait de gildas
J'aime 0

BJR à tous, j'ai été opéré d'une lombocruralgie en 2001, il m'a fallu deux ans et demi avant de pouvoir reprendre mon boulot avec changement de poste.Suite,à cette cruralgie, je n'ai plus de quadriceps cuisse gauche et une parésie de ma jambe.
5 ans après , pas de changement.
Contre la douleur, profénid+ éfféralgant codéiné à dose de cheval ( pour estomac qui supporte ) sinon mophine.
Mainten ant, rivotril ( le soir pour dormir )

PS : ne vous cassez plus le dos pour votre patron

Portrait de anonymous
J'aime 0

je viens de lire ton message et je comprend tout à fait ce que tu ressens. J'ai moi meme une cruralgie depuis + de 2 ans. Suite a un accident de travail j'ai une hernie, un lumbago, deux protrusion, je n'ai que 35 ans et déjà je me sens usée. Bien entendu mon accident de travail n'a pas été reconnu, j'ai du etre opérée d'une hernie a l'aine gauche, et depuis je souffre toujours autant, car la cruralgie est situé a cet endroit meme. Pour moi le seul vrai remede est de souffrir en silence, car les médoc nous pourrissent l'estomac et les infiltrations ne dure pas. Voila, moi aussi je lance un message, a celui qui a la solution!!!!!!!!!!!

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour à vous tous,

Je souffre également de cruralgie depuis plus de 4 mois. On cherche toujours à trouver l'origine de cette cruralgie. J,ai bien une double hernie L4L/ dont une qui fait compression sur le nerf crural-mais il semblerait qu'elle est trop petite pour provoquer à elle seule cette douleur. Un physiatre soupçonne une pathologie de la hanche- J'obtiendrai les résultats de la radiographie du bassin cette semaine.

Certains d'entre vous se questionnent sur un possible lien ''escaliers et cruralgie''. Pour ma part, j'ai passé 9 des 10 dernières années à monter et descendre 3 étages d'une école 6 à 10 fois par jour. L'an passé, des douleurs aux genoux m'ont forcée à un congé de travail. Un syndrome fémorro patellaire a été diagnostiqué. J'ai repris mon boulot d'enseignante mais dans une classe située au rez de chaussée. Cependant, j'ai passé plus d'un an et demi à éviter de monter et descendre tout escalier, éviter de plier les gen oux dans mon quotidien... Je préférais soulever ma hanche droite comme le ferait un robot en évitant de fléchir les genoux... Résultat... On croit que j'aurais de ce fait ankilosé ma hanche droite et peut-être même provoquer ainsi une faiblesse de la ceinture abdominale---d'où la naissance d'hernies et de douleur à la hanche +CRURALGIE insupportable!!! Tut reste encore à confirmer. SI j'en apprends davantage, je vous tiendrai au courant, promis.

Médicament = Gabapentin 400mg 3X par jour/ Ça me permet de dormir plus de 3 -4 heures par nuit-sans ces médicaments pas de dodo plus de 2 heures à la fois. Je ressens particulièrement des douleurs difficiles à supporter la nuit et le matin à mon réveil- ensuite,au fil des heures celles-ci s'estompent peu à peu. Rien à ce jour pouvant faire disparaître les douleurs le matin.
(ostéopathie, chiropractie, physiothérapie et acunpuncture = aucun effet durable plus de 24 heures)

Portrait de Flo du 15
J'aime 0

Bonsoir à tous et à toutes,
je souffre également de sciatique, lombo sciatique, cruralgie, depuis 6ans maintenant, j'ai fait comme vous tous les examens, irm, scan, radios, des infiltrations, pris des antalgiques, des anti-inflammatoires, j'ai été hospitalisée une semaine sous perf, biensûr pdt ce tps ça allait à peu près, puis dès que je suis rentrée chez moi, c'était reparti!
je suis aide-soignante, et c'est vrai que c'est très difficile, vos collègues ne vous comprennent pas, vous en veulent parce que vous vous arrêtez tous les ans pdt un mois, vous culpabilisez, reprenez le boulot contre avis médical, et vous avancez en serrant les dents, on croit que c'est du cinéma, c'est très dur, car ce n'est pas au travail que vous trouverez un quelconque réconfort!
tant que ça ne vous est pas arrivé, vous ne pouvez pas imaginer ce que c'est!
quand je fais une crise, je suis clouée au lit, je ne peux plus marcher, je ne peux pas aller aux toilettes seule, ni me laver, c'est mon mari ou ma fille qui m'aident, je n'ai que 40ans, et c'est dur, il n'y a rien à faire!
j'ai vu deux professeurs, un à Clermont-Fd, et l'autre à Toulouse, et ils m'ont simplement dit d'arrêter les anti-inflammatoires, car je me tuais à petit feu, et l'autre m'a dit, il y a des douleurs qui ne s'expliquent pas! avec ça je suis bien avançée!!!
ça me fait du bien de pouvoir parler à des gens qui savent ce que c'est, mais malheureusement, je n'ai pas moi non plus de solution miracle!
Merci d'avoir lu mon message
bon courage à tous et toutes quand même,
Flo

Portrait de volf
J'aime 0

bonjour, le suis dans la même situation que vous et je suis en arrêt travail. je suis secrétaire et après un limbago qui m'a cloué au lit pendant deux mois, aujourd'hui je suis à nouveau bloqué. Passé radios, prise de sang, scanner et résultats saillie en L4/L5, donc di antalvic, bi profénid qui ne me font pas grand chose ; atteinte de diabète depuis 4 ans. Très très dure à vivre, et je vous comprends quand vous dites que cela vous fait du bien d'en parler car on ne nous entend pas toujours mais quelle souffrance ; beaucoup de larmes versées.....BON COURAGE

Portrait de minouche36
J'aime 0

Bonjour à tous.
Je souffre aussi de cruralgie suite à une intervention pour Prothèse totale de hanche. Je fais de la rééduc? en piscine avec un ostéo. Ce dernier me dit qu'il n'y a pas grand chose à faire et que cela risque d'être très long.
La douleur est plus intense le soir et surtout la nuit. La position allongée est devenue insupportable et je suis debout dès 4h du matin.
J'ai repris le travail depuis 2 mois après l'opération. Mon employeur n'a pas jugé utile de me faire passer une visite de contrôle par le médecin du travail. Je ne le lui ai pas demandé car il me fait sentir que mon arrêt de 4 mois a été trop long à son goût.
Quelqu'un peut-il me conseiller. Je suis sous anti-inflammatoire ainsi qu'un analgésique le Tokadol

Portrait de astillero
J'aime 0

Bonjour,
J'ai une cruralgie depuis 3 semaines environ. Le medecin m'a prescrit un anti-inflam. + efferalgan (les mêmes que pour l'arthrose dont je souffre également) et séances de kiné. J'ai une discopathie L4-L5 et pas de hernie à ma connaissance.
Pour l'instant, les medocs et la kiné font effet. Mais quelquefois quand je suis au repos, j'ai un élancement dans l'aine et j'ai mal (supportable) dans l'intérieur de la cuisse. Je pense que c'est en voie de guérison, mais en lisant diverses files, je me rends compte qu'apparemment c'est très long à partir.
Bonne soirée.

A chaque jour suffit sa peine.

Portrait de minouche36
J'aime 0

Et bien oui, Astillero, il faut prendre son mal en patience. Je sais, c'est facile à dire.... Pour moi une période de répit de quelques jours. Et tout comme vous, la douleur arrive dès que je m'allonge, lorsque je me lève et relève, lorsque je monte en voiture, les marches, ou encore lorsque je suis trop longtemps assise... Bref ce n'est pas drôle et effectivement très douloureux. Mon ostéo m'a affirmé que la prothèse n'était pas en cause alors je suis plus confiante et je pense que j'irai vers une future guérison... Je suis sous Apranax (que je prends occasionnellement lorsque la douleur devient trop forte) et Takadol (pour la douleur également).
Vos symptômes sont les mêmes que les miens et c'est certainement une cruralgie...
Courage à vous et ne désespérez-pas.

Portrait de astillero
J'aime 0

Merci pour votre réponse et bon courage à vous aussi. Vous devez rester assise pour votre travail ? C'est assez pénible. Au travail, tout le monde maintenant à l'habitude de me voir me lever et faire quelques pas dans le bureau quand j'en ai besoin.
Avez-vous essayé la phytothérapie ? j'ai des poussées inflammatoires depuis peu de temps, j'en suis au "début" mais comme je n'ai pas envie de me gaver de médicaments, je prends des gelules d'arpagophytum (propriétés anti-inflammatoires) depuis le mois de janvier. Je n'ai pas beaucoup de recul mais j'espère qu'à long terme ça fera de l'effet. Je sais que la cruralgie n'a pas la même origine pour toutes les deux mais la douleur est là.
Bon Dimanche.

A chaque jour suffit sa peine.

Portrait de minouche36
J'aime 0

J'ai essayé l'arpagophytum pendant quelques mois avant mon opération de la hanche.Peut-être avez-vous raison, je pourrais en reprendre... et puis cela ne peux pas faire de mal après tout c'est de la phytothérapie...
Je suis assise toute la journée devant un ordinateur, et les jours où les douleurs sont présentes cela est vraiment pénible... Je n'ai pas encore pris l'habitude de prendre quelques minutes de repos en marchant un peu. J'ai repris mon travail depuis 2 mois.
Et puis, il y a le regard des collègues qui pensent que nous en faisons un peu trop.. limite nous faisons un peu de cinéma... Alors je ne me plains pas et je me repose le midi car j'ai la chance de rentré chez moi pour déjeuner.
Les gens qui n'ont pas été confronté à nos problèmes sont vraiment intolérants, ils ne pensent pas qu'un jour cela peu leur arrivé...
Je dois avouer que moi-même je ne pensais pas que les problèmes articulaires et autres dorsalgies etc.. pouvaient être aussi douloureux. Je m'en suis d'ailleurs excusée auprès d'une de mes collègue envers laquelle j'étais un peu dure. Elle est resté alité pendant 4 mois... pour douleurs vertébrales.
Il est un peu tard pour vous souhaiter un bon dimanche. Alors bon début de semaine...

Portrait de astillero
J'aime 0

hello,
Je suis en vacances cette semaine. Effectivement, quand les gens ne sont pas au courant, ils ont l'impression que c'est de la comedie. C'est pour ça que j'ai prevenu tout le monde. Des jours ça va, des jours ça va moins bien. Ca permet, les jours où ça va moins bien, que mes collegues ne pensent pas que je "fais la gueule" mais que j'ai mal et pas envie de parler. Ca s'arrange en cours de journée et ça se passe très bien. Pour l'arpago, j'ai fait un tableau sur mon ordi ou je note tout ce que je prends (aspirine, efferalgan, etc.) et un autre tableau pour les crises. Je peux les superposer et essayer de cette manière de "prévenir" les futures crises. Si cela peut vous servir.
Bonne soirée.

A chaque jour suffit sa peine.

Portrait de minouche36
J'aime 0

Bonjour
Ok pour les tableaux je veux bien. Cela peut effectivement me doner une base pour gérer mes crises.. Vous trouverez mon mail sur ma fiche.
Aujourd'hui au réveil cela va assez bien mais j'ai passé une nuit agitée. Je continu les anti-douleurs, je n'ose pas arrêter de peur de nouvelles crises... Je me drogue surtout lorsque je dois travailler, lorsque je suis à la maison j'évite tout médicament afin d'être le moins possible accro. Bonne journée à vous. Moi je suis en congés la semaine prochaine... Ouf!!! je vais je l'espère et si je ne souffre pas trop pouvoir me reposer...

Portrait de astillero
J'aime 0

minouche36 wrote:
Bonjour
Ok pour les tableaux je veux bien. Cela peut effectivement me doner une base pour gérer mes crises.. Vous trouverez mon mail sur ma fiche.
Aujourd'hui au réveil cela va assez bien mais j'ai passé une nuit agitée. Je continu les anti-douleurs, je n'ose pas arrêter de peur de nouvelles crises... Je me drogue surtout lorsque je dois travailler, lorsque je suis à la maison j'évite tout médicament afin d'être le moins possible accro. Bonne journée à vous. Moi je suis en congés la semaine prochaine... Ouf!!! je vais je l'espère et si je ne souffre pas trop pouvoir me reposer...

Bonjour, je vous ai envoyé un e-mail. Bonne journée sans trop avoir mal.

A chaque jour suffit sa peine.

Portrait de TEZOU
J'aime 0

Bonjour à tous,

Je vous fais part de ma petite expérience, mais très douloureuse comme pour vous.
J'étais active, sportive, régulièrement sur les terrains de tennis, et puis un jour, probablement dû à un manque d'échauffement, je me suis écroulée sur le terrain, en proie à une douleur atroce dans l'entre-cuisses, à gauche, je suis rentrée chez moi, la peur au ventre.
J'ai bien dormi, et le lendemain matin, de nouveau cette douleur fulgurante, brutale, de courte durée,j'ai pensé que cela allait passer;
J'ai voulu continuer de jouer au tennis, mais là, après quelques minutes, je me suis de nouveau écroulée, et là a commencé mon calvaire, qui a
duré un an.... un an de traitements de toutes sortes, infiltrations, mésothérapie, accupucture, anti-inflammatoire, calmants de toutes sortes, je ne sortais plus de chez moi, tellement cette douleur m'anéantissait !

Au bout d'un an d'avoir tout essayé, et sans résultat, j'ai rencontré mon médecin de famille, qui hélas n'était plus en activité, mais m'a donné un conseil judicieux, sachant que j'étais "spasmophile" , de commencer une série d'intraveineuses de magnésium, et là le miracle a eu lieu, à la première intraveineuse (jen ai eu en tout 24), les douleurs ont disparu, authentique, j'en pleurais de bonheur, mais mon terrain de spasmophilie (hyper-excitabilité neuro-musculaire) entrenait à lui tout seul la douleur.
Ceci date d'il y a 20 ans ..... et je n'ai jamais eu de cruralgie depuis.
Je vous souhaite de tout mon coeur que cela fasse pareil pour vous.
Bien à vous -

Portrait de COCO1948
J'aime 0

Je suis intéressée par le témoignage de la personne qui a pris du magnésium...
Je ne suis pas spasmophile du tout mais je souffre de douleurs fulgurantes à l'aine (il ne me semble pas que ce soit l'articulation mais plutôt les parties molles (muscles, nerfs ?).
Une radio de la hanche, une échographie et une IRM n'ont rien donné.

J'ai ressenti une douleur la première fois après une marche de 21 Km puis plus rien jusqu'à une série de marche tous les matins 1H1/4 durant 3 semaines... j'ai de nouveau ressenti la douleur une ou deux fois. Arrêt de la marche car je reprenais l'aquagym... plus de douleur. Reprise de la marche ne juillet au même rythme mais une quinzaine de jours et après un voyage en avion de 7 heures... je suis de nouveau victime de ces douleurs fulgurantes plusieurs fois par jours et maintenant une douleur sourde s'installe petit à petit tout au long de la journée.

Qui se retrouve dans ces symptômes et a une idée ??
merci de m'écrire directement éventuellement (claudeducotterd@yahoo.fr)

Portrait de teitia
J'aime 0

Bonjour, je voulais avoir quelques renseignements sur les symptomes de la cruralgie en effet pour l'instant on l'a suspect seulement.Je vais essayer de ne pas trop me plaindre du dos qui n'est je précise pour moi pour l'instant pas des douleurs atroce;comme vous pourrez lire par la suite j'ai vécu bien pire et je ne connais pas pire douleur que cet épisode d'ulcere où l'on se sent mourir de douleur. Je vais expliquer mon cas qui n'est pas banal je sais mais pourtant très reel..J'ai 24 ans, accouché en aout de mon 2ème enfants, 4 jours après accouchement, j'ai fait un ulcère perforé de l'estomac avec peritonite,qu'on a rebouché en urgence.Cette nuit là a été le pire moment de ma vie...J'ai passé aout et septembre a faire des va et vient à l'hopital pour calcul rénal, collique néfrétique et collique épatite. Depuis un mois et demi on a enfin compris pourquoi j'avais depuis l' accouchement des sensations de sang qui ne passait pas dans les jambes, on a trouvé une hernie crural qu' on m'a conseillé de faire opérer avant qu'il y est urgence (risque d'occlusion intestinal) et dès que je m'en sentirai le courage car effectivement je voulais relacher un peu la pression et de plus j'allaite toujours mon fils qui a 4mois.Ces dernière semaines j'ai des douleurs dans le dos lorsque je me penche une douleur forte aux niveau des reins m' empêche de me relever correctement, et des d'autres a differents endroit du dos même en temps normal; mais le plus douloureux ce sont des douleurs dans les genoux quand je plie et deplie ma jambe ou aussi en appui.Des douleurs aussi dans les fesses et des sensations de courbatures au niveau des chevilles.Est- ce que quelqu'un pourrai me dire si il a quelques symptômes ressemblant aux miens que j'ai une idée de ce qu'il peut encore m'attendre.Je précise que si c'est le cas j'ai interdiction pour les anti-inflamatoire qui sont déja la cause de l'ulcere perforé et je suis aussi un petit gabari de femme(1m60 pour 48kg).
Pour ceux qui ont pû avoir aussi des interdictions médicamenteuse comment ont ils calmé les douleurs et est-ce que ça ressemble effectivement a une cruralgie.Comment et combien de temps ça a durer.Pour info tout ça arrive d'un coup avant le mois d'aout super santé.Comme quoi tout arrive.Merci d'avance de vos réponses qui me remonteraient le moral même si les nouvelles ne sont pas bonne.
Dans l'attente de vous lire avec impatience..Bon courage a tous..

Portrait de russias
J'aime 0

Bonjour à Tous ceux qui souffrent d'une cruralgie.
Je viens de découvrir ce terme et sa pathologie depuis 24 heures, et aussi son intolérable douleur depuis quelques jours sans sommeil.
Pour l'instant j'ai seulement consulté un ostéopathe/chiropracteur qui m'a laissé bon espoir de guérison dans les jours à venir après intervention sur les lombaires, les sacros-iliaques et les adducteurs.
J'ai toute confiance en lui, il pratique la méthode "Moneyron" pour ceux qui connaissent. Il en existe 2 en France à ma connaissance, à Bordeaux et à Clermont Fd.
Pour l'instant je me suis refusé toute médicamentation, ou autres piqures et infiltration.
Je vous tiendrai au courant la semaine prochaine de l'avancée de ma guérison.
Par contre la lecture des témoignages poignants que je viens de faire m'inquiète un peu....
Bon courage et ne perdez pas espoir.
Cordialement.
Pierre

Portrait de alianet
J'aime 0

Bonjour
J'ai supporté avec peine 5 semaines de soufrance continue, jour et nuit, avec une cruralgie et une jambe droite dont je soufrais horriblement à 53 ans.
Genou à moitié à vif et à moitié endormi.
Infiltration sans grand érsultat et j'ai fini contre l'avis des osthéo et docteurs par me faire opérer à Neuilly à la clinique du rachis par le professeur Pierron.
La douleur a immédiatement disparu et après 5 semaines, je retrouve lentement une vie agréable, en étant encore à 20% de mes moyens ( marche doucement , pas d efforts) mais excellent sommeil et super moral.
J'attaque la kiné bientot.

Je ne supportais plus cette douleur affreuse et meme bourré d emorphine, je souffrais jour et nuit.

Les docteurs s'en foutent , eux n'ont pas mal et ils passent au suivant des que vous etes sorti.

Bon courage a tous. Daniel

Portrait de KLINKA
J'aime 0

Pour Toutes Les Personnes Qui Souffrent De Cruralgie
Je Voudrais Leur Donner Un Peu D'espoir,j'ai Souffert
Pendant 10ans De Ces Periodes Ou Ni Marcher,ni Monter
Les Escaliers N'est Possible Ou On Ne Voit Plus La Fin De
Ces Douleurs.j'ai Avale Tous Les Medicaments Qui M'aidaient Quelques Temps,les Piqures,les Infiltrations,
Les Patchs De Morphine,la Kine ,enfin Je M'arrete La

Simplement Pour Vous Dire Que J'ai Eu La Chance En Allant
Sur Un Forum Sante De Decouvrir Le Mot "etiopathe" Et En
Menant Plus Loin Mes Recherches J'ai Lu Qu'il Etait Possible D'etre Soulage Par Manipulation Manuelle, Il
Faut Bien Sur La Premiere Fois Amener Une Radio Recente
Afin De Verifier Qu'il N'y Ai Pas De Fracture , J'ai Eu Rdv Assez Rapidement Au Debut Pour Me Debloquer J'y Suis
Allee 3 Semaines De Suite La C'est Tous Les 2 Mois Je N'ai Plus A Avaler De Medicaments Mon Moral Est Revenu,je
Refais De La Marche, Je Pense Que J'aurais Encore Des
Crises Mais Je N'attendrais Plus Et Surtout Il Est Hors
De Question Que Je Prenne Un Seul Medicament , Je Lui
Telephonerais Bien Vite .essayez ,c'est Incroyable Le
Nombre De Personne Qui Consulte.allez Voir A Etiopathe
Pour Plus D'information.j'habite Le Nord Si Vous Voulez
L'adresse C'est Pres De Lille

Portrait de russias
J'aime 0

Le message de KLINKA me rappelle que je ne suis pas revenu sur ce forum depuis le 26 mars dernier...et pourtant j'aurais dû....
Ce 26 mars ma cruralgie venait de se déclarer la veille, et je venais de consulter un ostéopathe/chiropracteur.....la douleur intolérable et insupportable a continué durant 5 jours et nuits...(absence de sommeil) tout en prenant des antalgiques et des anti-inflammatoires, rien n'y faisait...je me serais tapé la tête contre les murs.....je suis retourné voir l'ostéopathe précédent qui a à nouveau agi au niveau des sacro-iliaques et des lombaires, ainsi qu'un "rebouteux" qui a agi au niveau des nerfs en face antérieure de la cuisse....et le miracle s'est produit, la douleur a commencé à décroitre, et à marquer des pauses.....quel délice !!! j'ai bien sûr arrêté antalgiques et anti-inflammatoires qui de toute façon n'avaient aucun effet.....et le 17 mai (2 mois après) je reprenais le départ d'une compétition de course à pied de 10km avec un résultat fort honorable (44mn, pour 64 ans) et quelques petites douleurs...encore un mois après j'ai couru un trail de 85km avec néanmoins encore quelques douleurs dans certaines terminaisons nerveuses de la cuisse.
Je viens de revoir une "rebouteuse" qui a perfectionné le travail accompli précédemment, et je peux écrire aujourd'hui que c'est complètement de l'histoire ancienne.....plus aucune douleur...je coure comme un lapin.
Tirez-en les conclusions que vous voulez, mais sans jeter la pierre à la médecine officielle, heureusement qu'il existe des médecines alternatives.
Je peux donner plus de détails à toute personne désireuse d'en avoir.
J'habite en Gironde.
Courage et espoir à toutes les personnes qui souffrent de ce handicap, il existe des solutions douces et efficaces.
Pierre

Pages

Participez au sujet "cruralgie"

Articles à lire concernant "cruralgie"

  • ... S'abonner Cruralgie ... La cruralgie est une atteinte du nerf crural qui se définit au sens strict par ...