Portrait de Sofie57

Mon beau-père a été admis à l'hopital suite à des complications de sa cirrhose du foie, on nous a dit qu'il avait des varices oesophagienes et des ulcères à l'estomac. je voudrais avoir des témoignages des personnes ou des familles des personnes souffrant de cette maladie, comment l'aider? comment la maladie va t-elle évoluer? Merci d'avance pour vos réponses.

Portrait de Athina56
J'aime 0

Sofie,
Une cirrhose décompensée est donc la complication de la cirrhose : ascite, varices oesophagiennes, encéphalopatie (troubles du langage ou tremblements), hypertension portale, anémie, oedèmes etc... C'est un stade très avancé de la cirrhose. S'il a de l'ascite (eau dans le ventre) il faudra le ponctionner régulièrement.
Tu devrais prendre les témoignages de Titinne dans la discution : cirrhose + ascite ou : alccol par Aukrey.
Avec un traitement de longue haleine, ton beau-père peut y survivre. S'il a de la chance son foie peut "redémarrer" (mais c'est plutôt rare) ou avec une greffe du foie. Mais souvent, cette maladie est irréversible.
Bon courage.

Portrait de Sofie57
J'aime 0

Merci beaucoup pour ta réponse, mon beau-père sait exactement où il en ai mais il refuse la cure,il pense s'en sortir sans. Son foi fonctionne encore a 49%il a une hépatite c du diabète et par dessus tout il boit depuis ses 20 ans(il en a 55). Nous sommes désarmés face à ce problème, il est sorti de l'hopital après s'etre fait soigner pour des varices oesophagiennes et des ulcères à l'estomac; pour l'instant ça va il va rester quelques temps sans boire mais pas pour très longtemps ! Que faire, son médecin nous a dit que la maladie pouvait "stagner" s'il s'abstenait de boire mais au contraire s'il ne s'arretait pas cela pourrait très mal se passer dans les prochains mois.

Portrait de Athina56
J'aime 0

Sofie,
Tous les malades pensent s'en sortir sans cure mais ils se trompent, hélas ! Les choses ne doivent pas être prises à la légère.
S'il a une chance de s'en sortir, il ne doit surtout pas la gâcher parcequ'une fois le processus enclenché, il est extrêmement dur de l'arrêter.
Il doit bien entendu s'arrêter de boire et surtout suivre le traitement des médecins.
Nombre de témoignages ont démontré qu'un malade ne pouvait s'en sortir tout seul. Disons que je n'en connais pas.
Oui, je sais aussi l'histoire du foie qui se régénère tout seul, mais à un stade avancé de la cirrhose il n'y a pas de miracle et après c'est trop tard.
Son état de santé peut sagner pendant un moment, mais il sera obligé d'évoluer à long terme, soit dans le positif, soit dans le négatif.
Ton beau-père a déjà une cirrhose décompensée et la frontière entre d'autres complications n'est pas loin. A toi de méditer !
Je te donne ces conseils en toute connaissance de cause.
A bientôt de tes nouvelles.

Portrait de aukrey
J'aime 0

Je vois qu'Athina t'a parlé de nos conversations... En effet, je connais très bien le problème puisque j'ai perdu ma maman le 5 aout 2007 des suites d'une cirrhose alcoolique...
Déjà, il est clair et net, qu'un patient alcoolique qui boit depuis de nombreuses années jusqu'à en choper une cirrhose , ne peut pas s'arrêter de boire sans aide médicale. C'est ce qu'ils essaient de nous faire croire mais hélas c'est faux. Si tu savais le nombre de fois où ma mère me l'a dit! Et l'a même juré sur ma tête!
Les varices oesofagiennes ... C'est très dangereux car en effet, à chaque alcool réingurgité, il y a des risques pour que les varices se craquent ce qui entraine une hémorragie interne au pire des cas ... Sinon des vomissements ... Les ulcéres à l'estomac c'est pareil . Ma mère en a eu également. Comme te le disait Athina, ensuite , il y a des troubles de la mémoire, si ce n'est déjà ... , de l'ascite, qu'il doit sûrement déjà avoir, et des ponctions de + en + rapprochées ... , des encéphalopaties ( je pense le + dur que j'ai vécu .. ) , destruction physique (perte de poids, d'appétit, yeux jaunes , visage jaune, bouffit ....) . C'est horrible de voir les gens qu'on aime se détruire et je suis désolée de te dire ça, mais malheureusement nous sommes des incapables face à ça et en effet, une cirrhose est irréversible. Ce qui pourrait sauvegarder ton père en vie pour encore des années, ce serait la cessation complète d'alcool mais qui nécessite obligatoirement un cheminement hospitalier et médical.
Pour que tu te rendes compte de l'évolution ... Septembre 2005 , nous apprenions la cirrhose.... De 2005 à 2006, le ventre grossissait mais pas encore de ponctions , perte d'appétit , maigreur, bouffi ... Puis, de 2006 à aout 2007, hospitalisé 5/6 fois en 4 mois dans des états graves, varices oesofagiennes, encéphalopathie au mois de février, ponctions tous les mois ou toutes les 2 semaines ... 5/6L à chaque fois ..., faiblesse jusqu'à ne plus pouvoir marcher ... Puis le 5 aout 2007 , ma mère est décédée en son domicile ... Et c'est moi qui avait prévenu les pompiers ...
Voilà , cela va très vite mais ne perd pas espoir , et chacun réagit différemment ....

Bon courage à vous

Portrait de Noisetine
J'aime 0

Chère Aukrey,
je te lis régulièrement et j'avoue que je suis surprise par ta clairvoyance devant cette maladie dont la plupart ne parle jamais.
Je suis certaine que ton témoignage aide beaucoup de lecteurs silencieux....
Tu as une grande force et c'est vraiment bien que tu puisses ainsi évoquer les faits que tu as vécu.
je te souhaite une part de bonheur dans cette vie qui t'aura déjà si durement éprouvée.
La maladie du foie est aussi redoutable q'un cancer mais on n'en parle jamais !
Je t'embrasse

Portrait de aukrey
J'aime 0

Merci Noisetine pour ce msg ... J'ai vécu cette maladie pendant 2 ans et j'allais voir les médecins très régulièrement ... ce qui permet d'être bien calé sur le sujet !! J'ai une rage folle et je suis bien décidée à en parler !!
Encore merci et à bientôt ....

Portrait de anneso1606
J'aime 0

bonsoir moi c'est anne-sophie j'ai 26ans, ma maman est dans le même cas que vous (lire mon histoire avec aukrey sous le nom anneso16) comme mon adresse email a changé j'ai du changé de pseudo enfin bref
tu sais la machine va trés vire et je sais de quoi je parle quand ca commence il n'y pas d'arrêt ou alors trés rrement je pense, il faut se mettre devant le fait accompli c'est une maladie l'alcool qui tue de nombreuses personnes, plus qu'on ne l'imagine
ma mére s'en était remis depuis un ptit moment mais j'ai découvert à nouveau qu'elle rebuvait donc.....voilà la machine se renclenche à nouveau je l'ai vu aujourd'hui elle boit je le sais mais depuis quelques jours elle me dit avoir la gastro (je n'y crois plus quand j'ai vu aujourd'hui que la jaunisse reprenait le dessus et oui le teint jaune et le fond de ses yeux également ) dc son histoire de gastro .......l'autre jour elle me parlé d'infection urinaire apparement trés fréquente depuis un certain tps ca s'en va ca revient d'aprés ce qu'elle me dit, mais la aujourd'hui je me dis ca yé la machine de la cirrhose est reparti et là j'ai peur, car la dernière fois je l'ai pris a tps elle s'en est sorti d'un fil ms là je me dis que de tte facon je ne peux rien faire j'ai beau lui dire elle cntinu c'est une drogue et je n'arriverais pas à la renvoyé a l'hôpital si le jour où là je pense que ca n'ira plu je n'aurais pas le choix
c'est une maladie qui les détruit trés lentement s'en qu'on ne le voit et qui à un moment les détruit trés rapidement, et ns on reste là à voir ca sans aucun remède, mais avec la souffrance de les voir se dégrader petit à petit, c'est horrible
bon courage à toi, a bientôt !

Portrait de aukrey
J'aime 0

Bonsoir Anneso1606 !

Juste un ptit mot pr cette histoire de "gastro" ... En effet, à mon avis ce n'est pas la gastro mais des diarrhées qui seront très fréquentes dues à la cirrhose ... Ma mère en avait tout le temps...
Bon courage.

Portrait de Athina56
J'aime 0

Bonsoir à tous,
Me revoilà sur le forum.
Je confirme que les diarrhées ne sont pas des gastro lorsque l'on est atteint de maladie alcoolique.
Je le redis, une fois que le processus est engagé il est très difficile de faire marche arrière. La maladie est bien souvent irréversible, alors.... il faut s'accrocher !

J'envoie de gros bisous à Aukrey en espérant que son 1er Trimestre d'école se passe bien.
Athina

Portrait de aukrey
J'aime 0

Merci Athina ! Oui mon 1er trimestre se passe bien , je suis en terminale ES donc c'est difficile mais je tourne autour de 12 de moyenne générale donc ca va je m'accroche !

A bientôt

Portrait de mymy59
J'aime 0

bonjour a tous je suis mymy59 comme je l'est dit sur une autre discussion ma mere a une cirrhose du foie .les yeux jaunes lorsquelle elle est arriveré par le samu samedi derniers il l'on mit en coma artificielle pr suporter les appareils les 4 organes vitaus etaient toucher ( reins fonctionnai plus, tension tres basse ,(suite apparement a des vomissements donc chute de potassium & malaise) ils ont decouvert aussi plusieures ulceres a l'estomac qui auraient saigné.coeur faible et infection du foie tres atteint (cirrhose) ils ns on ps dit si il avait ponctionner qq chose je lis ds vos article plusieures ponction de liquide acie qu'est ce que c'est? IL l'on reveiller mais depuis ses prpos sont incoherent parfois lucide mais peu ils m'on dit que c'etai encore les produit qui agissai est vrai ou a t-elle perdu un peule sens de la realité? MERCI A TOUS

Portrait de oceanela
J'aime 0

bonjour moi je suis nouvelle .je suis OCEANELA quand je lis vos vie je me vois .ma mere est a l'hopital depuis 6jours c'est la premiere fois .quand le docteur ma dit que c etait une cirrhose du foie ma vie a basculer.on t'explique pratiquement rien je vois que des infermieres.je sais juste que pour le momment on lui a mis une perfusion pour arreter le saignement de l'osoephage.vous parler tous de ponction ventre gonfle ou meme d'acide je suis perdu .je sais pas .je me plaind mais j ai l impression que vous souffrer plus que moi puisque vous sa fait des annees que vous vivez cette maladie.merci a tous de m ecouter sa fait du bien d en parler.OCEANELA

Portrait de anneso1606
J'aime 0

bonsoir à tous, la ponction d'ascite c'est tt simplement le foie qui produit ca, en fait il gonfle et produit ce liquide que l'on appelle de l'ascite
ma maman a eu des varices oesophagiennes il y a plus de 2ans elle se les faites cotorisés apparement ca tient...elle vomissait du sang de tps en tps sans que je le sache mais autant qu'avant
ma mére a aussi uneinsuffisance rénale le medecin la mis sous albumine (produit qui fait repartir le fonctionnement des reins) elle en a eu des perfusions mais bof, et en afit lorsqu'il préléve l'ascite il doive ensuite remette de l'albumine pour compenser ts ce qui lui on enlever
j'espère que ca t'aidera à mieux comprendre mymy59
ts les jours j'allais voir les infirmière ms ts les jours elle ne savait pas trop quoi me dire à part qu'aujourd'hui c'était stable, rien d'autres
c'est dur à vivre, je le sais garder courage
je suis d'accord avec toi oceanela ca fait du bien d'en parler avec des personnes qui vivent ou on vécu la m^me chose, et c'est pour ca qu'il faut continuer à en parler et informer les gens qui prennent ca à la légére!
a trés bientôt à ts
anneso

Portrait de aukrey
J'aime 0

Bonsoir !
C'est vrai la vie bascule.... Quand j'ai appris la maladie de ma maman c'était en septembre 2005, je venais de rentrer au lycée et d'atteindre mes 15 ans ... Cela allait faire un an que j'étais partie vivre avec mon père ... J'ai appelé mon médecin traitant en lui disant que je m'inquiétais pour maman , que je voulais le voir. Il m'a reçu et ses paroles ont été brutales mais il fallait ça! Je me suis senti perdue... Il m'a dit en me regardant dans les yeux.. "Audrey, ta maman est perdue , c'est fini, on ne peut plus rien, elle a uen cirrhose du foie."
Mais qu'est-ce qu'il me dit ??!!! Je suis tombée de haut, pas trop puisque je m'y attendais mais tout de même! Et là en m'annonçant cela, je me suis perdue aussi. Je pensais ne plus jamais pouvoir sourir , ni rire, ni avoir la joie de vivre , moi qui l'avais tant ! Et pusi j'ai fait face à cette dure vie. Les séjours dans les hôpitaux, aller parler aux infirmiers mais qui ne peuvent pas trop en dire et qui ont peur car ils te voyent trop jeunes... Alors je me suis informée par internet et j'ai appris sur le tas .. Et je retournais vois mon médecin qui me donnait l'évolution, qui me prévenait de ce qui allait se passer, de comment il fallait que je réagisse ... Il m'a vraiment aidé. Il m'a dit une phrase qu'il m'a fait rire .. (façon de parler..) Il m'a dit : "Sois prêt d'elle , accompagne la" ... L'accompagner ? ! Mais comment? où? et en fait j'

Portrait de aukrey
J'aime 0

Je perds pas mes sales habitudes !! je tape trop vite sur le clavier!!!
je disais ... et en fait j'ai compris... Il faut les accompagner à la possible "fin" et leur prouver tout notre amour... Je l'ai pris pour un fou mon médecin ! Mais par moment je réalisais que ma maman voulait partir qu'elle en avait marre puisqu'elle n'arrivait pas à se séparer de ce putain d'alcool et qu'elle savait qu'elle allait partir... Alors du haut de mes 16-17 ans j'ai accompagné ma mère à partir... Et jusqu'aux derniers instants puisque le SMUR m'a demandé s'il fallait continuer d'essayer de la réanimer , je leur ai répondu de la laisser partir en paix. Qu'elle repose en paix. C'est un msg un peu pessimiste et pas très gai mais je pense qu'il faut tout de même y songer.... Et retenez simplement "profitez d'eux" même si c'est sans les accompagner pace que c'est très dur et qu'il faut l'admettre et qu'une issue est possible....
Bon je finis, gardez quand même espoir et faites de votre mieux pour les convaincre d'aller en cure !! Mais sachez que sans cure aucune guérison n'est possible....

Portrait de Noisetine
J'aime 0

Aukrey,
Toujours et encore merci de témoigner, tu es très émouvante. Je te souhaite du bonheur et BRAVO pour l'amour que tu as porté à ta Maman juqu'au terme de sa maladie.
Affectueusement

Portrait de aukrey
J'aime 0

Bonjour Noisetine
Merci beaucoup ... Je n'ai que ça à dire !
Affectueusement également.
A très bientôt

Portrait de kazinette
J'aime 0

Tout d'abord, je voulais dire que je trouve vos témoignages extrêmement forts et tous ont sensiblement la même histoire. Bravo au courage d'aukrey, être confrontée à la dure réalité de la vie si jeune, je sais si j'aurai le même courage à 46 ans.
Mon mari vient d'être hospitalisé pour ictère, ascite, oedèmes des membres inférieurs. Il est atteint d'un rhumatisme psoriasique depuis près de 10 ans et a suivi divers traitements relativement lourds (surtout pour le foie). Même si il avait une consommation d'alcool (on va dire raisonnable...) on vient d'apprendre d'après les résultats que les médicaments y était pour les 3/4 responsables d'une cirrhose.
J'ai reçu un premier compte rendu d'hospi (car il avait d'abord été admis en rhumato avant d'aller en gastro) et certaines analyses ont tendance à baisser : les transa, les GGT. Est ce bon signe ? Ca veut dire que son foie est pas complètement foutu ? Je me demande si je cherche pas à me rassurer, car quand je vais le voir je me rends compte qu'il a beaucoup maigri. Ca me fait peur.

Portrait de Athina56
J'aime 0

Ce soir, je vous écris pour vous faire part d'une BONNE NOUVELLE, enfin !.....
Après avoir connu la galère que vous connaissez tous et toutes (amaigrissement de 30 kg, ascite infectée, oedèmes, encéphalopathie, jaunisse, pneumothorax...) mon mari vient de subir une transplantation hépatique mardi, aprés une période de stabilisation bien-sûr. Bien qu'il soit trop tôt pour se prononcer, l'opération s'est bien déroulée. C'est comme une deuxième naissance !
Tout ceci pour vous dire, que personne ne doit baisser les bras et qu'il faut se battre jusqu'au bout. Gardez courage pour soutenir vos proches.
Athina

Portrait de Noisetine
J'aime 0

C'est une nouvelle CONSIDERABLE, les élus à greffe hépatique sont rares. Souhaitons une nouvelle vie à votre mari qui a encore beaucoup de chemin à parcourir. Tout est possible alors retenons le meilleur.
Amitiés

Portrait de Athina56
J'aime 0

Merci Noisetine pour tes souhaits. Maintenant, il faut laisser le temps que tout se remette en marche avec le nouveau foie. Il parait que ses analyses sont déjà nettement meilleures
Oui, tout est possible ! il faut garder espoir jusqu'au bout. C'est aussi un encouragement pour ceux qui se battent contre la maladie, auprès de leurs proches.
Amitiés

Portrait de aukrey
J'aime 0

C'est GENIAL ! Je suis enchantée pour Athina et ton mari ! C'est un très bon cadeau de noêl ... !! Je te souhaite beaucoup de courage ainsi car ton mari mais le pire est passé je pense...

Pour Kazinette ... Hélas , quand la vie s'acharne ... je préfére la combattre plutôt que de baisser les bras! Il y a un proverbe espagnol qui dit : "si la vida te da la espalda, tocale el culo!" Ca veut dire : "Si la vie te tourne le dos, tape lui le c^^" !! ;-)
Pour ton mari, je ne connais pas très bien ce que tout cela signifie (GGT...) mais ce que je peux te dire c'est qu'une cirrhos est irréversible... mais tu vois, Athina est un vrai modèle d'espérance!! J'espère juste que ton mari va stopper toute consommation d'alcool! Le fois est tellement fragile ... Et en cette période de Noel, pour les malades du foie, pas de chocolat!! On parle de plus consommer d'alcool mais c'est vrai, je ne sais pas si vos médecins y pensent mais les chocolats sont , bien sur , banis également...
De bonne fêtes à tous
Affectueusement....
A très bientôt

Portrait de sophie tremeaud
J'aime 0

Merci à vous tous pour vos témoignages, et oui si je suis là c'est que moi aussi ma maman est alcoolique avec une cirrhose très avancée.
- 10 kg depuis cet été, plus d'appétit, le ventre qui grossit et en plus elle a des plaies sur le visage comme des taches rouges elle dit que c'est un lupus non-guérissable, mais je ne la croie pas car elle vit dans son monde ne consulte plus son médecin traitant.
Pour Noël, j'ai pu voir qu'elle avait en + de nouvelles plaies sur les mains les pieds le coup et elle ne veut rien dire. Elle n'admet pas son état de santé et cela je l'ai compris, mais j'aimerais lire des témoignages sur la finalité de cette horrible maladie.
Au printemps, après bien des recherches, j'ai téléphoné à un nouveau médecin qui lui a fait passer un tas d’examens, elle a bien voulu me dire que le diagnostique n'était pas très jolie, cirrhose, varice, mais pas de tumeur, très peu de liquide ne nécessitant pas de ponction.
Ma maman devait retourner pour une écho en septembre et bien sûr elle n'y est pas allée.
Je m'interroge car elle n'a pas l'air d'avoir mal au ventre. Elle ne reste pas longtemps debout, elle fatigue vite et vacille entre son lit le frigo pour l'alcool et la télé. Si quelqu'un sait à quoi peu correspondre ses plaies merci de m'éclairer.
Ce n'est pas évident d'avoir une maman malade que l'on voie dépérir chaque jour et le pire c'est que l'on est candide impuissant. Je peux juste être présente et attendre.

Portrait de sev44
J'aime 0

Bonjour Sophie,

je viens de lire ton message et j'ai l'impression de voir mon histoire et celle de mon père . Il est comme ta mère, ne veut voir aucun médecin et lors des dernière prises de sang que nous avons fait au mois de juin où les GAMA GT atteignaient plus de 800 il a osé dire que c'était le laboratoire d'analyse qui avait fait une erreur.
Concernant les plaies sur le visage je ne sais pas ce que c'est. Mon père n'en a pas. Il a tout le physique d'un alcoolique à un stade avancé : yeux jaunes, bouffi et rouge, gros ventre, très maigre et très faible mais les plaies je n'en ai pas vu. Il a beaucoup de bleus car il titube et se cogne souvent quant il ne se casse pas la clavicule en voulant se lever de son lit mais ce n'est pas de sa faute c'est la couette qui l'a gênée et qui l'a fait tombée. C'est dangereux une couette!!!!! Comme tu le dis "ce n'est pas évident". J'ai 32 ans et ça fait 32 ans que je vois mon père boire. L'alcool a séparé mes parents, a éloigné ma soeur de mon père même si elle revient petit à petit. Je crois, je dirais même je suis sûre que nous ne pouvons rien faire si nos parents ne veut pas s'en sortir. C'est une sorte de suicide à petit feu. Mon père ne veut plus faire aucun examen, nous avons uniquement fait des prises de sang et une palpation du foie par son médecin. Il ne faut surtout pas lui parler d'autres analyses, d'échographie, ou d'hospitalisation. Il a été une seule fois en clinique en 58 ans et c'était pour sa cataracte. Pour ma part j'ai compris très tôt la maladie de mon père j'avais 12-13 ans et depuis je vis avec la peur, la peur qu'il tue quelqu'un au volant de sa voiture, maintenant c'est terminé il s'est fait arrêter et on lui a retiré son permis. Ce jour là enfin le lendemain matin j'ai dû aller le chercher au commissariat où il avait passé la nuit suite à son arrestation pour conduite en état d'ébriété. J'avais 22 ans et je t'avoue que c'est une drôle d'expérience. Depuis la séparation de mes parents ça fait 10 ans je m'occupe de sa maison (ménage) et de ses comptes, ses papiers car l'alcool prend tout son temps et il ne peut s'occuper de rien. Il n'a plus aucune motivation et c'est pire de jour en jour. Mon père à 59 ans il va fêter ses 60 ans en mars et on dirait un vieillard. Je ne sais pas si tu es comme moi mais en plus de la tristesse de la situation je suis aussi en colère. En colère car s'il avait voulu, il aurait pu s'en sortir depuis très longtemps ce n'est pas en soit une maladie incurable comme certaine sorte de cancer, alcoolisme peut être soigné si le malade le désire mais c'est vraiment le choix de chacun et on ne peut pas se mettre à leur place. On ne peut pas agir à leur place.
Et que c'est dur de rester sans pouvoir rien faire devant une personne qui se tue à petit feu. Je ne suis pas quelqu'un qui reste les 2 pieds dans le même sabot.

Comme le dit AUKREY il faut en prendre son parti et attendre. Profiter au mieux de nos parents et espérer le déclic. Pour mon père c'est trop tard, en gros j'attends la fin.

Je te dit bon courage et à bientôt

SEV44

Portrait de Eva 79
J'aime 0

Bonjour à tous...

C'est rassurant de pouvoir discuter avec des gens vivant une situation aussi difficile.Je me pose beaucoup de questions à ce sujet depuis environ 6 mois car mon père est alcoolique depuis plus de 30 ans et je crois qu'il a une cirrhose.Il le cache, ne consulte pas les spécialistes lorsqu'il a des crises de vomisssements.Il a perdu énormément de poid en un an seulement et continue de boire plus que jamais.Je me sens moins seule à présent, vos témoignages soulagent ma douleur et je sympatise avec chacun de vous.

Seulement, je me demande à quel stade il se retrouve: compensé ou décompensé?.Il a des crises de vomissements, a peu d'appetit, a maigri énormément, et a du sang dans les selles.Il est si petit...il n'a que la peau et les os.Il a eu une polype dans le rectum et demain il va passer un examen du colon pour savoir s'il y en a d'autres.Bref, les problèmes de santé n'ont pas cessé depuis presque un an.À quoi dois-je m'attendre pour l'année 2008?Est-ce que je risque de perdre mon père?Merci à tous ceux qui pourront répondre à ces questions qui me tourmentent...

Bon courage...

Pages

Participez au sujet "cirrhose décompensée"