Portrait de linou

Au mois de mars 2006 le radiologiste a vu une tache au poumon de ma mere mais nous n avons pas ete informe. Voila que 4 mois plus tard, un autre pneumologue nous dit qu il y a une tumeur de 2-3 cm au poumon. Ma mere a 74 ans et ils ne peuvent l operer. Aujourd hui elle a rencontre deux medecins pour la chimiotherapie et la radiotherapie; ils nous ont dit que ce serait plus dommageable de faire des traitements pour l instant (la tumeur est situee pres du coeur). Elle a subie des tas d examens pour voir s il y avait du cancer ailleurs mais rien. Les medecins ont dit que si son etat empirait il fallait retourner voir le pneumologue (cracher du sang, maigrissement, etc.)
Que faut-il penser, est-ce qu il faut attendre qu elle meurt ou esperer un miracle.
Merci de m avoir lue

Lunou

Portrait de anonymous
J'aime 0

Les examens complémentaires (I.R.M., scanner hélicoïdal, fibroscopie) ont dû permettre d'orienter le diagnostic. Il est à souhaiter que ces spécialistes connaissent leur métier. Bon courage.

Portrait de zézé
J'aime 0

je suis nouvelle sur le site mais j'ai déjà expliqué le cas de ma mère 80 ans chez qui on a diagnostiqué un cancer du poumon avec mét au foie. hier on lui a fait un scan de la tête, des poumons et abdo pour voir si les méta sont allées ailleurs, lundi 5 mars 2007 on voit l'oncologue et j'ai très peur de sa réponse.
bref, tout cela pour vous dire que les doc et pneumo qui ont vu ma mère depuis 4 ans ont vu une tâche aux poumons mais disaient " c'est rien c'est une vieille tache de pleurésie ancienne" et bien NON les doc SE trompent aussi ! comme je dis dans mon message que j'ai écrit auparavant, à partir d'un certain age, ils passent à cote de diagnostics graves, c'est à croire qu'en France on élimine les anciens de cette façàn ! pardon de cette dureté mais je n'arrive pas à pardonner à ce doc qui s'est foutu de moi en me disant que ma mère n'avait rien alors que le scan a montré le contraire ! toujours est il que ma mère souffre et que peut etre on aurait pu faire autre chose il y a 4 ou 5 ans, car elle a trainé, fatiguée, attrapant tous les microbes et maladies qui passaient etc...
C'est vrai qu'à leur age, la chimio, meme une mono chimio est dure à supporter. le tarceva a bien marché sur le poumon mais pas sur les métastases du foie, son état empire donc.
Pour votre maman voyez des specialistes de haut niveau si je puis parler ainsi ! ne laissez pas trop de temps passer, car après les traitements n'y font plus rien. Il faut se dire que le cancer du poumon est tres mauvais en diagnostic et que les chances de guérison sont si minces.... j'ai une amie de 42 ans a qui on a enleve carrement un poumon, c'est tres dur pour elle, mais l'espoir de guérison est là, il faut toujours espérer, meme lorsque l on nous dit le contraire, chaque personne est différente et ne réagit pas de la même faàon aux traitements.
je vous souhaite beaucoup de courage et peut être aurais je une réponse car les lecteurs sont nombreux mais les réponses rares, on les apprécie davantage me direz vous !!
Nous traversons des moments si difficiles que de pouvoir dialoguer avec des personnes qui vivent les mêmes situations, peu nous apporter du réconfort et nous mêmes pouvons réconforter et aider à comprendre et accepter nos souffrances.
A bientôt

Portrait de anonymous
J'aime 0

j'ai moi même un cancer du poumon diagnostiqué en juillet dernier.la tache était de 1cm mais on m'a fait un scanner, une fibroscopie dans les 2 jours qui ont suivi. 2 semaines plus tard je commençais la chimio et les rayons (je ne pouvais pas être opérée car moi aussi il était au centre et prés du coeur) c'est vrai je n'ai "que" 60 ans, mais aujourd'hui je suis en rémission même si les suites de la chimio sont un peu dur à supporter(polynevrite) j'habite pourtant une petite ville mais l'équipe est formidable et je vous invite à tout prix de consulter d'autres personnes il est innadmissible qu'on n'ait pas pris en charge votre maman et qu'on vous laisse ainsi. courage à toutes les 2, et je suis prète à répondre à toutes vos questions

Portrait de anonymous
J'aime 0

mon père a eu un cancer du poumon à l'age de 80 ans, quand on s'en est aprçu le docteur nous a demander de le laisser finir ses jours paisiblement dans son lit c'est à dire ni opération ni rien il nous a donné un délai de vie de trois mois, un mois une semaine seulement et il était mort. (01,07,1991). mais ce mois il l'a vécu bien entouré de tous les siens, bien chouchouté et ça a de l'importance . bon courage

Participez au sujet "cancer au poumon"

Articles à lire concernant "cancer au poumon"

  • Cancer S'abonner Cancer du ... l'autoexamen du sein c'est-à-dire à l'examen de son propre au sein par la patiente, il est possible de favoriser la découverte d'un ... au niveau du tissu squelettique, du cerveau, du foie ou du poumon. Il s'agit dans ce cas de métastases. Celles-ci sont susceptibles ...
  • Cancer , Régime S'abonner ... la constipation qui favorise la stagnation des excréments au contact des parois intestinales). En ce qui concerne le cancer du côlon il ... et du béta-carotène diminuerait la survenue du cancer du poumon. Néanmoins ceci est au centre d'une polémique entre spécialistes en ...
  • Cancer S'abonner Cancer primitif du poumon ... par la toux et l'inspiration (phase de la respiration au cours de laquelle l'air entre dans les poumons). Généralement, à ...
  • Cancer S'abonner Cancer de la ... cause de mortalité de cancer chez l'homme, après celui du poumon. Commenter 0 J'aime 0 ... Environ 10 000 décès par an en France sont imputables au cancer de la prostate. Il existe des facteurs de risque ...
  • Cancer S'abonner ... de cancer pour le sexe masculin juste après le cancer du poumon. L'adénocarcinome colo-rectal survient généralement après l'âge de ... est déclaré guéri si l'on ne constate pas de récidive au bout de cinq ans après une intervention destinée à retirer ...