Portrait de Invité

Bonjour. Heureux de retrouver sur ce forum qui semble pouvoir apporter enfin des réponses aux questions que l'on pose, du moins je l'espère.
Voici un problème. Je suis rentré en clinique depuis 48 heures pour une crise de colique néphrétique, comme toutes les crises de colique néphrétique, très violentes et très douloureuses.
J'ai rencontré un urologue-chirurgien qui me propose une intervention chirurgicale de type urétroscopie mais avant je dois passer un scanner.
Qu'est-ce que je dois faire? Est-ce que je dois accepter ou bien laisser passer les calculs le seuls.

Portrait de anonymous
J'aime 0

En théorie, quand on est confronté à la présence d'un calcul à l'intérieur de l'uretère c'est-à-dire du conduit qui transporte l'urine du rein vers la vessie, il est nécessaire tout d'abord de connaître le diamètre du calcul, sa position au niveau de l'uretère. Sa position au niveau de l'uretère peut être la suivante : soit il est situé dans la partie uretère haute, on parle dans ce cas de portion lombaire, soit il est situé dans une partie basse, on parle de portion pelvienne. Ceci est important pour la suite du traitement.
Le scanner a également a son importance. En effet, il va permettre de déterminer cette position et d'autre part son diamètre.
En théorie un calcul supérieur à 5 mm doit être retiré.
En fait, il y a une notion d'urgence qui intervient. Si le patient présente par exemple la fièvre cela est relativement urgent. Si d'autre part, il existe une insuffisance rénale c'est-à-dire que les reins ne possèdent plus leur capacité normale pour filtrer le sang convenablement, il s'agit également d'une relative urgence.
Pour intervenir on utilise un ureteroscope c'est-à-dire un appareil constitué d'une sonde est d'un système optique qui permet de visualiser l'intérieur de l'uretère.
Quand le calcul est situé dans la portion haute, cette intervention est plus délicate et nécessite un ureteroscope souple. Tout le monde, toutes les structures médicales urologiques ne possèdent pas ce type d'uretéroscope.
Éventuellement dans la partie basse le fait d'intervenir par ureteroscopie pose moins de problèmes.
Il est possible quand il n'y a pas urgence également d'envisager une lithotripsie (broyage du calcul). Cette réponse est une réponse théorique qui doit être adaptée à chaque cas.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Suite à votre message ,
je me pose la question pour la position cortico sinusale d'un calcul , peut t on envisager la LEC ou la sonde doubleJ ?

Atfon

Participez au sujet "Calcul urinaire"

Articles à lire concernant "Calcul urinaire"

  • Calcul de la vessie ... des cristaux de sels qui se forment dans l’appareil urinaire. Ils sont constitués d'acide urique ou de phosphate de ... (contenant de l'ammoniac et du magnésium), c'est le cas du calcul coralliforme le plus souvent en rapport avec une infection ...