Portrait de claire75

Bonjour et merci de lire et répondre à mon message.
Suite a une grosse contrariété, je me suis retrouvée aphone. Cela avait pratiquement duré pendant deux mois. J’ai bien sur consulté des ORL , des phoniatres et j’ai même suivi des séances de rééducation orthophonique… Tous étaient unanimes pour dire que mes cordes vocales ne présentaient aucune lésion organique. Mon aphonie est d’origine psychogène.
Bel et bien, j’ai eu le temps (une année et demi maintenant) de constater que mes « rechutes », qui sont fréquentes, sont déclenchées, par des situations d’énervement, d’angoisse et de contrariété. A cela je n’ai trouvé aucun traitement médical efficace. Cependant , il m’a été recommandé de voir un psy. Les questions que je pose sont les suivantes:
1.Quel est le rôle du psy quand l’origine des troubles et des agents qui me déclenchent l’aphonie sont connus ?
2. A partir de vos expériences, pensez- vous que cette situation est irréversible ?

Votre réponse, vos conseils me seront d’un grand apport. Tous mes remerciements

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour. En effet, il existe des aphonies psychogènes bien connues en psycho-neurologie et dont l'origine se situe au niveau du cortex cérébral. Ce sont les contrariétés et les stress très intenses qui provoquent ce type de phénomènes. Pour en venir à bout, il suffit, et c'est très simple, d'apprendre des techniques d'autohypnose très efficace.
La prévention consiste à RELATIVISER le message de l'autre. Bon courage.

Portrait de claire75
J'aime 0

Merci pour votre reponse.Je ne connaissais pas le concept. Il a fallu que je me documente pour decouvrir les objectifs et la methode. Le travail d'initiation commence, je vous tiendrai au courant de l'evolution de ma situation.Tous mes remerciements

Portrait de claire75
J'aime 0

L'autohypnose c'est miraculeux. les resultats sont spectaculaires. merci de m'avoir indiqué le bon chemin.

Portrait de XFCINEX
J'aime 0

voila j ai ma fille qui a perdue la voix depuis 15 jours l ORL n a rien trouve au niveau des cordes vocales il a dit que c etait psychique nerveux le stress je ne sais pas quoi faire je demoralise comme elle alors si quelqu un pouvait me donner une reponse ce serait gentil
je vois que vous avez parle autohypnose c est quoi a vrai dire ???
sonia a 17 ans et la elle commence a deprimer pour cette aphonie
merci d avance de vos reponses a venir

Portrait de anonymous
J'aime 0

Monsieur, Madame
Ne désespérez pas, ne perdez pas espoir. J’ai souffert de ce problème pendant deux années. Maintenant j’ai su comment remonter la pente. Il a suffit de suivre les conseils qui figurent dans la réponse ci-dessus pour que je reprenne confiance. L’Autohypnose, je ne connaissais pas, j’ai découvert cela grâce à mes recherches sur le web. J’ai acheté le Cd D’Alain Poux « j’améliore ma santé » et je trouve cela magnifique. Pour moi, l’autohypnose c’est une relaxation profonde qui m’a permis et qui me permet de recouvrer ma voix chaque fois que je la perds. Avec l’autohypnose, j’arrive à faire le vide et à déstresser. Ne perdez pas patience et Bon courage

Portrait de mamounette85
J'aime 0

bonjour, depuis 18 jours je suis aphone avec des difficicultés pour avaler et déglutir, malgré un traitement sous cortisone et antibiotique mon état empire, j'ai aussi des douleurs cervicales et des douleurs a l'épaule gauche je maigris et suis très fatiguée, je vis actuellement en afrique où il est impossible de passer IRM ou scaner, je précise que je traverse une situation de stress est ceque tout cela est lié ? je précise que je ne fume pas et bois pas d'alcool.merci de vos témoignages

Portrait de jirondin
J'aime 0

Bonjour, je viens vers Claire et cbrilland qui à travers vos problèmes et vos témoignages, m'avez donné une lueur d'espoir suite à des symptômes qui m"habitent et dont certains ressemblent fortement aux votres et que je traine depuis 10 ans environ sans que les spécialistes consultés ne remarquent une anomalie quelconque. Au jour d'aujourd'hui, je continue à avoir de fortes contractions au niveau du ventre et du diapraghme avec une respiration courte, accompagnées d'une forte difficulté à parler sans forcer et bien souvent je m'entends parler comme si j'avais l'oreille bouchée.et j'ai constament la langue qui picote. Ayant un poste à responsabilités, je pense que tout ça est arrivé suite au stress permanent que j'ai vécu pendant ces 17 dernières années.
Pensez vous que le concept de l'hypnose pourrait m'apporter au moins un soulagement suite aux séances que vous avez vécues?
Je lirais avec attention toutes les réponses qui me seront faites. Merci

Portrait de claire75
J'aime 0

Bonjour mamounette, bonjour Jirondin

Permettez-moi avant tout de rectifier une erreur de ma part. Claire n’est autre que C Brilland.
Je compatis avec votre douleur, et je fais de mon mieux pour vous parler de mon expérience, espérant que cela puisse vous aider. L’autohypnose dans mon cas a été une thérapie miraculeuse, voire magique. Chaque fois que mon problème resurgit, je reprends mes séances et jusque-là ça a toujours marché.je suis consciente d’une chose ca me détend. Et ca me rend ma voix. J’ignore les effets secondaires si toutefois ils existent.

Je pense qu’avant tout il faut y croire. Il faut essayer pour pouvoir juger.je ne connaissais rien de la psychothérapie encore moins de l’hypnose et de l’autohypnose. J’ai découvert cela à travers ce site. Je suis reconnaissante au médecin vulgaris qui me l’a fait découvrir

Je note toutefois que dans mon cas, et contrairement à vous, je n’ai connu aucune douleur physique. Ma souffrance est morale, et mon aphonie est due a un stress intense.sa nature psychogène est avérée.

Je vous encourage à essayer cette thérapie, cela ne pourra pas vous faire du mal. Bon courage et tenez bon. Notre mal se guérit par notre volonté.

Participez au sujet "Aphonie"

Articles à lire concernant "Aphonie"

  • ... S'abonner Aphonie ... Le terme aphonie vient de a (privé de) et phônê (voix), ce mot signifie une perte ...
  • ... ou trop aiguë, rauque et parfois complètement éteinte (aphonie). Apparition d’une apraxie : difficulté à effectuer des gestes ...