Portrait de djess04

bonjours voila j'ai mes anticorps de classes g sont positif je voudrai savoir ce que je risque clairmen merci

Portrait de djess04
J'aime 0

pr en dire plus sur moi jai fait une embolie pulmonaire il y aura 1an le premier janvier et pour savoir pkoi sa met arriver jai fais des ta d analyses et maintenant on me dit ke jai peut etre une autre maladie rare parce ke mes anticorps sont eleves et il fo ke jattende d aller voir un spcesialiste des maladie internepr en savoir plus mais c trop long c pour ca ke je me suis inscrit peu etre ke kelkun peu m en dire plus

Portrait de Morween
J'aime 0

Juste une question : des anticorps anti-quoi?
En effet, il exsite différents types d'anticorps (contre la toxoplasmose par exemple) donc il faut mieux préciser...

Portrait de djess04
J'aime 0

merci a toi c des recherches d'auto anticorps anti phospholipides positif o dessu de 15 u glp moi jai 24,9 u glp

Portrait de Morween
J'aime 0

Je précise que je ne suis pas médecin et qu'un spécialiste t'expliquera mieux les choses.
Les complications sont chez la femme : des avortements, un risque de thrombose (la formation de caillots sanguins et donc un risque au niveau de différents organes : cerveau...phlébite et embolie !), des problèmes au niveau de la peau...
Des traitements existent : corticoïdes +immunosupresseur (mais c'est lourd, et pas forcément efficace, c'est suivant les cas aussi)

ou alors : héparinemie, un anti-vitamine-K (avec suivi du taux de prothrombine INR - TP).

Portrait de djess04
J'aime 0

je te remercie mais jai deja fait une phlebite et une embolie et pour en savoir plus jai fais des exam sanguin et suis les resultat ke jai noter au dessu et donc surmen une nouvelle maladie a en croire mon plebologue, encore merci de mavoir repondu

Portrait de bahia
J'aime 0

bnj je suis nlle au forum, je suis atteinte du syndrome de sharp je suis sous nivaquine 100 2 prises par jour et cortancyl 3mg plus hydrocortisone 1 comp 2 fois par jour 1 matin et 1 à 16h, j'aimerais savoir si par miracle vous connaissez des personnes ayant été atteintes comme moi mais qui ont pu en guerrir, quoique je sais d'avance que c'est une maladie inccurable,, sinon j'aimerai en savoir + sur ce phénomène appelé maladie rare alors que bcp de gens en souffrent ,, merci de vouloir me répondre à bientôt

Participez au sujet "anticorps"

Articles à lire concernant "anticorps"

  • Les anticorps anti-australia, sont des anticorps ayant la capacité de neutraliser l'antigène australia. Plus spécifiquement, l'anticorps anti-AU ou anti-australia, est capable de neutraliser l'antigène qui se trouve à la surface du virus de l'hépatite B appelé également Ag HBs. Il s'agit de l'anticorps anti-HBs (appelé également Ac HBs).
  • La thyroïdite du post-partum est une thyroïdite silencieuse qui n'entraîne pas l'apparition de douleurs et qui survient environ trois à six mois après l'accouchement. Il s'agit d'une forme d'une thyroïdite auto-immune c'est-à-dire que la patiente fabrique des anticorps contre ses propres tissus et dont l'installation est insidieuse. Ce type d'affections concerne 5 à 25 % des femmes. La thyroïdite du post-partum s'accompagne d'un goitre peu important et indolore. Le goitre est une grosseur siégeant à la face antérieure de la base du cou. Il est le résultat d'une tuméfaction localisée ou diffuse du corps de la thyroïde. Un des exemples le plus connu de goitre thyroïdien est celui de la maladie de Basedow. Les analyses de sang mettent le plus souvent en évidence une hyperthyroïdie c'est-à-dire un excès de sécrétion des hormones thyroïdiennes de façon transitoire et durant quelques semaines. Par la suite la patiente présente une hypothyroïdie dont l'évolution est spontanément résolutive (qui se corrige d'elle-même). Les analyses de laboratoire montrent un taux d' anticorps antithyroïdiens élevé le plus souvent. Il est anticorps retrouvés ne sont pas les anticorps anti-TSH mais des anti-thyropéroxydases (TPO) Les examens complémentaires et plus particulièrement l'utilisation de d'iode 131 (scintigraphie) objective une fixation nulle devant la phase d'hyperthyroïdie tout d'abord, puis ensuite une élévation lors de la phase d'hypothyroïdie. Chez quelques patientes on a constaté l'apparition de symptômes cardiaques liés à l'hyperthyroïdie. Ces symptômes sont particulièrement intenses ce qui nécessite la prise de médicaments et en particulier de bêtabloquants. Pour les spécialistes en imagerie médicale, l'échographie met en évidence des foyers hypoéchogènes diffus ou d'aspect nodulaire. Il s'agit de lésions hypoéchogènes qui doivent être corrélées à la présence d'anticorps anti-thyroperoxydases. L'évolution de la thyroïdite survenant après la grossesse est identique à celle d'une thyroïdite subaiguë. Il s'agit d'une thyroïdite que l'on peut qualifier de silencieuse. On décrit typiquement deux phases tout d'abord une première phase d'excès de sécrétion d'hormone thyroïdienne dans les trois premiers mois qui suivent la grossesse. Cette phase est suivie d'une hypothyroïdie c'est-à-dire d'une insuffisance de sécrétion d'hormone thyroïdienne 5 à 6 mois plus tard. Cette deuxième phase se caractérise généralement chez la femme par une dépression plus ou moins importante.  Il existe un risque de récidive lors des grossesses ultérieures. Quand la patiente a une hypothyroïdie importante il est alors nécessaire de lui donner des hormones thyroïdiennes de manière transitoire (hormonothérapie). Plus rarement la thyroïdite du post-partum persiste après six mois ou encore l'appareil après un épisode de régression voire une disparition.
  • Variété d'anémie hémolytique s'accompagnant d'éclatement des globules rouges de nature acquise et auto-immune (le patient fabrique des anticorps contre ses propres tissus) se caractérisant par la présence d'anticorps froids. Les agglutinines froides sont des auto-anticorps dont la fixation sur les globules rouges est maximale à plus de 4° centigrades.
  • Les anticorps irréguliers, ou agglutinines irrégulières, sont des anticorps dirigés contre les globules rouges (ou érythrocytes). Ils sont présents irrégulièrement chez certaines personnes ne possédant pas l'antigène correspondant à la surface de ses globules rouges.
  • Les anticorps antinucléaires correspondent à une variété d'anticorps qui sont des auto-anticorps que possèdent certains individus, dirigés contre un ou plusieurs éléments du noyau de leurs propres cellules, et qui sont alors considérés comme des antigènes (corps étranger à l'organisme).