Portrait de Nathan Echrin

J'aimerais quelques renseignements concernant ce phénomène.

Tout d'abord, je voudrais savoir si un violent coup coup de batte de baseball par exemple peut suffir à rendre amnésique ou s'il en faut plus. Un coup porté n'importe où sur le crâne peut-il entraîner l'amnésie ou certains point sont ils plus sensibles que d'autres ?

Ensuite : les amnésies rétro-grade et post-traumatique sont-elles nécessairement liées ? La mémoire peut elle revenir

Peut-on récupérer sans trop de difficultés d'une commotion (suivie, j'imagine d'une période d'inconscience) et se remettre à marcher et à parler, par exemple ?

Est-ce qu'un coup (assez violent) porté au niveau des tempes peut entraîner une rinorrhée ?

Pour finir : quels peuvent-être les autres symptômes d'un coup violent sur l'organisme et quels sont les mesure prises par rapport à un patient amnésique ? (hospitalisation, traitement, ????)

Merci d'avance !

Nathan E.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour. Le texte amnésie a été mis à jour. Vous y trouverez, dans la partie classification, quelques réponses à votre question.
Ce texte se trouve dans l'encyclopédie médicale Vulgaris.

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour Nathan,

Que de questions ... Je vais tenter de répondre à certaines. Tout d'abord, effectivement un coup de batte de baseball peut effectivement provoquer un traumatisme cranien(TC). Certains signes telles qu'une hypersensibilité à la lumière ou au bruit peuvent être significatifs, parfois accompagnée de vomissements, et bien sur, maux de tête (la liste des symptomes n'étant pas exhaustive).
Certaines zones cérébrales sont effectivement plus sensibles à des problèmes de mémoire telles que les lobes temporaux et frontaux (c'est-à-dire sur l'avant du cerveau).
Les amnésies rétrogrades concernant les souvenirs récents (vs amnésies antérogrades : souvenirs anciens) peuvent survenir suite à un TC. Ce type d'amnésie n'est souvent que ponctuelle et ne concerne que quelques heures ou jours (la personne ne se rappelle pas de l'accident, parfois ni de la veille ni des jours ou heures suivants). Ceci est disons "normal" car à cause du choc le cerveau n'encode plus les informations mais généralement cet état ne dure pas. Le cerveau parvient plus ou moins bien à restaurer ses structures cérébrales (on parle de récupération cognitive spontanée et de plasticité cérébrale).
Dans les cas de pathologie acquise, il ne me semble pas exister de traitements pour les troubles de la mémoire dans le cas où ceux-ci perdurent (une entrée en centre spécialisé comme les centres de rééducation fonctionnelle est souhaitable car des évaluations et réhabilitations cognitives permettront de rendre compte des difficultés du patient et de trouver des moyens pour les pallier).
Un avis médical serait pertinent pour s'assurer qu'il n'y a pas d'hématome sous ou extra-dural en formation.
Tenez nous au courant des suites de cet accident qui je l'espère est bénin.

Gabali

Participez au sujet "Amnésie"

Articles à lire concernant "Amnésie"

  • ... S'abonner Amnésie rétrograde ... Favoris Imprimer L'amnésie rétrograde concerne les événements qui sont survenus avant le ...
  • Amnésie (type d') ... }); L'amnésie la plus classique est l'amnésie générale, c'est-à-dire celle qui correspond à la perte totale des ...
  • ... S'abonner Amnésie antérograde ... Favoris Imprimer L'amnésie antérograde désigne la capacité ou les difficultés à mémoriser ...
  • Amnésie lacunaire ... Favoris Imprimer L'amnésie lacunaire, de façon générale, est la conséquence d'une perte de ... ou d'une période de confusion mentale. Durant la période d'amnésie lacunaire on ne constate aucune trace de mémoire (mnésique). Voir ...
  • ... crânien, même quand il est léger, aboutit à une amnésie antérograde (perte du souvenir survenant après le traumatisme ... de connaissance initiale. En effet, le patient garde une amnésie que l'on qualifie de lacunaire c'est-à-dire que le mode évolutif de ...