Portrait de chrichris

Bonjour à toutes et à tous.

Nous avons découvert il y a quelques années que ma mère buvait. Après une période d'accalmie (pense-t-on), elle a recommencé. Elle refuse catégoriquement de le reconnaître et prétend ne plus boire et ce même au médecin qui vient de lui faire une prise de sang et a découvert un taux d'alcoolémie anormalement haut.
Nous ne savons comment faire pour l'iader à s'en sortir et même ne serait-ce qu'à prendre conscience de sa maladie. Nous avons essayé d'être à l'écoute, de lui proposer de l'aider à trouver le bon médecin, nous avons essayé la méthode dure en la disputant et en la menaçant. Rien n'y fait, elle continue de boire et à prétendre qu'elle ne touche plus un verre. Que faire ? Nous sommes complètement démunis et avons de plus en plus de mal à la voir se détruire. Je ne veux pas non plus que ces petits enfants la voit lorsqu'elle n'est plus lucide et que ses propos sont incohérents. si vous pouviez m'apporter quelques conseils, ce serait vraiment gentil. Merci d'avance pour vos réponses.

Portrait de dominique77
J'aime 0

j'ai l'impression de lire mon propre message ! ma mère a fait exactement comme la tienne depuis + de 40ans !
si tu lis mes messages intitulés "encéphalopathie" tu pourras voir où cela nous a conduit
même ivre morte et emmenée d'urgence en comas éthylique elle prétendait ne boire que de l'eau !
je ne pense pas qu'on puisse les aider malgré eux ! et on est très peu aidés dans ce combat !
courage

Portrait de chef
J'aime 0

Merci pour ta réponse même si elle ne me donne pas beaucoup d'espoir !!!
Comment te comportes-tu avec elle ? As-tu lâché prise ? Continues-tu à lui montrer que tu es consciente de ce qui se passe ?
Bon courage à toi aussi,

Portrait de anonymous
J'aime 0

Bonjour, avant tout il faut que vous sachiez que ceci est une réelle maladie dont on a honte..... La société tolère les gens qui fument, que se goinfrent, qui ont de multiples aventures amoureuses mais pas les ALCOOLIQUES... Vous est-il déja arrivé de vouloir aider quelqu'un qui fume trop ? Je pense que vous n'y avez jamais pensé...... Alors avant tout sachez que votre maman en souffre de cette situation..... et que malheureusement elle n'y peut rien.... Je souhaite pour elle qu'un déclic se fasse un jour mais elle seule peut prendre l'initiative de vouloir dire stop mais surtout arrêter de la culpabilisée encore plus elle l'est suffisamment comme ça.... pour l'aider essayé de faire des tas de choses avec elle, mais de grace ne la surveillée par en permance et surtout pas d'engueulade qui n'arrangent rien BIEN AU CONTRAIRE.... Amitié a vous

Portrait de dominique77
J'aime 0

bien sûr Francesca qu"on en a honte ! à mes collègues qui savent ma mère malade je dis qu'elle a un cancer car qu'on le veuille ou non ça rejaillit sur tout le monde !
c'est une souffrance bien sûr pour elle mais aussi pour nous ! au stade où on en est on ne peut que baisser les bras ! il ne faut attendre aucune aide de personne et surtout pas de la malade elle-même !
la mienne perd la tête un peu plus tous les jours ! elle fait n'importe quoi et même son médecin ne m'aide pas ! j ' habite à 300kms d'elle et impossible de faire plus que je ne fais !
j'ai bien peur de lâcher prise bientôt car je n'en peux plus ! je l'ai prévenue qu'à la prochaine prise d'alcool avec hospitalisation je la plaçais !
je pense sérieusement et pour également avoir contacté les centres d'appel au secours du combat contre l'alcoolisme , écrire au ministère de la santé ! n'est-ce pas une "non assistance à personne en danger" ? c'est à croire que tout le monde fait l'autruche dans cette maladie ! les médecins , la santé , les associations ! car comment comprendre qu'il faille que le malade soit demandeur ? c'est une abérration et tout ceux qui ont vécu dans l'entourage d'un alcoolique le confirmeront

Portrait de melanie
J'aime 0

Bonjour,

Je vis présentement la pire epreuve de ma vie... ma mère qui est alcoolique depuis que je me souviens est atteinte de la maladie de korsakoff...ou l'enfer plutôt. J'ai attendu toute ma vie d'avoir une relation avec elle et voila que tout mes espoir s'effrondre. Je suis seule a m'occuper de tout ça, elle est présentement a l'hospital jusqu'à ce que je lui trouve une résidence pour personne comme elle, tout ça a cause de l'alcool elle ne se souvient plus de rien sauf du passé lointain, sa doit faire cent fois que je lui explique quelle ne peut pas retourner chez elle, le lendemain elle me repose la question, sa me tue chaque fois... mon message va aux personnes atteintes de la maladie d'alcoolisme allez vous faire soigner ce n'est pas vous a qui vous faite le plus de mal ses aux gens autour de vous les épreuves on parsemmé ma vie a cause de l'alcoolisme de ma mère maintenant plus que jamais.

Portrait de JML
J'aime 0

Je connais peu de questions qui soient aussi complexes et aussi difficiles à aborder, à traiter. A prendre en charge.
Surtout aujourd'hui où les jeunes générations de femmes mélangent la prise d'alcool avec diverses drogues, douces ou dures...!
Raison pour laquelle, après une certaine expérience, j'ai crée une association, un site web et un forum d'entraide: FEMMADDICTIONS, afin de tendre la main à toutes celles qui ont maille à partir avec les addictions, à commencer par l'alcool.

J'y invite les femmes concernées à venir y parler, vous entraider.

Association et site web:

http://www.femmaddictions.fr/

Forum:

http://femmaddictions.actifforum.com/index.forum

Bien cordialement.

JML.

Portrait de anonymous
J'aime 0

je suis venu sur ce site, parce que moi aussi ma mère est alcoolique, mais malheureusement elle n'est pas la seule, son frère et sa soeur aussi(son frère as une cirrhse bien avançé et il n'a plus toute sa tete du coup).cette maladie est très difficile a gèrer.pour ma part ma mère boit depuis ma plus tendre enfance mais je ne m'en suis apperçu qu'au divorce de mes parents, c'est a dire a l'age de 9ans, et je ne sais pas pour vous mais moi j'en ai enormement souffert, je l'ai vu dans les pires etats possibles (dans ses urines comme dans son sang), finalement obliger de tout faire a la maison car mon grand frère fuiyait cet situation....il l'a fuit encore!!!!!!! j'ai gerèr comme j'ai pu sans jamais en parler a personne, sans jamais craquer, car quelque part c'est une "honte", mais il fallait faire face, elle est parti habiter près de chez sa mère pour soit disant se sentir mieux, mais elle a tjrs continuer, elle a du faire une dixaine d'hopitaux pouvant soit disant l'aider mais une personne alcoolique qui ne veut pas s'en sortir et qui ne reconnait pas etre malade, ne peux donc pas avoir la volonté;
Loin ou près d'elle j'ai tjrs essayer de l'aider, mais leur etat nous fait tellement mal qu'on fini par s'engeuler avec eux malgré nous.mais voila malheureusement pour moi, l'etat de ma mère ma bousiller ma vie et mon adolescence, au jours d'aujourd'hui j'ai du mal a vivre, et je sais pas comment agir et comment m'en sortir, je ne lui parle plus depuis deux ans parce qu'elle me telephonait tout les jours ayant bu et en pleurant, et chaque conversation m'enfoncer j'ai donc voulu tout stopper pour m'en sortir mais je le vis aussi mal que si je lui parler, je n'ai jamais eu ma mère a cause de cette maladie et ça fait soufrir de savoir qu'on a une mère mais qu'on a pas eu l'amour d'une mère que tout etre a normalement.merci de m'avoir lu....

Portrait de anonymous
J'aime 0

Ce témoignage est assez troublant car très ressemblant à la situation de ma mère; pour moi c'est nouveau car je viens de découvrir son problème d'alccol ...en fait je pense que cela fais plusieurs années que cela dure mais jamais personne ne m'avait ouvert les yeux. Je m'était habitué à la voir prendre ses crises ou ses propos sont incohérents et méchants envers moi et mes proches...c'est surtout son regard qui m'a mis sur la voie, quand elle est dans son état alccoolique elle n'arrive pas à me regarder en face mais elle regarde sur le côté...c'est très dur pour moi car elle n'exprime rien et biensûr m'assure que tout est au mieux dans le meilleur des mondes. Mais je vois bien qu'elle a un problème. je vis à 600km d'elle avec mon ami quand elle m'appelle(quelquefois plusieurs fois par jour) elle n'a rien à me dire et je sens qu'elle n'est pas lucide. Je pense qu'elle se cache pour boire . Je me sent impuissante car elle a vraiment un caractère fort et borné.

Portrait de tara
J'aime 0

je me sens très touché par vos témoignages, ma mère est également dans la même situation.j'ai 17ans et cela dure depuis mes premiers souvenirs.j'ai du m'habitué à ça et vivre avec,et on se rend compte rapidement que le problème a pour sources les autres .malheureusement.,Nos réactions plus ou moins maladroites ou excessives entraine des frustations qui doit se compenser en l'occurance par l'alcool.La plupart du temps elles sont issus d'un délire de persécution et la haine des autres en est imbibée.le seul moyen qui porte ses fruits c'est de responsabiliser ses personnes en leur exposant implicitement un de leur échec.Pour ma part j'ai jouer le role de l'echec en faisant toutes les conneries possibles tout en lui cachant pour qu'elle le découvre seule.En réalisant que je n'avait pu lui faire confiance dans les moments ou j'avais besoin d'elle(le sentiment d'utilité est très important chez eux) elle a bu énormement pour compenser puis s'est sensiblement calmée.voila.je pense qu'on diminuer le problème avec cette technique qui leur prendre confiance,pas forcément avec les procédés....,mais en tout cas bonne chance a tous et ne perder pas l'amour qu'ils ont pour vous ,vous etes leur seuls supports.biz

Portrait de lilas
J'aime 0

Bonjour
Ce n'est certe pas facile d'aborder ce sujet facilement, devant une mère alcoolique.Si elle refuse d'admettre cet état, c'est qu'elle refuse de voir Son état, elle en souffre, elle voudrait s'en sortir mais se trouve dans un labyrinthe, elle ne trouve pas la solution, elle a honte de l'image qu'elle renvoie, elle ne s'aime plus et va sur sa propre destruction. Pourquoi? elle ne sait pas
Il n'y a pas de solutions miracle, mais vous ses enfants pouvaient beaucoup pour elle, lui dire sans mechanceté, que vous savez, lui dire que vous l'aimez, lui dire que vous étes près d'elle, et que si elle tente de sortir vous allez mettre tout en commun pour l'aider.
Bon courage

Portrait de perrot
J'aime 0

bonsoir je vais voir 1 medecin pour 1cure en janvier je voudrais savoir comment ca se passe vous qui avez passez par la aidee moi combien de temts ca dure ' prise en charge secu merci a bientot

Portrait de anonymous
J'aime 0

Moi aussi je consomme de l' alcool régulièrement .J' ai essayé la post-cure.mais rien n'y afait.Mais ne déprime pas il faut se dire que c' est un parcours très long

Portrait de mélie
J'aime 0

ma mère est alcoolique depuis bientot 20 ans ,comme le dis Tara c'est une haine des autres l'impression de ne pas etre comprise ,de ne pas etre aimée ,je pense au final d'avoir raté sa vie ...je n'ai plus de discussions réelles avec elle ,pas que j'en ai peur mais cela se fini toujours par une dispute et je hais les disputes inutiles ,j'en ai déjà parlé ,elle en est fière prétextant que c'est parceque je ne tiens pas l'alcool que je lui en fait le reproche .Tout est bon pour boire la colère ,la joie ...Elle ignore sa petite fille ,la "supportant" difficilement ,j'ai laissé tombé ,mon père a pris un appart et y retourne régulièrement ,je me sens coupable mais totalement démunie ,car aucun statagème n'a fonctionné.
L'alcool lui permet de déverser sa haine en toute tranquilité mais aussi en toute conscience ,elle s'en souvient très bien après et bien qu'elle en soit la première à en souffrir elle ne lache pas .

Portrait de valeria
J'aime 0

Ma mére alcoolique depuis toujours vient de se faire hospitalisée pour une opération, elle est en ce momemtn en plein manque et en plein delire...Ils l'ont attachée à son lit pour éviter qu'elle ne se fassedu mal. Mais médecin et infirmiéres ne nous disent rien...je ne sais pas comment cela va évolué...combien de temps ce délire va durer, comment cela va se passer aprés...Aidez-moi s'il vous plait.

Portrait de anonymous
J'aime 0

bonjour, ma mere boit depuis l'age de mes 4 ans,je ne m'en suis apercu qu'a 12 ans lorsque je rentrais de l'ecole et que la table du midi n'etait pas debarassee elle etait allongee dans son lit pretextant une migraine alors je n'ettoyais tout lui mettais de l'eau fraiche sur son visage et restais pres d'elle, elle se levait comme si de rien n'ettait. Plus les annees passe et plus elle s'enfonce de l'aide elle n'en veut pas elle dit qu'elle ne boit pas que si elle

Portrait de lisa1234
J'aime 0

ma grand mere etait alcoolique aussi, elle nier des qu'elle buvait, elle devenait aroquante, provocatrice mais elle nier.
aujourd'hui les medecins lui trouver des maladies puis disait que finaleent elle avait pas ces maladies puis d'autre jamais sa n'été sur , puis elle lisait est c'est endormi et elle ne c'est plus jamais reveiller...

C'est une maladie qui bouffe tous fau avoir de la patience et de l'espoir face a des personne alcoolique qui bien sur de veulent pas da'ide car prédente de pas l'etre mais je pense quil ne faut pas lacher prise !

Portrait de nono
J'aime 0

tous les témoignages que je lis me font penser a mon histoire;ma mére est alcoolique (mon dieu comme c'est dur!) suite a la dépression de mon pére elle a voulu etre forte et l'a garde a la maison pendant 2 ans .... et puis elle a craqué et a commencé a boire,j' avais a peine 9ans... elle m'a gachée mon enfance,mon adolescence et continue dans ma vie de femme!mon pére a toujours été dépressif,donc sous calmant et dans un autre monde ,il n'a jamais bougé(méme lorsqu'elle me menaçait avec un couteau).aujourd'hui aprés plusieurs hospitalisations et pas encore58 ans le diagnostic est terrifiant: cirrhose en 2000,atteinte du cerveau en 2003 ,les reins ne fonctionnent plus bien,crises d'epilepsie et là pancréatite et maladie de korsakoff(je ne sais pas si c'est la bonne orthographe), les médecins nous laissent peu d'espoir... et le sentiment que j'éprouve c'est de la haine pour ma mére et pour mon pére !!! on n'a pas le droit d'infliger ça à ses enfants! pas le droit de se détruire à ce point; autant se tirer une balle dans la téte ,vous ne croyez pas??? désolée d'etre aussi pessimiste mais le résultat est le méme avec tellement de souffrance... et pourtant moi aussi j'ai tout essayé pour qu'elle arrete,sans succés...

Portrait de anonymous
J'aime 0

C'est encore moi,nono! Depuis la derniére fois pas beaucoup de changement, ma mére ,hospitalisée depuis le26-12-06 est rentree aujourd'hui ...Samedi dernier j'avais été la voir avec mon frére et mon pére; ce fut horrible ,elle parlait à mon pére ,a plus ou moins reconnu mon frére,mais moi pas du tout...elle m'avait carrément zappée!! Néanmoins meme si aujourd'hui elle parait un peu mieux ,je trouve inadmissible de la renvoyer chez elle car on voit bien qu'elle n'a plus toute sa tete;et en plus pas le temps de mettre en place le service d'aide vu qu' on a su mercredi qu'elle sortait aujourd'hui !!! on m' a gentiment dit qu'elle prenait la place d'une personne qui en avait plus besoin qu'elle, seulement par rapport au fait qu'elle n'avait plus de soins infirmiers... je vous avoue etre assez scandalisée par le systeme, étant donné qu'en plus des demandes de moyen séjour pour convalescence ont été faites!!! Qu'en pensez-vous? Heureusement que les services sociaux sont intervenus et ont trouvé une infirmiére à domicile pour lui faire au moins la toilette...J'aimerai avoir plus d'infos sur le syndrome de korsakoff; si vous etes dans une situation similaire à la mienne pouvez-vous me répondre,le médecin traitant m'a dit que cette maladie évoluait toujours et que c'était par poussée... ça ne nous (ma famille et moi) promet rien de bon!!! parlez-moi SVP ;merci.

Portrait de Alex25
J'aime 0

Bonsoir à toutes et à tous,
Cela m'impressionne et me rassure (je ne sais pas si c'est vraiment les bons termes) de savoir que l'on est pas seul dans cette situation.
Ma mère aussi est alcoolique, et ce depuis peu, quoique c'est déjà trop. je me dis que si une personne est alcoolique depuis peu, les chances de guérison sont plus importantes, mais quand je vois qu'après une cure, seulement 1 mois d'abstinence, j'ai peur et je ne sais pas ce que l'on peut faire.
Pour moi l'alcoolisme est intolérable chez une femme... et pire chez une mère, je ne dis pas que c'est plus tolérable pour un homme, mais de voir ma mère dans cette état c'est vraiment très difficile, la souffrance que cela peut engendrée au sein de notre famille, pourtant rien ne pouvait présager une telle situation. une mère ne devrait elle pas être le pilier d'une famille, un soutien...
On se sent vraiment très vulnérable et que faire fac à cette situation quand on voit qu'une cure n'a pas réussi à nous aider. Quelles sont les moyens de vraincre cette maladie ? Quel est le pourcentage de réussite de sevrage ?

Participez au sujet "Alccolisme des femmes"