Portrait de mimi la souris

salut, si quelqun a envie de partager des infos, des sentiments ou encore son vécu...

Portrait de antoine leporier
J'aime 0

C'est exact, c'est à propos d'une amie intime de ma femme qui a les mêmes problèmes c'est-à-dire en adénocarcinome bronchique ou pulmonaire.
Je peux vous raconter l'histoire de cette maladie.
d'après ce que m'a dit l'équipe des médecins qui l'ont soigné ça concerne environ 30 % des cas de cancer primitif du poumon. Cela entraîne une destruction de la paroi des bronches et pénètre même dans la substance qui se trouve entre les alvéoles pulmonaires ce que l'on appelle le parenchyme pulmonaire.
Au cours de cette maladie des métastases sont fréquentes et ce type de maladies pulmonaires semble se développer plutôt sur les cicatrices anciennes cicatrices de maladies pulmonaires surtout quand elles sont fibreuses et sur la fibrose interstitielle chronique qui est le type le plus fréquent chez la femme.
Je dois préciser que cette personne ne fumait pas.

Elle a commencé par tousser et avoir des douleurs dans le thorax puis à ne plus pouvoir respirer et enfin à cracher du sang. Ensuite elle a été fatiguée a eu de la fièvre et a commencé à tous les traits abondamment. Progressivement la perdue du poids et a eu des difficultés pour s'exprimer (le médecin parle de dysphonie,
le traitement par antibiotiques a entraîné l'apparition d'une pneumonie qui a récidivé et enfin maintenant
hippocratisme digital parce qu'elle a un cancer non à petites cellules.

Est-ce que c'est les informations que vous avez vous-même ?
et de votre côté quelles sont les symptômes, racontez-nous comment la maladie est arrivée est-ce que c'est de la même manière ?

Portrait de polo.laf
J'aime 0

Bonjour je suis étudiant en médecine de fin de 4eme année je travaille en ce moment en oncologie thoracique et tous mes patients ont un adénocarcinome pulmonaire.
Il peut être "non" à petite cellules ou à petites cellules
Le diagnostic est fait par la biopsie lors de la fibroscopie bronchique.
Ensuite on procède à un bilan d'extension car il est rapidement métastatique: localisations secondaires pulmonaires, hépatiques, cérébral, osseux++, surrénales.
Donc on fait un TDM (=scanner) abdominal et surrénalien
un TDM cérébral
une scintigraphie osseuse
une TEP (Tomographie par emission de positons) qui permet de voir les métastases
Mais le diagnostic n'est fait uniquement que sur la biopsie et son analyse en laboratoire d'anapathologie (analyse des tissus)
Le cancer peut se révéler de maintes façons:
une embolie pulmonaire, une difficulté à respirer (dyspnée), hemoptysie (cracher du sang), toux, un syndrome cave supérieur (oedemes de la face et des creux susclaviculaires, syndrome de Claude bernard Horner et turgescence jugulaire) ou des manifestations du à une autres localisation.Aussi dysphonie (du mal à parler, dysphagie du mal a avaler, voix bitonale..etc)
Les facteurs de risques sont le tabagisme, l'exposition professionnel tel amiante.Le diagnostic est assez péjoratif avec tout stade confondus 10%¨de survie à 5 ans.
Le traitement dépend du type de tumeur:
Si il est à petites cellules
Chirurgie et chimio sauf métastatique que chimiotherapie
SI il est a non petite cellule Chimio+ radiotherapie sauf si dessiminé alors chirurgie
Hippocrastisme digital ( les ongles en verre de montre) est un signe d'insuffisance cardiaque droite du à l'hypoxie c'est à dire au manque d'oxygénation du sang ( du au cancer pulmonaire)
La fatigue (asthénie) est surtout du aux chimiothérapies qui abaissent significativement le taux de globules rouges (hématies) = anémie

Portrait de ginette1
J'aime 0

Bonjour,
On m'a diagnostiqué un adénocarcinome pulmonaire en juillet 2007. J'avais des douleurs articulaires aux doigts et une épaule. Alors mon medecin m'a fait passer une radio pulmonaire, comme ça et le résultat nous a fait tomber en bas de notre chaise. Tout plein de petits nodules en dessous de 1cm. La série d'examens a commencé. Bronchoscopie, thoracoscopie sous anasthésie, 2 douzaines de prises de sang....Les pneumologues ne s'entendaient pas sur les résultats car je n'avais pas de symptômes.
Je suis allée voir l'oncologue de l'hôpital et il m'a dit sans préambule, 6 mois à 1 an sans traitement. Je ne comprenais pas ce qui m'arrivait.
J'ai commencé en août des traitement de chimio, 12 traitements, terminée en janvier dernier. Il y a eu diminution de nodules, et la métastase sur la surrénale est disparue.
J'ai travaillé sur moi, me disant que la maladie ne m'aurait pas...mais est-ce assez? Je dois repasser un scanner en début juin. Je saurai à ce moment ce qui se passe dans mon p'tit corps.
En attendant, je vis au jour le jour mais je n'oublie pas de faire des projets. Nous avons même voyagé un mois en Europe. Je vis au Québec.
Qu'en pensez vous doc Polo?
Ginette

Participez au sujet "adenocarcinome"