Vin (intolérance)

Voir également Widal (syndrome de)

Plusieurs substances contenues dans le vin peuvent être responsables de réactions d'intolérance à cette boisson :
Les amines biogènes : histamine, tyramine, phényléthylamine, sérotonine, putrescine, cadavérine
Les alcools : l'éthanol et son produit de dégradation l'éthanal (acétaldéhyde)
Le dioxyde de soufre appelé également sulfite

Parmi les constituants cités précédemment, l'histamine ne semble pas jouer de rôle dans l'intolérance.

En ce qui concerne l'éthanal, il semble que certains Japonais présentent une carence en cétaldéhyde déshydrogénase qui est une enzyme dont la présence dans le sang est nécessaire pour permettre l'absorption normale de l'éthanal.

Les sulfites sont à l'origine d'une intolérance et non d'une allergie vraie.

Actuellement, le dioxyde de soufre est surveillé par un comité d'experts en additifs alimentaires (FAO et OMS) mais cela empêche pas certaines substances toxiques d'être présents dans tous les vins. Ce produit doit normalement être supporté par l'organisme sauf chez certaines personnes présentant un déficit extrêmement rare en une autre enzyme (le sulfite oxydase).
Depuis 1986, la FDA (Food and Drugs Administration) exige que la teneur en sulfite soit mentionnée sur les étiquettes lorsqu'elle dépasse 10 mg par kilo. Il y a peu de temps, le comité FAO-OMS a exigé l'abaissement du taux de sulfite dans certains vins blancs.

Symptômes de l'intolérance au vin
Survenue de bouffées sanguines appelées flush facial, même sans absorber de grandes quantités de vin
Malaise chez quelques patients
Palpitations
Sensations de chaleur au niveau de l'estomac (tout particulièrement chez les Japonais et les Asiatiques)
Maux de tête à type de migraine. Ce signe est rencontré dans environ 50 % des cas.
Réactions allergiques à type d'urticaire survenant dans environ 25 % des cas.
Gêne respiratoire et nasale. Les gênes respiratoires sont proches des symptômes liés à l'asthme.
Réactivation du syndrome de Fernand Widal : il s'agit d'asthme apparaissant après l'absorption d'aspirine. Cette affection survient essentiellement chez l'asthmatique chronique (de longue durée) présentant également une polypose (présence de polypes) dans le nez et les sinus.
Oedème de Quincke (très rarement)

Biblio
G. Kanny et coll. " L'histamine influence par la tolérance au vin chez les sujets normaux " allergologie est immunologie, vol. XXXI, numéro deux, 1999.
G. Kanny et coll.., " les intolérances au vin : un modèle d'étude des fosses allergies alimentaires ", Rev. Fr Allergol., 1997,37 (3), 381-386

Forum : discussions concernant "Vin (intolérance)"

  • ... Bonjour, Depuis deux ans, je ne supporte plus de boire du vin , le soir. Les médecins me disent de ne pas boire mais j'ai du mal à me dire que jamais plus je ne boirais un verre de vin avec un bon dîner. La dernière fois soir de la St. Valentin j'ai bu un ...
  • ... Bonjour, Depuis deux ans, je ne supporte plus de boire du vin , le soir. Les médecins me disent de ne pas boire mais j'ai du mal à me dire que jamais plus je ne boirais un verre de vin avec un bon dîner. La dernière fois soir de la St. Valentin j'ai bu un ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Vin (intolérance)"

Commentez l'article "Vin (intolérance)"