Vertige et étourdissement

Latin : vertere : tourner

Définition 

Terme utilisé fréquemment, et de façon souvent inappropriée, pour décrire des sensations variées comme une faiblesse, une impression de "tête qui tourne", de tête vide, etc…

Généralités 

Autrement dit, le vertige est en quelque sorte une erreur de perception du malade qui ressent lui-même son corps tourner, alors que les objets qui l'entourent semblent animés d'un mouvement tournant.
Cette sensation rotatoire, correspondant au vertige rotatoire ou vrai vertige, est due à un trouble de l'équilibre par atteinte de différentes pièces anatomiques de l'oreille interne (labyrinthe, nerf vestibulaire).
Les vertiges sont souvent confondus avec les étourdissements, susceptibles également de regrouper un nombre élevé d'impressions ne correspondant pas exactement à la définition médicale de ce terme. C'est ainsi que des céphalées (maux de tête), des paresthésies (fourmillements), une vision floue et même une confusion mentale peuvent être pris pour des étourdissements ou des vertiges.

Classification 

Il faut distinguer le vertige physiologique du vertige pathologique :

1) Le vertige physiologique se produit quand le cerveau est soumis à un dérèglement, c'est-à-dire quand le système vestibulaire, qui est responsable de l'équilibre chez l'Homme, est confronté à des mouvements auxquels il n'est pas habitué ou adapté.
C'est le cas du mal de mer ou d'une position inhabituelle de la tête en position extrême en arrière (regarder le ciel pendant un temps trop long, en position debout).
Les vertiges de position qui surviennent quand le sujet change de position, ou à la suite d'un mouvement de la tête, font également partie de cette variété de vertige physiologique.

2) Le vertige pathologique résulte de problèmes du système vestibulaire ou du système visuel.
La première tâche est de préciser exactement ce que le patient signifie lors de sa plainte. En effet, une perte de connaissance, l'impression de devenir bizarre, d'avoir un vertige, d'avoir une impression étrange, d'avoir eu un étourdissement ou d'autres symptômes subjectifs correspondent pour le patient à des vertiges.
La durée du vertige permet également au médecin de savoir si celui-ci est d'origine centrale (atteinte du système nerveux central) ou d'origine labyrinthique (c'est-à-dire par atteinte des organes de l'oreille interne).

Aucun commentaire pour "Vertige et étourdissement"

Commentez l'article "Vertige et étourdissement"