Sein (anatomie, physiologie)

Latin : mamma.
Grec : mastos.

Définition 

Le sein est un organe pair et globuleux situé en avant et en haut du thorax. Il contient la glande mammaire (qui se développe au moment de la puberté) noyée dans du tissu graisseux.

L'aréole (en anglais areola) est la zone de coloration rougeâtre et de forme circulaire située autour du mamelon.

Le mamelon (en anglais nipple) est la saillie, l'éminence en forme de cône qui constitue la pointe du sein de la femme ou de l'homme.

Les tubercules de Montgomery sont des petits grains disséminés à la surface de l'aréole. Ils deviennent saillants vers la huitième semaine de grossesse.

Généralités 

Le sein possède une place particulière chez la femme chez laquelle il joue un rôle non seulement nourricier mais aussi esthétique et bien entendu sexuel. Une des premières manifestations de l'excitation sexuelle de la jeune fille se déroule au niveau du sein. Ainsi, l'érection du mamelon est suivie d'une turgescence de l'aréole et d'un gonflement de toute la glande mammaire.

Anatomie 

Les seins présentent, dans les deux sexes, une zone pigmentée en leur centre, de coloration marron foncée, appelée l’aréole.

Chez la femme, cette zone contient de petits orifices qui correspondent aux canaux excréteurs d'une vingtaine de lobes constitués de glandes destinées à fabriquer le lait.
Ces canaux excréteurs (canaux galactophores) débouchent au niveau du mamelon.

Anatomiquement, les seins sont constitués de tissu graisseux contenant les glandes mammaires proprement dites. Ils reposent sur une couche musculaire, le muscle pectoral, recouvrant lui-même le thorax.
Les seins sont soutenus par un système constitué par la peau et par des fibres qui pénètrent à l’intérieur de la glande mammaire, participant ainsi à leur maintien.

Chez l’homme, le sein ne joue aucun rôle (il ne contient pas de glandes mammaires).

Aucun commentaire pour "Sein (anatomie, physiologie)"

Commentez l'article "Sein (anatomie, physiologie)"