Potassium dans les urines

La quantité de potassium dans les urines (ou kaliurie) est mesurée pendant vingt-quatre heures.

La quantité normale de potassium contenue dans les urines de 24 heures se situe entre 35 et 80 mmol.

Elle diminue généralement en cas de mauvais fonctionnement des reins, ainsi qu’en cas d’absorption d’un diurétique (médicament faisant uriner) par le malade. Les diurétiques ont un effet contraire à celui de l’aldostérone * qui est une hormone réglant l’équilibre entre le sodium et le potassium, en modulant l’excrétion par les reins.

La quantité de potassium contenue dans les urines augmente en cas d’hyperaldostéronisme, c’est-à-dire quand il existe une sécrétion exagérée d’aldostérone dans le sang. Quelquefois, la prise de médicaments hypokaliémiants fait également diminuer la quantité de potassium dans les urines.

* L’aldostérone est une hormone sécrétée par les corticosurrénales ** ayant la capacité de régler les mouvements du sodium et du potassium au niveau rénal.

** Les glandes surrénales sont des glandes endocrines située au pôle supérieur de chacun des deux reins. Il existe donc dans l’organisme 2 glandes surrénales. Elles sont de couleur jaune chamois, et pèsent environ 5 grammes. La dissection anatomique d’une glande surrénale montre qu’elle est formée de deux parties: la cortico-surrénale (zone corticale : externe) et la médullosurrénale (région médullaire : interne).

  • La zone corticale (cortex) présente trois couches, de l’extérieur vers l’intérieur : glomérulée, fasciculée et réticulée. L’essentiel des nombreuses sécrétions hormonales provient de la zone fasciculée. On les répartit en trois groupes: les minéralo-corticoïdes (aldostérone, hormone réglant les variations du sodium et du potassium au niveau rénal, et par la même occasion la tension artérielle), les gluco-corticoïdes (dérivés naturels de cortisone : cortisol, dont l’action anti-inflammatoire est importante) et les stéroïdes sexuels (androgènes chez l’homme, œstrogènes chez la femme).

  • La région médullaire est moins étendue que le cortex. Elle sécrète la noradrénaline et son dérivé, l’adrénaline, qui interviennent dans les états d’urgence (stress) et maintiennent l’homéostasie (faculté qu’ont les êtres vivants de maintenir ou de rétablir certaines constantes physiologiques - concentration du sang et de la lymphe, pression artérielle, etc. - quelles que soient les variations du milieu extérieur). Ces deux hormones, leurs précurseurs et leurs dérivés constituent le groupe des catécholamines.

 

Forum : discussions concernant "Potassium dans les urines"

  • ... géographique j'ai du faire ces prises de sangs dans trois labos différents. je trouve de grosses différences entre certains ... au niveau des hématies, du fer, du calcium et du potassium voici les résultats : prise de sang du 13 02 2009 hématies 5 ... long cours, de fatigue, et de la présence de sang dans les urines non éucidées (examens effectuées). la baisse de fer pourrait-elle ...
  • ... dire que je suis un peu predue par ces taux différents dans le sang, dans les urines, FAN moucheté(?). Mon médècin, qui est génial, est elle-même un peu ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Potassium dans les urines"

Commentez l'article "Potassium dans les urines"