Ostéomalacie

Grec : ostéon : os et malakia : mollesse.

Définition 

L'ostéomalacie correspond à la déminéralisation généralisée de l'adulte et du sujet âgé, due à une insuffisance de fixation du calcium et du phosphore, du support constitué de protéines (matrice protéique) qui composent le tissu osseux, ou tissu ostéoïde du squelette.

Classification 

L'ostéomalacie infantile porte le nom de rachitisme ostéomalacique.

On distingue classiquement :

  • L'ostéomalacie axiale qui est une variété rare d'ostéomalacie vitaminorésistante, apparaissant après l'âge de 50 ans. Les patients atteints par cette affection présentent des douleurs du rachis (colonne vertébrale), et parfois aucune douleur (ils sont alors asymptomatiques, en ce qui concerne la symptomatologie douloureuse). Les radiographies, plus particulièrement celles du bassin et de la colonne vertébrale, montrent un épaississement de la trame osseuse.
  • L'ostéomalacie hypophosphatémique est une variété d'ostéomalacie, au cours de laquelle on constate la présence de troubles de la minéralisation osseuse non pas dus à une hypovitaminose, mais à une hypophosphatémie (diminution de la concentration du phosphore dans le sang). Ce type d'ostéomalacie, est le plus souvent le résultat d'une perte trop importante de phosphore par les reins, appelée tubulopathie. Parfois, plus rarement, cette tubulopathie est le résultat de la présence, dans l'organisme, d'une tumeur, que celle-ci soit bénigne ou maligne. Le traitement de ce type d'ostéomalacie nécessite une intervention chirurgicale par exérèse (on retire) de la tumeur.
  • L'ostéomalacie vitaminorésistante est une variété d'ostéomalacie, qui ne peut pas être traitée par l'apport de vitamine D. Il s' agit de forme familiale, résultat d'une anomalie de la transformation de la vitamine D en sa forme active. Il peut s'agir également d'une fuite rénale, anormale de phosphore (ostéomalacie hypophosphatémique). Les patients présentant ce type d'affection, nécessitent un traitement par une forme prétransformée de la vitamine D (calcitriol) et éventuellement un apport adapté de phosphore.

Aucun commentaire pour "Ostéomalacie"

Commentez l'article "Ostéomalacie"